Pneumonie versus pneumopathie, différences de symptômes, de causes et de traitement
4.6 (92%) 10 votes

La pneumonie et la pneumonite sont deux infections respiratoires graves qui, si elles ne sont pas traitées rapidement, peuvent avoir des conséquences mortelles. Bien que les deux affections affectent les poumons, il existe des différences distinctes qui permettent de différencier les deux affections.

Les problèmes respiratoires sont l’une des principales caractéristiques de l’une ou l’autre infection. Des difficultés respiratoires peuvent limiter l’apport en oxygène aux cellules, entraînant leur mort, ce qui contribue aux conséquences mortelles de l’une ou l’autre infection.

La principale différence entre pneumonie et pneumonite est que la pneumonie est causée par une infection et que la pneumopathie peut être causée par d’autres facteurs que les infections – nous en indiquerons les causes exactes plus tard. Mais d’abord,

Nous allons décrire ici les principales différences et similitudes entre pneumonie et pneumopathie afin que vous puissiez mieux comprendre l’une ou l’autre de ces affections.

Pneumopathie d’aspiration et pneumonie

L’aspiration pulmonaire est l’inhalation de substances toxiques dans les poumons, causant ainsi une infection ou une maladie. Les facteurs de risque d’aspiration comprennent les troubles de la cognition ou du niveau de conscience, les troubles de la déglutition, les vomissements, les appareils et procédures gastro-intestinaux, les interventions dentaires, les appareils respiratoires et .

Les signes et les symptômes de la dyspnée chronique légère, de la fièvre, de la perte de poids et de la toux avec des expectorations au goût nauséabond.

Tableau comparatif pneumonie / pneumopathie

Vous trouverez ci-dessous un tableau de comparaison simple qui vous aidera à distinguer facilement les différences et les similitudes entre pneumonie et pneumonite.

Pneumonie vs pneumonie

Pneumonie

Pneumonite

Les causesBactéries, champignons, virus· Aspiration d’acide gastrique ou de vomi

· Inhalation de gaz toxiques, de poussières ou de moisissures

· Réaction indésirable aux médicaments

· Complication de maladies auto-immunes telles que le lupus érythémateux systémique (SLE)

Partie pulmonaire affectéeAlvéoles ou InterstitiumAlvéoles ou Interstitium
Est-ce contagieux?OuiNon
Qui peut l’obtenir?N’importe qui, mais surtout les nourrissons, les personnes âgées et ceux dont le système immunitaire est faiblePersonnes qui vomissent lors d’une intoxication à l’alcool, agriculteurs sensibles à la poussière et aux moisissures, travailleurs de l’industrie chimique ou textile, personnes à faible immunité ou maladies auto-immunes
SymptômesCrachement de crachats, essoufflement, fièvre (ou pas de crachats ou de fièvre)Essoufflement, toux sèche (occasionnellement, fièvre légère)
Durée des symptômesUne semaine à quelques moisQuelques heures à quelques jours (mois ou même toute la vie si cela devient chronique)
DiagnosticCulture aux rayons X, au sang et aux expectorationsCT, biopsie pulmonaire
TraitementAntibiotiques, antiviraux, antifongiques, oxygèneStéroïdes, oxygène
La préventionEviter le contact avec des personnes infectéesÉvitez la poussière et la moisissure, ou portez un masque de protection

Comparaison de la pneumonie et de la pneumonite: signes et symptômes

Les symptômes de la pneumonie sont les suivants: toux avec expectorations, fièvre, tremblements, essoufflement, douleur thoracique aiguë ou lancinante, maux de tête, transpiration excessive et peau moite, perte d’appétit, manque d’énergie, fatigue et confusion.

Les symptômes de pneumonite comprennent: difficultés respiratoires, toux, fièvre, essoufflement, perte d’appétit et perte de poids inexpliquée.

Différence entre pneumonie et pneumopathie

La pneumonie peut être causée par une infection bactérienne ou virale. Dans des cas plus rares, il peut être causé par un champignon. Les affections qui affaiblissent le système immunitaire – telles que le tabagisme, la BPCO et l’exposition à des produits chimiques – peuvent endommager les poumons et les rendre ainsi plus susceptibles aux bactéries responsables de la pneumonie.

La pneumonite est une inflammation du tissu pulmonaire due à d’autres facteurs que l’infection microbienne. Les médicaments, les moisissures et les bactéries, l’exposition aux oiseaux et les traitements par radiation sont des causes de pneumonite.

Pneumonite vs pneumonie: facteurs de risque et complications

Les facteurs de risque de pneumonie comprennent le fait d’avoir moins de deux ans ou plus de 65 ans – car ces groupes d’âge ont un système immunitaire plus faible, une maladie chronique, le tabagisme et l’hospitalisation – en particulier si vous utilisez un appareil qui vous aide respirer.

Les complications de la pneumonie comprennent un abcès pulmonaire, une accumulation de liquide dans les poumons, une difficulté à respirer et une défaillance d’organes due à l’entrée de bactéries dans la circulation sanguine.

Les facteurs de risque de pneumonite comprennent l’agriculture, l’exposition aux oiseaux et l’utilisation de cuves thermales et d’humidificateurs. Certains traitements contre le cancer peuvent également augmenter le risque de pneumopathie, notamment la chimiothérapie et la radiothérapie.

Les complications associées à la pneumopathie peuvent provoquer des lésions pulmonaires irréversibles. L’inflammation chronique endommage les sacs aériens, entraînant une fibrose pulmonaire pouvant entraîner une insuffisance cardiaque, une défaillance respiratoire et la mort.

Différence dans la pneumonie et la pneumonite: diagnostic et traitement

En cas de pneumonie, votre médecin analysera vos expectorations afin de déterminer si la cause est bactérienne ou virale. Une radiographie pulmonaire sera également effectuée. Votre médecin vous demandera peut-être des analyses de sang pour vérifier le nombre de vos globules blancs, ce qui peut révéler la gravité de la maladie. Un taux élevé de globules blancs indique que votre corps évite une infection plus grave.

La pneumonie est souvent traitée avec des antibiotiques ou des médicaments antiviraux. En cas de forte fièvre, votre médecin peut également vous prescrire des antipyrétiques (médicaments contre la fièvre). Des médicaments contre la toux peuvent également être utilisés pour soulager la congestion. Avec un repos et une hydratation adéquats, la pneumonie ne restera présente que quelques semaines et vous serez de nouveau sur pied.

La pneumopathie est diagnostiquée à l’aide de tests d’imagerie tels que radiographies thoraciques et scanner, test de fonction pulmonaire, bronchoscopie pour prélever des échantillons dans les poumons et biopsie pulmonaire chirurgicale, qui est utilisée pour prélever des échantillons plus volumineux dans les poumons.

Le traitement de la pneumonite implique des corticostéroïdes et une oxygénothérapie. Les corticostéroïdes suppriment le système immunitaire pour aider à réduire l’inflammation des poumons. Les corticostéroïdes entraînent des effets secondaires, cependant, une durée limitée est la clé. L’oxygénothérapie est utilisée si vous avez de grandes difficultés respiratoires. Certains patients peuvent en avoir besoin uniquement lorsqu’ils font du sport ou dormir, alors que d’autres peuvent en avoir besoin tout le temps.


Sources:

Leave a comment