Taux de Lymphocytes: signification, causes, examen
4.4 (87.5%) 24 votes

Les lymphocytes sont des globules blancs (leucocytes) dont le rôle est la défense immunitaire de l’organisme contre les agressions infectieuses. Les principaux sont les lymphocytes B et les lymphocytes T. S’il y a une diminution (lymphopénie) ou une augmentation (lymphocytose) en leur présence, il est nécessaire de consulter un médecin.

Les lymphocytes représentent entre 20 et 40% des globules blancs en circulation. Ils sont petits et proviennent d’organes lymphoïdes, eux-mêmes séparés en deux groupes: les organes lymphoïdes primaires que sont le thymus et la moelle osseuse et les organes lymphoïdes secondaires que sont la rate et les ganglions lymphatiques. Il existe trois groupes de lymphocytes. le les deux principaux sont les lymphocytes B et Tle troisième étant représenté par le lymphocytes du groupe NK. Le rôle des lymphocytes dans le défense contre l’agression infectieuse est prépondérant.

Lymphocyte t

Les lymphocytes T (pour « Thymus » car ils terminent leur maturation dans le thymus), sont responsables de l’immunité dite « cellulaire » en détruisant les cellules reconnues comme infectées. Ils représentent 80% des lymphocytes. En présence d’un microbe, les cellules T se multiplient et s’associent à d’autres types de globules blancs pour se débarrasser de la menace cellulaire. Lorsque le microbe atteint le noyau de la cellule, les cellules T détruisent la cellule. Ils peuvent lutter contre les bactéries, les virus ou les champignons.

• lymphocyte B

Les cellules B produisent des immunoglobulines, protéines dont le rôle d’anticorps est de détruire des molécules reconnues comme étrangères à l’organisme. Ils représentent 10% des lymphocytes. En cas d’attaque par un agent pathogène, les lymphocytes B achèvent leur maturation et se multiplient pour fournir une réponse immunitaire appropriée. Ces cellules B se transforment en cellules qui sécrètent des anticorps.

Sur la formule sanguine (NFS), le taux de lymphocytes normal est compris entre 1500 et 4000 / mm3 ou entre 20 et 40% du nombre total de globules blancs. Chez les enfants, il peut s’élever, de manière normale, jusqu’à 7 000 / mm3. Les normes varient selon les laboratoires. Le nombre de lymphocytes varie rapidement chez le même individu et est toujours plus élevé chez les fumeurs chroniques.

Le nombre de lymphocytes est faible quand il est inférieur à 1500 / mm3. Ce phénomène appelé « lymphopénie » provoque un déficit immunitaire et peut être la conséquence de:

  • maladies liées au sang telles que les leucémies
  • infections virales telles que le SIDA, qui affecte directement le système immunitaire des lymphocytes, « L’infection à VIH provoque l’un des désordres lymphocytaires les plus graves et, même aujourd’hui, l’évolution des traitements garantit une longue vie, la protection des rapports sexuels avec des préservatifs reste le meilleur moyen de prévenir cette infection » Dr. Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste.
  • certains cancers entraînent également une diminution des lymphocytes.
  • administration de médicaments tels que des immunosuppresseurs ou une chimiothérapie pour certains cancers.

Parfois, des traitements lourds contre le cancer peuvent provoquer une insuffisance médullaire, ce qui signifie que la moelle osseuse ne produit plus de cellules sanguines. Les sujets, alors à très haut risque de pathologie infectieuse, sont isolés. Une fièvre associée à un faible taux de lymphocytes doit alerter de toute urgence.

L’hyper-lymphocytose ou « lymphocytose » correspond à un nombre de lymphocytes supérieur à 8 000 à 9 000 / mm3. Les lymphocytes élevés sont des signes de maladie infectieuse, le plus souvent virale. Cela peut être une infection de la sphère ORL (mononucléose, angine de poitrine), une bronchite ou toute autre maladie infectieuse. Les lymphocytes peuvent également augmenter en cas de cancer ou de lymphome. Ils sont également souvent plus élevés chez le fumeur.

Le nombre de lymphocytes est calculé à partir du nombre de sang, par un simple. Il s’agit d’un examen de routine ou d’un examen guidé par des signes infectieux.

Il est nécessaire de consulter lorsque le nombre de lymphocytes est trop élevé ou trop bas pour trouver la cause. Si aucune cause n’est trouvée, une vérification est requise quelques jours plus tard. Les examens complémentaires peuvent être indiqués sous forme de radiographie thoracique, de ponction de la moelle osseuse ou de sérologies virales, telles que le VIH, par exemple.