A ce jour, peu de personnes encore connaissent réellement les réels impacts de la consommation de cannabis, cannabidiol ou CBD sur la santé. Certes, tout le monde ne subit pas forcément les effets négatifs du CBD, mais le fait d’en prendre n’est cependant pas bénéfique non-plus.

Quels risques pour les performances cognitives ?

La consommation et l’achat CBD sont associés à des conséquences négatives pour la santé.  Cela porte sur le jugement, l’attention, la mémoire ou encore la capacité à décider. Par ailleurs, les effets du CBD peuvent également se répercuter sur le quotidien du patient. Cela se reflète à travers des problèmes lors de la conduite d’un véhicule, dans le cadre du travail, des situations d’apprentissage et autres cas nécessitant de la rapidité et de la coordination.

Quelques minutes après l’inhalation du cannabis, le patient en ressent les effets. Ces derniers se prolongent de nombreuses heures, mais sont réversibles. D’après certaines investigations, le fonctionnement cognitif souffre plus longtemps du problème surtout si l’usager s’adonne à une consommation soutenue et répétée. Ce qui est le cas lorsque la prise se fait dès l’adolescence.

Le CBD et la santé physique

Il convient de noter que la consommation de cannabidiol est susceptible de renforcer certains soucis de santé qui sont déjà là. Tel est le cas pour les maladies chroniques. Certes, consommer du cannabis accélère la fréquence cardiaque en plus d’altérer son rythme. Cela conduit aussi à une pression artérielle plus haute. En inhalant la fumée de cannabis, certaines pathologies respiratoires peuvent s’aggraver. La fumée que produit la combustion est associée à divers produits néfastes qui peuvent être cancérigènes. Le patient peut alors développer des problèmes au niveau de sa gorge, de ses poumons ou encore de son cou.

Par ailleurs, le fait de vapoter du cannabis s’associe également à des risques de développement de pathologies pulmonaires. Ainsi, c’est une pratique qui se doit d’être évitée.

Quels risques pour le bien-être mental ?

Une personne qui prend du cannabis peut aussi souffrir de symptômes psychotiques divers. Dès lors, ce patient peut être en proie à des hallucinations avec des perceptions tactiles, auditives ou visuelles erronées. Il peut également avoir des idées paranoïdes qui se détachent de la réalité.

La plupart du temps, ces faits psychotiques se limitent aux instants d’intoxication du fait du cannabidiol. Néanmoins, sur le long terme, le sujet est susceptible de présenter d’autres signes alarmants à l’instar d’une tristesse profonde, d’une fatigue, de l’irritabilité ou encore d’un sentiment de dévalorisation. Il y a d’autres personnes souffrant de dépression qui pensent que le cannabis peut soulager leur mal. Toutefois, il est déconseillé d’user du CBD à cet effet.

Enfin, il y a lieu de comprendre que la prise de CBD peut également engendrer de l’anxiété. Effectivement, d’après certaines investigations, les consommateurs qui en prennent sont plus anxieux que ceux qui n’en prennent pas. Cependant, il n’est pas évident d’évaluer l’influence du cannabidiol sur l’anxiété. Certains individus vivent parfois des crises de paniques en prenant du CBD tandis que chez d’autres, cela détend.