Presbytie : mieux comprendre ce trouble de la vision
4.9 (97.33%) 15 votes

Qu’est-ce que la presbytie ?

Nombreuses sont les personnes qui éprouvent des difficultés à lire ou effectuer un travail de près. Ce trouble de la vision apparaît fréquemment lorsqu’on vieillit. Généralement, cette maladie des yeux s’invite classiquement entre 40 et 45 ans. Mais alors il y a lieu de se poser la question qu’est-ce que la presbytie ?

La presbytie et sa manifestation

La presbytie correspond à une gêne de la vision de près. Elle est causée par une baisse progressive de l’ accommodation. On parle là de la réduction progressive de la capacité de l’œil à effectuer la mise au point en vision rapprochée. Cette anomalie des yeux se constate un peu après l’âge de 40 ans. Le sujet aura donc une difficulté de plus en plus croissante pour lire de petits caractères en vision de près. Cela rendra nécessaire le recours à une aide optique comme celle proposée par Institut Laser Vision.

Par ailleurs, la diminution progressive du pouvoir d’accommodation de l’œil s’explique par la réduction de l’élasticité du cristallin et de sa capsule. En effet, situé dans le segment antérieur de l’œil, le cristallin qui est une lentille naturelle permet de faire la mise au point en augmentant son pouvoir de convergence pour avoir une vision nette des objets rapprochés. Dans la quarantaine, la presbytie est souvent présente. En revanche, les premiers verres sont prescrits vers 45 ans. Puisqu’elle se stabilise à 60 ans environ, la correction aussi augmente puis se stabilise vers 55/60 ans. Ainsi l’amplitude de l’accommodation diminue de façon linéaire avec l’âge. Découvrez sur le site Astuce Santé, des conseils pour conserver une bonne vue.

Qu’est-ce la presbytie ? Quels en sont ses symptômes ?

La personne qui souffre de la presbytie a une vision floue de près. Ainsi, elle  éprouve des difficultés de lecture et se voit dans la nécessité d’éloigner son livre pour voir net. En plus, le sujet peut difficilement effectuer un travail de près par exemple, enfiler une aiguille. Il doit aussi se mettre près de la fenêtre pour avoir la bonne lumière et il est gêné par les reflets. Souvent, celui qui souffre de ce dérèglement visuel se plaint de maux de tête et de fatigue oculaire. Ces symptômes qui surviennent vers 45 ans, s’accentuent avec l’âge et s’arrêtent généralement entre 55 ans et 60 ans.

 Traitements médicaux

Il existe différentes façons de traiter la presbytie. En effet, l’on peut recourir au port de lunettes ou de lentilles de contact adaptées, lors de la lecture. Notez que les lunettes corrigent uniquement la vision de près.  En plus, un type de correcteur comme les verres progressifs permettent de voir mieux de près, de loin, et entre les deux.  Ils sont conseillés dans le cas ou d’autres maladies de l’œil apparaissent en plus.

Pour ces verres, la puissance varie progressivement de la partie haute du verre à sa partie basse. Cela permet d’avoir une bonne vision intermédiaire dans la partie moyenne du verre. Il faut noter que les verres progressifs connaissent des progrès constants et sont très performants à condition d’un centrage adéquat de la part de l’opticien.

Ces verres ont pour avantage la correction de la presbytie. Ils permettent également de jouir d’une meilleure vision à toute distance tout en corrigeant un autre défaut visuel. Aujourd’hui, il faut saluer le fait que la plupart des patients presbytes sont corrigés grâce à des verres progressifs.

Il existe également des lentilles de contact progressives. Pour corriger votre vision et lutter efficacement contre la presbytie, il est possible d’utiliser des lentilles de contact. Celles qui sont adaptées à vos yeux vous seront prescrites par l’ophtalmologiste. Vous devez veiller à les changer, tous les deux ans selon l’évolution de votre vue.

Si vous vous demandez « qu’est-ce que la presbytie ? » vous serez ravi d’apprendre que son traitement peut se faire par une chirurgie, au laser ou par la pose d’un implant.  En effet, la chirurgie réfractive s’effectue grâce à l’action de deux types de laser dont le laser femtoseconde et le laser excimer. Cette opération consiste à rendre la cornée multifocale. Elle aura ainsi des zones de puissances différentes comme pour un verre progressif.

Concernant la chirurgie de la cataracte, elle se fait lorsque l’œil présente des contre-indications à la réalisation d’une chirurgie réfractive. On peut y recourir également quand le cristallin est opacifié. Dans ce cas, la presbytie peut être compensée par la mise en place en place d’un implant progressif.

Prévenir la presbytie

La presbytie en elle-même serait difficile à prévenir. Cependant, si vous traitez au mieux certaines maladies chroniques comme le diabète ou l’hypertension, il est possible que vous retardiez l’apparition de ce trouble visuel. En effet, lorsque ces maladies ne sont pas prises en compte, elles peuvent fragiliser l’œil. Vous devez aussi protéger ses yeux du soleil en utilisant des lunettes adaptées à votre vue. De plus, il est recommandé de pratiquer le yoga oculaire entre cinq et dix minutes une fois par semaine. Cela aide à prévention de problèmes ophtalmologiques comme la presbytie.

Il faut en outre, consommer les bons nutriments pour préserver votre vue. Vous pouvez  prendre des vitamines A, C et les oméga 3. Ces nutriments permettent de retarder certains troubles visuels et contribuent à protéger vos yeux des agressions extérieures.

Leave a comment