Vitesse de sédimentation : basse, élevé, normale.. on vous explique tout !

Comprendre le taux de sédimentation
Vitesse de sédimentation : basse, élevé, normale.. on vous explique tout !
4 (80%) 1 vote

Qu’est-ce qu’une vitesse de sédimentation ?

Un taux de sédimentation est un test sanguin commun qui est utilisé pour détecter et surveiller l’inflammation dans le corps. La vitesse de sédimentation est aussi appelée vitesse de sédimentation des érythrocytes parce qu’il s’agit d’une mesure de la vitesse à laquelle les globules rouges (érythrocytes) dans un tube de sang tombent au fond du tube (former un sédiment). La vitesse de sédimentation est souvent abrégée en vitesse de sédimentation ou ESR.

La vitesse de sédimentation – ou « taux de sédimentation », en abrégé – est un test sanguin qui vérifie l’inflammation dans votre corps. C’est un indice pour votre médecin que vous pourriez avoir une maladie liée à l’inflammation, comme l’arthrite ou le cancer.

Le test de vitesse de sédimentation mesure la vitesse à laquelle les globules rouges tombent au fond d’un tube. L’inflammation crée des protéines qui accélèrent la chute des globules rouges.

Un autre nom pour ce test est la vitesse de sédimentation des érythrocytes (ESR). Les globules rouges sont appelés érythrocytes. La sédimentation est le processus par lequel ils tombent au fond du tube.

Quelles sont les raisons d’effectuer un test sanguin pour vérifier la vitesse de sédimentation ?

Les médecins utilisent la vitesse de sédimentation pour déterminer si une inflammation est présente chez le patient. De plus, la vitesse de sédimentation peut être une méthode pratique pour suivre l’évolution du traitement des maladies caractérisées par l’inflammation. Par conséquent, un taux de sédimentation élevé ou élevé serait corrélé avec une plus grande activité de la maladie, tandis qu’un faible taux de sédimentation suggérerait que la maladie est moins active.

Voici des exemples de maladies qui sont couramment surveillées au moyen de test de la vitesse de sédimentation

  • la polyarthrite rhumatoïde,
  • lupus érythémateux systémique,
  • abcès,
  • arthrite psoriasique,
  • arthrite septique,
  • une vascularite,
  • l’arthrite réactive,
  • polymyalgie rhumatismale
  • polymyosite.
  • Infection
  • Cancer
  • Artérite à cellules géantes (gonflement de la paroi de vos vaisseaux sanguins)
  • Lupus (maladie auto-immune qui endommage la peau, les articulations et d’autres parties de votre corps)
  • Polymyalgie rhumatismale (cause des muscles raides et douloureux)
  • Polyarthrite rhumatoïde (maladie auto-immune dans laquelle le système immunitaire attaque vos articulations)
  • Vascularite systématique (inflammation des vaisseaux sanguins)
  • Artérite temporale (inflammation des vaisseaux sanguins de la tête, le plus souvent l’artère qui passe sous le cuir chevelu sur le côté du front).

Vous pourriez également subir ce test une fois que vous avez commencé le traitement de l’une de ces affections. Le taux de sédimentation peut aider votre médecin à voir dans quelle mesure votre corps réagit bien au traitement.

Qui effectue l’analyse de sang pour vérifier la vitesse de sédimentation ?

La vitesse de sédimentation est généralement mesurée dans un laboratoire qui analyse des échantillons de sang. La sédimentation rare est ordonnée par des professionnels de la santé qui déterminent si une inflammation est présente ou non, et/ou dans quelle mesure.

Analyse de sang : le prélèvement de l’échantillon de sang

Vous n’avez pas besoin de faire quoi que ce soit de spécial pour vous préparer. C’est juste un test sanguin de base.

Informez votre médecin des médicaments (et suppléments) que vous prenez avant le test. Certains médicaments peuvent affecter les résultats. Informez également votre médecin si vous êtes enceinte ou si vous avez vos règles.

Les analyses de sang permettent de détecter un taux de sédimentation anormal
Les analyses de sang permettent de détecter un taux de sédimentation anormal

Une infirmière ou un autre fournisseur de soins de santé prélèvera un échantillon de votre sang, habituellement d’une veine dans votre bras. Il attachera d’abord une bande autour de la partie supérieure de votre bras pour que votre veine se remplisse de sang et gonfle. Ensuite, il nettoiera la zone avec un antiseptique et placera une aiguille dans votre veine. Votre sang s’accumulera dans un flacon ou un tube.

Le processus ne devrait prendre que quelques minutes. Par la suite, vous recevrez un morceau de gaze et un pansement sur la région pour arrêter le saignement.

Vous pouvez ressentir une légère piqûre lorsque votre sang est aspiré. Par la suite, il se peut que vous ayez un petit bleu. Vous pourriez vous sentir étourdi et douloureux, et il pourrait y avoir des saignements.

Les résultats et leur signification

Votre échantillon sera envoyé à un laboratoire. Vous devriez avoir les résultats en 1 ou 2 heures.

Un technicien de laboratoire placera vos globules rouges dans un tube mince et haut et vérifiera jusqu’à quelle distance ils tombent en une heure. Lorsque vous avez de l’inflammation dans votre corps, des protéines anormales dans votre sang transforment les globules rouges en amas de globules rouges. Ces agrégats sont lourds, de sorte qu’ils tombent au fond du tube plus rapidement que les cellules sanguines individuelles.

Plus les cellules sanguines coulent rapidement, plus il y a d’inflammation dans votre corps.

Le test de taux de sédimentation rapporte en millimètres (mm) la distance entre le liquide clair (plasma) au sommet du tube et vos globules rouges après 1 heure. La plage normale est :

  • 0 à 15 mm/heure chez les hommes de moins de 50 ans.
  • 0 à 20 mm/heure chez les hommes de plus de 50 ans.
  • 0 à 20 mm/heure chez les femmes de moins de 50 ans
  • 0 à 30 mm/heure pour les femmes de plus de 50 ans.

Un taux de sédimentation élevé est un signe que vous avez une maladie qui cause de l’inflammation dans votre corps.

Certaines conditions et certains médicaments peuvent affecter la vitesse à laquelle les globules rouges tombent, et ils peuvent affecter les résultats de vos tests. Il s’agit notamment

  • Anémie
  • Âge plus avancé
  • Problèmes rénaux
  • Maladie de la thyroïde
  • Grossesse ou menstruations
  • Obésité
  • Cancers tels que le myélome multiple
  • Infections
  • Médicaments comme la pilule contraceptive, la méthyldopa (Aldomet), la théophylline (Theo-24, Theolair, Elixophylline), la vitamine A, la cortisone et la quinine.

Autres tests dont vous pourriez avoir besoin

Le test du taux de sédimentation ne peut qu’indiquer à votre médecin que vous avez une inflammation quelque part dans votre corps. Il ne peut pas montrer où se trouve l’inflammation ou ce qui l’a causée. Votre médecin utilisera le test du taux de sédimentation en même temps que d’autres tests d’inflammation, comme la protéine C-réactive, pour poser un diagnostic.

Parlez à votre médecin des résultats de votre test de taux de sédimentation et de tout autre test que vous avez. Assurez-vous de comprendre ce que signifient les résultats et comment ils affecteront votre traitement.

Comment un essai de vitesse de sédimentation est-il effectué ?

La vitesse de sédimentation est obtenue en mesurant le temps qu’il faut aux globules rouges (globules rouges) pour se déposer dans un tube à essai. Avec le temps, les GR se transforment en sédiments dans le fond de l’éprouvette, laissant le sérum sanguin visible au-dessus. L’essai classique de vitesse de sédimentation est généralement effectué dans un tube étroit calibré. La vitesse de sédimentation est mesurée simplement en enregistrant la distance à laquelle le haut de la couche d’érythrocytes est tombé (en millimètres) du haut de la couche de sérum en une heure. La vitesse de sédimentation augmente lorsqu’il y a plus d’inflammation dans le corps de la personne dont le sang a été prélevé parce que l’inflammation modifie certaines substances à la surface des globules rouges, ce qui les fait adhérer ensemble et tomber plus rapidement au fond de l’éprouvette.

La norme en vitesse de sédimentation : que sont les taux de sédimentation normaux ?

Le taux de sédimentation normal (méthode Westergren) pour les mâles est de 0 à 15 millimètres par heure, et de 0 à 20 millimètres par heure pour les femelles. La vitesse de sédimentation peut être légèrement élevée chez les personnes âgées. Des taux de sédimentation faussement faibles peuvent se produire dans le sang de personnes atteintes de leucémie ou de polycythémie rubra vera.

En savoir plus sur la vitesse sédimentation

La vitesse de sédimentation d’une particule est la vitesse minimale qu’une inondation doit avoir pour transporter, plutôt que de laisser tomber, des particules ou des sédiments… La vitesse de sédimentation d’une particule est donnée par la loi de Stokes :

  • où w est la vitesse de sédimentation,
  • ρ est la densité ( p et f indiquent respectivement la particule et le fluide)
  • , g est l’accélération due à la gravité,
  • r est le rayon de la particule
  • et μ est la viscosité dynamique du fluide.

Une particule à faible vitesse de sédimentation signifie que la particule a tendance à « flotter » dans le fluide. Une vitesse de sédimentation élevée indique que la particule « coule rapidement au fond du fluide ». Pour augmenter la vitesse de sédimentation d’une particule, pour la faire s’enfoncer dans un fluide, afin de séparer les particules, on peut augmenter le facteur de gravité « g » de l’équation ci-dessus, en utilisant une centrifugeuse.

Il est ainsi possible d’ajuster la vitesse de la centrifugeuse pour que la vitesse de sédimentation provoque la séparation de différentes particules, d’un fluide hétérogène (comprenant des particules de différents types). (voir gravité / centrifugeuse)

Si la vitesse du fluide est supérieure à la vitesse de dépôt (sédimentation), l’agrégat continue en aval… Mais même à la vitesse de sédimentation dans les canalisations, les dépôts peuvent s’accumuler, s’agglomérer et créer des capuchons…. Il y a donc la vitesse de sédimentation, la vitesse de transport. La vitesse de transport pour éviter l’agglomération des particules est de 1,5 à 2,5 fois plus élevée que la vitesse de sédimentation.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *