Protéine réactive C (CRP) trop élevée : quels symptômes ?
4.8 (95.17%) 29 votes

Physiologie

La CRP est constituée chimiquement par l’association d’un sucre (polysaccharide extrait de. et plus précisément la capsule de cette bactérie) et un protéine. Pour cette raison, il porte le nom de .

Le rôle de la CRP reste mal connu: il active défenses immunitaires du corps d’une certaine manière. Le critère habituel pour l’apparition d’une inflammation dans un organisme est la mesure de (V.S.), ainsi que le dosage du CRP.

Pathophysiologie

La protéine C-réactive se trouve au cours du développement de nombreuses conditions (liste non exhaustive):

  • Inflammations des constituants intimes du rein, qui sont de petites touffes glandulaires ou vasculaires assurant la filtration du sang.
  • Rhumatisme. C’est une maladie de l’enfance et de l’adolescence qui survient à la suite d’une angine de poitrine due à une personne qui n’a pas été traitée aux antibiotiques.
  • La maladie rare, dont la cause est inconnue, affecte environ 2 à 16 personnes par million d’adultes. Il est plus fréquent chez les femmes et commence le plus souvent entre 40 et 50 ans. Elle se caractérise par un durcissement diffus associé à une altération et dégénérescence du derme (zone de la peau sous l’épiderme, qui est la couche la plus superficielle) plus précisément du tissu conjonctif. Elle s’accompagne de problèmes vasculaires cutanés, mais aussi de les articulations, viscères et plus spécifiquement, le cœur et les reins.
  • le . Ceci est une forme aiguë de polymyosite, qui est une maladie rare caractérisée par une inflammation et une dégénérescence des fibres constituant les (muscles des mouvements volontaires). Ce serait une infraction (protéine de soutien du corps), peut-être une maladie par hypersensibilité retardée (mécanisme auto-immun: la personne fabrique des anticorps contre son propre tissu).
  • le : c’est une inflammation du mur de les artères dont le calibre est petit ou moyen. Les conséquences de cette inflammation sont une irrigation insuffisante des tissus (). le périartérite noueux peut affecter la circulation artérielle de nombreux organes (un rein, cœur, intestin, muscles, système nerveux, etc.). L’évolution de cette maladie peut être apportée aux tissus composant ces organes eux-mêmes. Cette pathologie appartient au groupe des conjonctif. le est une maladie caractérisée par une inflammation et une trouble immunologique de certains tissus entraînant la fabrication par le patient lui-même d’auto-anticorps, c’est-à-dire d’anticorps dirigés contre ses propres tissus. Dans ce cas, les tissus sont ceux des parois des artères des organes concernés.
  • Le: lEndocardite est une inflammation de endocardique qui est la tunique intérieure du cœur qui tapisse les cavités et participe à la constitution de (structures empêchant le sang de refluer dans les cavités cardiaques).
  • le : maladie aussi appelée leucémie ou leucose aigu du organes hématopoïétique (sang, rate, ganglions, moelle osseuse), caractérisée par une production exagérée de précurseurs de globules blancs («bébés») dans le sang. La leucémie aiguë est caractérisée par une prolifération de précurseurs de globules blancs et un arrêt de leur transformation en (jeunes leucocytes) dans des leucocytes matures possédant toutes les fonctions d’un globule blanc. Il en résulte un trop grand nombre de cellules immatures associées à un très petit nombre (insuffisant) de globules blancs adultes. Étant étant donné la grande variété de globules blancs, il existe plusieurs types de leucémie maladies aiguës: les précurseurs de les myélocytes (myéloblastes), dont la prolifération donnera Leucémie aiguë monéloïde, les précurseurs des lymphocytes (lymphoblastes), dont la prolifération donnera Leucémie aiguë lymphoïde qui est le plus commun chez les enfants.

Le taux de dosage dans le sang est normalement inférieur à 20 milligrammes par litre. L’augmentation de ce taux ne fournit pas d’informations sur la nature de la maladie:

  • Infection.
  • Inflammation.
  • Rhumatisme.
  • Infarctus du myocarde.

Mais son dosage, permet de confirmer la présence d’un inflammationet facilite le suivi thérapeutique de ces maladies. La concentration sanguine de cette protéine augmente rapidement après le début de l’inflammation, puis redevient normale une fois que la maladie a cessé.

La prise d’anti-inflammatoire ne change pas sa présence dans le sang.

Leave a comment