Le ronflement est une chose plutôt normale. Cependant, il devient gênant quand la qualité de votre sommeil est perturbée. C’est à ce moment-là que vous devez vous posez des questions. Le ronflement peut même aller encore plus loin et devient le signe d’une apnée du sommeil. Suivez le guide pour savoir à quel moment le ronflement devrait vous inquiéter. 

Quand le ronflement devient très fréquent

Sachez que les ronflements sont souvent occasionnels. Parfois, ils sont causés par un rhume, par l’alcool, par le tabac  ou par des médicaments pour lutter contre l’insomnie (principalement le somnifère). Il se peut aussi que le ronflement soit causé par une mauvaise position durant le sommeil. Ainsi, quand vous ne prenez plus de stimulants et que vous adoptez une bonne posture de sommeil, il y a moins de risque de ronfler. Cependant, quand le ronflement devient très fréquent et que même une solution ronflement ne le fait pas disparaître, il est peut-être temps de consulter un médecin. 

Quand la respiration s’interrompt longuement

Il faut aussi s’inquiéter si le ronflement s’accompagne d’halètements et de reniflements bizarres. Parfois même, le ronflement s’interrompt par des pauses de respirations. Ces interruptions devraient vous inquiéter surtout si elles durent plus de 10 secondes. Elles peuvent même durer 30 secondes dans des cas plus graves. Cela peut se répéter plusieurs fois en une heure. Dans certains cas, le dormeur se réveille souvent à cause des fréquentes interruptions de sa respiration. C’est ce qu’on appelle l’apnée du sommeil. Dans ce cas, une consultation chez le médecin est à faire immédiatement. Notez que, plus le ronflement est fort, plus il a des chances d’être accompagné d’apnée du sommeil.

Quand le sommeil devient agité

Le ronflement est normal du moment que la qualité du sommeil n’est pas touchée. Quand le ronflement devient chronique, il a des effets négatifs sur la qualité du sommeil et aussi sur la qualité de vie du sujet. Là-dessus, le ronflement peut s’accompagner d’un sommeil agité. Le ronfleur bouge souvent, il transpire beaucoup, il se réveille souvent, il devient angoissé et stressé. Dans ce cas, le sommeil n’est plus du tout réparateur. Une consultation médicale est alors requise.

Quand il s’accompagne d’une altération de l’état général

À cause des réveils fréquents durant la nuit, le ronfleur devient somnolant pendant la journée. Il se sent fatigué et a du mal à se réveiller le matin. Et plus la journée avance, plus la fatigue s’accentue. Aussi, il devient moins concentré dans son travail. Le ronflement peut même s’associer à des troubles de mémoires, des maux de tête et parfois une baisse de la libido. Bref, le ronflement peut affecter l’état de santé en général de la personne s’il est chronique. D’ailleurs, si la personne qui ronfle s’avère être en surpoids, c’est une raison de plus pour voir un médecin. Sachez justement que, la plupart des ronfleurs sont en surpoids ou souffrent d’obésité. 

Quand il y a des changements de comportement

Il faut aussi s’inquiéter du ronflement quand il a des impacts sur le comportement du dormeur. En effet, le ronflement peut causer de l’irritabilité, de l’anxiété, de l’agressivité et de l’agitation. La personne a des problèmes de comportement et sociaux. Il devient capricieux, exigeant, souvent et facilement énervé. Le ronflement peut d’ailleurs entraîner des problèmes relationnels entre la personne et son conjoint. Si vous en êtes à ce stade, il faut aller voir le médecin, il saura quoi faire. 

Nos conseils

Pour trouver la solution ronflement, on vous conseille d’approcher un médecin. Ce dernier vous donnera un médicament ou un dispositif anti ronflement. Vous pouvez aussi subir une intervention chirurgicale, pour vous débarrasser une bonne fois pour toute de vos ronflements. 

Si les ronflements sont encore légers, ils peuvent être réglés de façon naturelle. Essayez les huiles essentielles, l’huile d’olive, le thé d’Eucalyptus. Une bonne alimentation et un rythme de vie adapté sont fortement recommandés.