Traitement du diabète : les options thérapeutiques pour les diabétiques
4.1 (81.05%) 38 votes

Le diabète est une maladie courante. Cependant pour être efficacement traité, chaque patient doit bénéficier de soins uniques.

Traitement en fonction du type de diabète

Selon le type de diabète dont vous êtes atteints, la surveillance de la glycémie, l’insuline et les médicaments oraux peuvent jouer un rôle dans votre traitement. Une alimentation saine, le maintien d’un poids santé ainsi qu’une activité physique régulière sont également des facteurs importants dans la gestion du diabète. Vous trouverez de nombreuses informations à ce sujet sur phlex.org, notamment pour mieux comprendre votre diabète et sont traitement.

Traitements pour tous les types de diabète : une bonne hygiène de vie

Le maintien d’un poids santé grâce à une alimentation saine et à un programme d’exercices physiques constitue un élément important de la prise en charge du diabète. Il est également indispensable pour votre santé en général de:

Manger sainement

Contrairement à la perception populaire, il n’existe pas de régime spécifique pour les diabétiques. Vous devrez centrer votre alimentation sur le maximum de fruits, légumes, protéines maigres et grains entiers. Ce sont des aliments riches en nutriments, en fibres, faibles en gras et en calories. Prévoyez également de réduire votre consommation de gras saturés, glucides raffinés et sucreries. En fait, c’est le meilleur régime alimentaire pour toute la famille. Les aliments sucrés sont acceptables de temps à autre, dans la mesure où ils font partie de votre régime alimentaire.

Malgré tout, il peut être difficile de bien saisir ce qu’il faut manger et en quelle quantité. Un(e) diététicien professionnel(le) peut vous aider à créer un régime alimentaire qui correspond à vos objectifs de santé, à vos préférences alimentaires et à votre mode de vie. Cela inclura probablement le décompte des glucides, surtout si vous souffrez d’un diabète de type 1.

Pratiquer une activité physique régulière

Tout le monde a besoin d’exercices réguliers, et les personnes atteintes de diabète ne font pas exception. L’exercice fait baisser votre taux de sucre dans le sang en faisant pénétrer le sucre dans vos cellules. Il y est alors exploité comme source d’énergie. L’exercice augmente également votre sensibilité à l’insuline. Cela signifie que votre corps aura besoin de moins d’insuline pour transporter le sucre vers vos cellules.

Privilégiez les activités qui vous plaisent, par exemple la marche, la natation ou le vélo. Le plus important est d’intégrer l’activité physique à votre routine quotidienne.

Essayez de faire au moins 30 minutes ou plus d’aérobic la plupart des jours de la semaine. Les périodes d’activité peuvent se limiter à 10 minutes, trois fois par jour. Si vous n’avez pas été actif pendant un certain temps, commencez lentement et augmentez graduellement.

Traitements du diabète de type 1 et de type 2

Le traitement du diabète de type 1 comprend des injections d’insuline ou l’utilisation d’une pompe à insuline. Elle inclut également des vérifications fréquentes de la glycémie et le décompte des glucides. Le traitement du diabète de type 2 suppose des changements de mode de vie, la surveillance de votre glycémie, ainsi que la prise de médicaments contre le diabète, l’insuline voire les deux.

La surveillance de votre glycémie

Selon votre plan de traitement, vous pouvez vérifier et enregistrer votre glycémie jusqu’à quatre fois par jour ou plus souvent si vous prenez de l’insuline. Une surveillance attentive est le seul moyen de vous assurer que votre taux de glycémie demeure dans les limites de votre fourchette cible. Les personnes atteintes de diabète de type 2 qui ne prennent pas d’insuline vérifient généralement leur glycémie beaucoup moins souvent.

Les personnes qui suivent une insulinothérapie peuvent également choisir de surveiller leur glycémie à l’aide d’un glucomètre continu. Bien que cette technologie n’ait pas encore complètement remplacé le glucomètre, elle peut réduire considérablement le nombre de bâtonnets nécessaires pour vérifier la glycémie et fournir des renseignements importants sur les tendances de la glycémie.

Même avec une gestion prudente, le taux de glycémie peut parfois changer de façon imprévisible. Avec l’aide de votre équipe de traitement du diabète, vous apprendrez comment votre glycémie change en fonction de la nourriture, de l’activité physique, des médicaments, de la maladie, de l’alcool, du stress et, pour les femmes, des fluctuations du taux d’hormones.

En plus de la surveillance quotidienne de la glycémie, votre médecin vous recommandera probablement de passer régulièrement un test d’A1C pour mesurer votre glycémie moyenne au cours des deux ou trois derniers mois.

Comparativement aux tests de glycémie quotidiens répétés, le dosage de l’A1C indique mieux dans quelle mesure votre plan de traitement du diabète fonctionne bien dans l’ensemble. Un taux élevé d’A1C devrait vous alerter sur la nécessité de modifier votre médication orale, votre régime d’insuline ou votre régime alimentaire.

Votre objectif d’A1C cible peut varier en fonction de votre âge et de divers autres facteurs. Cela inclut notamment les autres conditions médicales éventuelles que vous pourriez avoir. Cependant, pour la plupart des personnes atteintes de diabète, l’American Diabetes Association recommande un taux d’A1C inférieur à 7 %. Précisez avec votre médecin ce que devrait être votre cible pour l’A1C.

L’insulinothérapie

Les personnes atteintes de diabète de type 1 doivent suivre une insulinothérapie pour survivre. De nombreuses personnes atteintes de diabète de type 2 ou de diabète gestationnel ont également besoin d’une insulinothérapie. Divers  types d’insuline sont disponibles. Parmi eux : l’insuline à action rapide, l’insuline à action prolongée et les options intermédiaires. Selon vos besoins, votre médecin peut vous prescrire un mélange des types d’insuline à utiliser pendant la journée et la nuit.

L’insuline ne doit pas être prise par voie orale si l’on souhaite abaisser la glycémie. En effet, les enzymes de l’estomac interfèrent avec l’action de l’insuline. Souvent, l’insuline est injectée à l’aide d’une aiguille fine et d’une seringue ou d’un stylo à insuline. Ce dispositif ressemble à un gros stylo à encre. La pompe à insuline peut également être une alternative. La pompe est un appareil de la taille d’un téléphone portable porté à l’extérieur de votre corps.

Un tube relie le réservoir d’insuline à un cathéter inséré sous la peau de votre abdomen. Une pompe qui fonctionne également sans fil est maintenant disponible. La pompe à insuline peut être programmée pour distribuer des quantités spécifiques d’insuline. Il peut être ajusté de manière à administrer plus ou moins d’insuline selon les repas, le niveau d’activité et le taux de sucre dans le sang. Une nouvelle approche thérapeutique, encore peu répandue est l’administration d’insuline en boucle fermée. Elle est également connue sous le nom de pancréas artificiel. Cette méthode relie un glucomètre continu à une pompe à insuline et délivre automatiquement la bonne quantité d’insuline en cas de besoin.

Il existe plusieurs versions du pancréas artificiel, et les essais cliniques ont donné des résultats encourageants. D’autres recherches doivent être effectuées avant qu’un pancréas artificiel pleinement fonctionnel ne reçoive l’approbation réglementaire.

Cependant, des progrès ont été réalisés. En 2016, une pompe à insuline combinée à un glucomètre continu et à un algorithme informatique a été approuvée par l’agence du médicament américaine (la FDA). L’utilisateur doit cependant toujours indiquer à la machine combien de glucides seront consommés.

Les médicaments oraux ou autres

Parfois, d’autres médicaments oraux ou injectables sont également prescrits. Certains médicaments contre le diabète stimulent votre pancréas pour qu’il produise et libère plus d’insuline. D’autres inhibent la production et la libération du glucose par le foie, ce qui signifie que vous aurez besoin de moins d’insuline pour transporter le sucre dans vos cellules.

D’autres encore vont bloquer l’action des enzymes de l’estomac ou de l’intestin qui décomposent les glucides ou rendent vos tissus plus sensibles à l’insuline. La metformine (Glucophage, Glumetza, autres) est généralement le premier médicament prescrit contre le diabète de type 2.

La transplantation

Chez certaines personnes atteintes de diabète de type 1, une greffe du pancréas peut être une option. Avec une greffe de pancréas réussie, vous n’auriez plus besoin d’insulinothérapie.

Les transplantations ne sont cependant pas toujours couronnées de succès. De telles procédures présentent de sérieux risques. Vous vivrez votre vie entière accompagnée de médicaments immunosuppresseurs pour prévenir le rejet d’organes. Ces médicaments peuvent avoir de graves effets secondaires, c’est pourquoi les greffes sont habituellement réservées aux personnes dont le diabète est hors de contrôle ou à celles qui ont également besoin d’une greffe rénale.

La chirurgie bariatrique

Bien qu’elle ne soit pas spécifiquement considérée comme un traitement du diabète de type 2, les personnes atteintes de diabète de type 2 qui sont obèses et dont l’indice de masse corporelle est supérieur à 35 peuvent bénéficier de ce type de chirurgie. Les personnes qui ont subi un pontage gastrique ont constaté une amélioration significative de leur glycémie. Cependant, les risques et les avantages à long terme de cette procédure pour le diabète de type 2 ne sont pas encore connus.

Traitement du diabète gestationnel

Le contrôle de votre glycémie est essentiel pour garder votre bébé en bonne santé et éviter les complications pendant l’accouchement. En plus de maintenir une alimentation saine et de pratiquer l’exercice physique, votre plan de traitement peut comprendre la surveillance de votre glycémie et, dans certains cas, l’utilisation d’insuline ou de médicaments oraux.

Votre médecin surveillera également votre glycémie pendant le travail. Si votre glycémie augmente, votre bébé peut libérer des niveaux élevés d’insuline, ce qui peut entraîner une hypoglycémie immédiatement après la naissance.

Traitement du prédiabète

Si vous avez le prédiabète, l’adoption d’un mode de vie plus sain peut vous aider à ramener votre glycémie à la normale ou, au moins, à l’empêcher de remonter vers les niveaux observés dans le diabète de type 2. Le maintien d’un poids santé à travers l’exercice et une alimentation saine peut aider. Faire de l’exercice au moins 150 minutes par semaine et perdre environ 7 % de votre poids corporel peut prévenir ou retarder le diabète de type 2.

Parfois, les médicaments – comme la metformine (Glucophage, Glumetza, autres) – sont également une option si vous êtes un terrain à risque élevé de diabète. Cela vous concerne également lorsque votre prédiabète s’aggrave ou si vous avez une maladie cardiovasculaire, une maladie du foie gras ou un syndrome des ovaires polykystes.

Dans d’autres cas, des médicaments pour contrôler le cholestérol – les statines, en particulier – ainsi que des médicaments contre l’hypertension artérielle sont nécessaires. Votre médecin pourrait vous prescrire un traitement à faible dose d’aspirine pour aider à prévenir les maladies cardiovasculaires si vous êtes à risque élevé. Toutefois, les choix de modes de vie sains demeurent essentiels.

 

Leave a comment