Les traitements naturels contre la gale
4.4 (87.33%) 30 votes

Démangeaisons incessantes, éruptions cutanées, rougeurs et ampoules sont les symptômes moins amusants de la gale, une maladie contagieuse de la peau causée par une infestation de l’acarien Sarcoptes scabiei.

On estime qu’environ 300 millions de cas de gale surviennent chaque année dans le monde ! Elle se propage par contact personnel avec des parents, des partenaires sexuels, des écoliers, des malades chroniques et des communautés surpeuplées. En dehors des États-Unis, la gale est même une cause importante de morbidité.

Si vous avez déjà eu la gale, vous savez à quel point elle peut être agaçante et dégoûtante. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des remèdes maison contre la gale et des remèdes naturels contre les éruptions cutanées qui sont non seulement efficaces, mais qui aident la santé de toute votre peau. Examinons les symptômes et les causes de la gale, ainsi que les meilleurs traitements naturels pour cette affection inconfortable.


Qu’est-ce que la gale?

Parce qu’elle peut facilement se transmettre d’une personne à l’autre, la gale a provoqué des épidémies dans les hôpitaux, les maisons de retraite et les établissements résidentiels. C’est même devenu courant chez les sans-abri, qui vivent et dorment souvent dans des logements exigus. Selon une étude publiée dans Emerging Infectious Diseases, la prévalence déclarée de la gale chez les sans-abri varie de 3,8 % dans les enquêtes dans les refuges à 56 % chez les sans-abri hospitalisés.

Les acariens de la gale sont de minuscules parasites femelles à huit pattes d’à peine 1/3 millimètre de long. Ils s’enfouissent dans la peau et provoquent de fortes démangeaisons qui s’aggravent pendant la nuit. Sous la surface de la peau, elles produisent un tunnel et commencent à pondre des œufs. Ensuite, les œufs éclosent et les larves d’acariens se fraient un chemin jusqu’à la surface de la peau. Cela peut être dangereux parce que les larves commencent à mûrir et à se propager à d’autres parties de votre corps.

Puis la peau commence à démanger parce que le corps a une réaction allergique aux acariens, à leurs œufs et à leurs déchets. Les acariens de la gale ne peuvent être vus qu’en rampant à la surface de la peau ou sur les vêtements et les meubles avec une loupe ou un microscope, ce qui peut rendre le diagnostic difficile.

Il existe des crèmes médicamenteuses et des traitements oraux contre la gale qui se sont avérés efficaces – comme ma Crème Antiseptique Anti-Gale au Curcuma. Parfois, le premier traitement ne fonctionne pas, et en attendant, les acariens qui continuent à se répandre dans le corps et à la maison. Des traitements de suivi sont nécessaires et il est essentiel d’informer les contacts étroits pour prévenir la propagation de l’infestation.

Les remèdes naturels, comme le poivre de Cayenne et l’huile d’arbre à thé, sont reconnus pour réduire la douleur et aider à éliminer une infestation de gale. De plus, il existe également d’importantes lignes directrices pour prévenir d’autres infestations et maintenir le bon fonctionnement de votre système immunitaire.


7 remèdes à faire chez soi contre la gale

1. Poivre De Cayenne

Le poivre de Cayenne est bénéfique pour les personnes atteintes de gale car il peut être utilisé pour soulager la douleur associée à la gale. Cayenne contient de la capsaïcine, un produit chimique qui réduit les sensations de douleur lorsqu’il est appliqué sur la peau. La capsaïcine peut également soulager les démangeaisons en désensibilisant les neurones de la peau. Toutefois, une étude a révélé qu’il peut causer une sensation de brûlure que 30 pour cent des patients ressentent lorsqu’ils utilisent la capsaïcine par voie topique.

On prétend même que l’application de poivre de Cayenne sur la peau peut tuer les acariens de la gale. Il n’existe pas d’études à l’appui de ces affirmations, mais de nombreuses personnes aux prises avec la gale ont attesté la capacité du cayenne à tuer les parasites lorsqu’il est appliqué par voie topique. Une façon d’utiliser le cayenne est d’ajouter une tasse à l’eau chaude du bain, de s’asseoir dans le bain jusqu’à ce que l’eau devienne froide, puis de rincer votre corps. Assurez-vous que le cayenne ne pénètre pas dans vos yeux, car il pourrait brûler ou piquer. Vous pouvez également créer une pâte avec du cayenne et une à deux gouttes d’eau. Appliquer la pâte sur les terriers visibles sous la surface de la peau.

2. Baume du tigre

Le baume du tigre est une crème topique utilisée pour réduire l’inflammation et soulager les douleurs musculaires. Il agit comme un agent analgésique car il contient du camphre et de l’huile de clou de girofle. Le baume du tigre ne tuera pas les acariens qui démangent et ne guérira pas l’infestation de gale, mais il apportera un certain soulagement pendant la période d’attente après un traitement conventionnel.

3. Huile de graines d’anis

Selon une revue scientifique publiée dans « Herbal Medicine : Aspects biomoléculaires et cliniques. 2ème édition », l’huile extraite des graines d’anis présente une activité insecticide. Il peut être utilisé pour traiter la gale et les poux de tête. Il n’est pas recommandé aux femmes enceintes d’utiliser de l’huile d’anis, cependant, le livre recommande.

4. Huile de margousier

L’huile de margousier est connue pour tuer les acariens de la gale, et elle empêche leur capacité de croître et de se reproduire. Neem engourdit également la douleur et soulage les démangeaisons, ce qui le rend parfait pour traiter les symptômes de la gale également.

Une étude menée en Inde a évalué 814 patients atteints de gale qui utilisaient une pâte à base d’huile de margousier et de curcuma pour le traitement. Une guérison a été obtenue dans un délai de trois à 15 jours dans 97 % des cas – en plus, aucune réaction toxique ou indésirable n’a été observée. Les chercheurs affirment qu’il s’agit d’une alternative sûre et efficace qui est également bon marché et facilement accessible, ce qui peut être particulièrement important pour traiter les villageois ou les communautés des pays en développement.

5. Huile de girofle

L’huile de clou de girofle a des propriétés analgésiques, antimicrobiennes et anti-inflammatoires. Il peut être utilisé pour assécher les ampoules et les éruptions de gale.

Une étude réalisée en 2010 a testé la capacité de l’huile de clou de girofle à traiter les acariens de la gale des porcs et des lapins. Les résultats des essais biologiques ont montré que l’huile de clou de girofle était très toxique contre les acariens de la gale, tuant les acariens dans l’heure suivant le contact. Un composant majeur de l’huile de clou de girofle, appelé eugénol, a démontré des niveaux de toxicité comparables à ceux du benzoate de benzyle. (8) Mélanger 10 gouttes d’huile de clou de girofle avec une cuillère à café de miel et une cuillère à café d’huile de noix de coco pour soulager la peau. Frottez-le sur la zone à traiter deux fois par jour.

6. Huile de romarin

Les utilisations et les avantages de l’huile de romarin incluent le pouvoir potentiel d’arrêter l’infestation de la gale. L’huile de romarin diminue également la douleur et prévient le développement d’infections secondaires. Une étude menée à la Northeast Forestry University en Chine a révélé que la combinaison du romarin et du clou de girofle possède une activité antimicrobienne importante.

7. Huile d’arbre à thé

L’huile d’arbre à thé combat la gale des acariens et les parasites lorsqu’elle est appliquée par voie topique. Il contient des terpénoïdes, qui sont des constituants antimicrobiens capables de guérir la gale sur et sous la peau.

Une étude publiée dans Archives of Dermatology a révélé que l’huile d’arbre à thé, dont le principal composant actif est constitué de terpénoïdes oxygénés, a un rôle potentiel comme nouveau traitement topique de la gale. Le traitement à l’huile d’arbre à thé a été très efficace pour réduire le temps de survie des acariens lorsqu’il a été testé sur une femme de 20 ans atteinte de gale en croûte. Dans les trois heures qui ont suivi la collecte, les acariens de la gale ont été mis en contact direct et continu avec l’huile d’arbre à thé, et ils ont commencé à mourir en cinq minutes.

Un article publié dans Future Microbiology suggère même que l’huile d’arbre à thé pourrait servir d’option thérapeutique alternative, ce qui est nécessaire aujourd’hui plus que jamais en raison de l’émergence de médicaments et de la résistance à l’ivermectine et à la perméthrine orales, et de l’inquiétude concernant le contrôle futur de la gale, particulièrement dans les cas graves et les zones endémiques où des traitements communautaires sont en place.


Les symptômes de la gale

 

À partir du moment de l’infestation, il faut environ quatre à six semaines pour que les symptômes de la gale se développent, surtout si vous n’avez jamais eu la gale auparavant. Le symptôme le plus courant de la gale est une éruption cutanée avec de petites bosses rouges et des ampoules qui n’affectent que certaines parties du corps.

Les acariens des démangeaisons se nourrissent en fait des tissus dissous, et non du sang, et les zones de distribution les plus communes sont les bandes des doigts, les poignets, les aisselles, l’abdomen, les fesses et les aines. Chez les nourrissons et les enfants, les foyers d’infection les plus courants sont le cuir chevelu, le visage, le cou, la paume des mains et la plante des pieds. Vous pouvez remarquer de minuscules terriers rouges sur la peau et de fortes démangeaisons à cet endroit. Le besoin de démangeaisons peut entraîner des démangeaisons fréquentes, ce qui augmente les risques de développer une infection secondaire de la peau.

Il est important que vous communiquiez avec votre fournisseur de soins de santé dès que vous remarquez ces signes et symptômes de la gale. Bien que de nombreuses affections cutanées soient associées à des démangeaisons et à de petites bosses sur la peau, y compris la dermatite atopique et l’eczéma, votre médecin peut vous aider à déterminer le diagnostic exact et commencer le traitement immédiatement.

Les causes principales de la gale

 

Un contact direct peau à peau de 15 à 20 minutes est nécessaire pour transférer les acariens de la gale d’une personne à l’autre. En fait, le contact sexuel est la forme de transmission la plus courante, c’est pourquoi la gale est désormais considérée comme une maladie sexuellement transmissible. Cependant, tous les cas ne sont pas transférés sexuellement.

Selon une étude publiée en 2009 dans Dermatologic Therapy, d’autres facteurs courants de prédisposition à la contraction de la gale incluent :
immigration
hygiène médiocre
mauvais état nutritionnel
itinérance
démence

Le traitement traditionnel de la gale

Le traitement de la gale consiste d’abord à poser le bon diagnostic. La gale est généralement diagnostiquée après l’identification d’un terrier, mais il est soutenu que tout patient présentant une dermatose prurigineuse (une démangeaison de la peau) doit être soumis à un test de dépistage de l’infestation par la gale. (14) Le diagnostic définitif repose sur l’identification microscopique des acariens, des œufs ou des pellets fécaux – 10%, l’encre, les tests de fluorescence à la tétracycline ou des huiles minérales sont utilisés pour éclairer ou définir les acariens lorsqu’ils sont diagnostiqués.

Médicaments:

La perméthrine – 5% est considéré comme le «traitement de référence» pour traiter la gale. C’est une crème ou une lotion topique qui s’applique de la mâchoire aux pieds pendant la nuit pendant sept jours. On dit qu’il offre une plus grande marge de tolérance en raison de sa faible toxicité inhérente et de sa faible absorption (organes internes et tissus). (15) Certains effets secondaires de la perméthrine comprennent une légère irritation de la peau et des brûlures.

L’ivermectine – Il s’agit du dernier traitement mis au point pour la gale. C’est une alternative orale efficace qui s’est avérée utile dans le traitement de la gale en croûte, des patients alités et des épidémies en établissement. La seule dose orale de l’ivermectine, 200 microgrammes par kilogramme de poids corporel, est un traitement bien toléré et très efficace. Cependant, il existe certains effets secondaires, notamment des maux de tête, des vertiges, des douleurs musculaires, des nausées et des diarrhées. L’ivermectine est réputée pour son utilisation comme traitement simple pour les contacts proches qui peuvent même ne pas montrer de signes d’infestation par la gale. (16)

Une étude de 2013 publiée dans Opinion actuelle sur les maladies infectieuses ont examiné les rapports de cas de pharmacorésistance chez l’homme lorsque l’ivermectine était utilisée pour l’administration de masse de médicaments dans des établissements et des communautés. Cela peut être problématique lorsque des thérapies adaptées à des interventions destinées à contrôler les épidémies dans la communauté sont nécessaires. (17)

Bien que plusieurs études aient démontré l’efficacité de ces médicaments, des échecs thérapeutiques persistent. Cela est dû à une erreur d’application, à l’absence de traitement du visage ou du cuir chevelu, à l’oubli de traiter tous les contacts proches et à l’impossibilité de faire une nouvelle demande de médicament si nécessaire. Les médicaments peuvent aussi laisser derrière et continuer à croître et à se répandre. C’est pourquoi les patients doivent être suivis pendant au moins quatre semaines pour confirmer que l’infestation est guérie. (18)

Il est important que des mesures hygiéniques soient prises après le traitement – tous les vêtements et la literie doivent être lavés et les meubles doivent être soigneusement aspirés. Les contacts proches doivent également être traités, même s’ils ne présentent pas de symptômes. Ceci est particulièrement important dans les cas de gale résultant d’un contact physique ou sexuel étroit qui a duré au moins 15 minutes.


Précautions à prendre en cas de gale

1. Traiter tous les membres de la famille et les contacts étroits

La plupart des récidives de la gale sont dues à une réinfection par des contacts non traités. Il est si important que vos proches reçoivent eux aussi un traitement contre la gale et qu’ils n’oublient pas vos animaux de compagnie! Bien que les chats et les chiens soient affectés par leurs propres espèces d’acariens, ils peuvent toujours contracter la gale humaine, ce qui provoque une réaction cutanée temporaire et maintient les acariens dans votre maison. Contactez votre vétérinaire au sujet des traitements pour animaux de compagnie pour la gale.

2. Laver la literie et les vêtements

Lavez immédiatement la literie et les vêtements que vous portiez ou que vous portiez depuis le début de votre contraction de la gale. Si vous n’êtes pas sûr de l’heure exacte, protégez-vous et lavez tous vos vêtements et vos draps usés. Le cycle de lessive seul ne peut pas tuer les acariens, alors assurez-vous que votre sèche-linge est réglé sur le réglage le plus chaud possible.

3. Passez l’aspirateur sur les meubles et les tapis

Après avoir passé l’aspirateur sur les meubles et les tapis à la maison, assurez-vous de jeter le sac de l’aspirateur, car il pourrait contenir des acariens. L’utilisation d’un nettoyeur à vapeur avec de la poudre peut être encore plus efficace.

4. Restez dans une petite pièce ou zone

Moins vous touchez, moins vous devez désinfecter après le traitement de la gale. Faites de votre mieux pour protéger votre maison et votre environnement de la gale en limitant votre exposition aux meubles, aux matériaux et aux personnes. Si vous ne pouvez pas laver vos vêtements ou vos serviettes immédiatement, mettez-les dans un sac en plastique attaché; Les acariens de la gale ne peuvent pas survivre plus de trois jours hors du corps.

5. éviter les démangeaisons de la peau

Gratter votre peau qui démange ne procure pas de soulagement, car le problème persiste. En fait, gratter la zone infestée ne fait qu’aggraver les choses, car il peut propager les acariens sur tout le corps et augmenter le risque d’infection cutanée secondaire.

6. Essayez de minimiser le stress

Le stress peut augmenter la sévérité des démangeaisons, ce qui entraînera des éraflures et la possibilité de Pour cette raison, il est important de minimiser le stress. Essayer , tels que des exercices de détente comme le yoga ou une longue promenade. Lisez un chapitre ou un passage de votre livre préféré ou pratiquez la méditation. Faire face à une infestation par la gale peut être difficile à gérer émotionnellement et mentalement, mais faites de votre mieux pour rester positif – il existe des remèdes, mais cela prend du temps.

7. Manger sainement

En cas de gale, il est important que le système immunitaire de votre corps soit prêt à travailler dur. S’en tenir à détoxifiant et aliments anti-inflammatoires est bénéfique lorsque vous débarrassez le corps de ces acariens nuisibles et faites face aux effets secondaires des médicaments. Les aliments anti-inflammatoires aident également à soulager l’enflure, les démangeaisons et l’inconfort. Parmi les meilleurs aliments à ajouter à votre régime alimentaire figurent les légumes-feuilles, les betteraves, les noix, les myrtilles, le saumon, noix de coco pétrole et bouillon d’os.

On estime à 300 millions le nombre de personnes atteintes par la gale chaque année. C’est donc un problème commun et inconfortable. Cependant, vous pouvez prendre certaines mesures pour traiter et prévenir la propagation de cette maladie.

Vous pouvez utiliser le poivre de Cayenne, le baume du tigre et les huiles de graines d’anis, de neem, de girofle, de romarin et de théier pour traiter la gale, mais cela n’est pas fait si l’un de ces sept remèdes maison pour la gale fonctionne. Vous devez toujours vous assurer que l’état de la peau ne se propage pas et que les acariens sont tués.

Si vous suivez les sept étapes ci-dessus après le traitement – traitez les contacts rapprochés, le nettoyage de la literie et des vêtements, passez l’aspirateur sur les meubles et les tapis, restez dans le même secteur, évitez de vous gratter, réduisez le stress et mangez bien – vous pouvez vous débarrasser complètement de la gale!


Leave a comment