Pneumopathie – Symptômes, risques, causes et complications
4.4 (88%) 30 votes

Vue d’ensemble

La pneumopathie (noo-moe-NIE-tis) est un terme général qui désigne l’inflammation du tissu pulmonaire. Techniquement, la pneumonie est un type de pneumopathie car l’infection provoque une inflammation. Les médecins utilisent généralement la pneumopathie pour traiter des causes non infectieuses de l’inflammation des poumons.

Les causes courantes de pneumopathie comprennent les irritants en suspension dans l’air au travail ou lors de vos loisirs. En outre, certains types de traitements anticancéreux et des dizaines de médicaments peuvent provoquer une pneumopathie.

Une difficulté à respirer – souvent accompagnée d’une toux sèche (non productive) – est le symptôme le plus courant de la pneumopathie. Des tests spécialisés sont nécessaires pour poser un diagnostic. Le traitement vise à éviter les irritants et à réduire l’inflammation.

Symptômes

Le symptôme le plus courant de la pneumopathie est l’essoufflement, qui peut être accompagné d’une toux sèche. Si la pneumopathie n’est pas détectée ou n’est pas traitée, vous pouvez développer progressivement une pneumopathie chronique pouvant entraîner une cicatrisation (fibrose) des poumons.

Les signes et symptômes de pneumopathie chronique incluent:

  • Essoufflement
  • La toux
  • Fatigue
  • Perte d’appétit
  • Perte de poids involontaire

Quand appeler un docteur

Appelez votre médecin chaque fois que vous avez des difficultés à respirer, peu importe la cause.

Les causes

La pneumopathie se produit lorsqu’une substance irritante enflamme les minuscules sacs alvéolaires (alvéoles) de vos poumons. Cette inflammation rend difficile le passage de l’oxygène à travers les alvéoles dans le sang.

De nombreux irritants, allant des moisissures en suspension dans l’air aux médicaments de chimiothérapie, ont été associés à la pneumopathie. Mais pour la plupart des gens, la substance spécifique responsable de l’inflammation n’est jamais identifiée.

Les causes de pneumopathie peuvent inclure:

  • Drogues. Une variété de médicaments peuvent causer une pneumopathie, notamment des antibiotiques, plusieurs types de médicaments de chimiothérapie et des médicaments qui maintiennent votre rythme cardiaque à une fréquence régulière. Une surdose d’aspirine peut causer une pneumopathie.
  • Les moisissures et les bactéries. Une exposition répétée à certaines moisissures et bactéries peut provoquer une inflammation des poumons. Des variétés spécifiques de pneumopathies liées à la moisissure ont reçu des surnoms, tels que « poumon du fermier » ou « poumon du spa ».
  • Des oiseaux. L’exposition aux plumes ou aux excréments d’oiseaux est une cause fréquente de pneumopathie.
  • Traitements de rayonnement. Certaines personnes qui subissent une radiothérapie à la poitrine, comme un cancer du sein ou du poumon, peuvent développer une pneumopathie. Une pneumopathie peut également survenir après une radiothérapie du corps entier, nécessaire pour préparer une personne à une greffe de moelle osseuse.

Facteurs de risque

Métiers ou loisirs

Certains métiers et passe-temps comportent des risques plus élevés de pneumopathie, notamment:

  • Agriculture. De nombreux types d’activités agricoles exposent les travailleurs à des brouillards et des pesticides en aérosol. L’inhalation de particules en suspension dans l’air provenant de foin moisi est l’une des causes les plus courantes de pneumopathie d’origine professionnelle. Les particules de moisissure peuvent également être inhalées lors des récoltes de grains et de foin.
  • La manipulation des oiseaux. Les aviculteurs et les personnes qui élèvent ou élèvent des pigeons sont souvent exposés à des excréments, des plumes et autres matières pouvant causer une pneumopathie.
  • Hot tubs et humidificateurs. La présence de moisissure dans les spas peut provoquer une pneumopathie, car le bouillonnement crée un brouillard qui peut être inhalé. Les humidificateurs domestiques sont un autre réservoir commun de moisissures.

Traitement du cancer

Certains médicaments de chimiothérapie peuvent causer une pneumopathie, tout comme la radiothérapie aux poumons. La combinaison des deux augmente le risque de maladie pulmonaire irréversible.

Complications

Une pneumopathie qui passe inaperçue ou non traitée peut causer des lésions pulmonaires irréversibles.

Dans les poumons normaux, les sacs aériens s’étirent et se détendent à chaque respiration. L’inflammation chronique des tissus minces qui tapissent chaque sac gonflable provoque des cicatrices et rend les sacs moins flexibles. Ils deviennent raides comme une éponge séchée. Ceci s’appelle la fibrose pulmonaire. Dans les cas graves, la fibrose pulmonaire peut provoquer une insuffisance cardiaque droite, une insuffisance respiratoire et la mort.

Leave a comment