Les meilleurs relaxants musculaires naturels
4.2 (83.85%) 26 votes
Avez-vous déjà pris un relaxant musculaire sur ordonnance ou songé à en prendre un ? Le nom seul vous fait probablement penser que les relaxants musculaires sont utiles et inoffensifs, mais réfléchissez à deux fois – les relaxants musculaires synthétiques (à la différence d’un massage musculaire fait maison) sont en fait très toxicomanogènes et dangereux quand ils ne sont pas utilisés comme prescrit ou prévu.
Le problème avec les relaxants musculaires sur ordonnance ou en vente libre, comme les AINS, est qu’ils ne guérissent pas le problème. Ils coupent juste la communication entre votre système nerveux et votre cerveau pour que vous ne ressentiez pas la douleur. Cependant, l’arrêt n’est pas localisé seulement aux muscles douloureux et spastiques. Au contraire, le corps tout entier est affecté d’une manière qui n’est ni voulue ni souhaitable.
Vous pourriez prendre un relaxant musculaire pour soulager une douleur dans le dos, mais vos bras, vos jambes et votre cou seront touchés tout autant que votre dos. Vous pourriez vous endormir rapidement et facilement après avoir pris un relaxant musculaire, mais comment vous sentez-vous au réveil ?
Il n’est pas rare d’avoir l’impression d’avoir été heurté physiquement par un camion, et il est probable que vous ressentirez aussi du brouillard au cerveau. La douleur est également de retour, et maintenant vous prenez le flacon de pilules relaxantes pour les muscles prescrit par votre médecin et le cycle recommence à zéro.
Malgré leur nom, les relaxants musculaires n’agissent pas sur le système musculaire, mais plutôt sur le système nerveux. Les relaxants musculaires sont généralement pris par les personnes qui cherchent à traiter les spasmes musculaires, l’oppression et les douleurs associées aux maux de dos, aux maux de tête ou aux symptômes de fibromyalgie. Mais pourquoi prendre un médicament pour détendre vos muscles alors qu’il y a tant de moyens naturels d’atteindre votre but ?!?

Les meilleurs relaxants musculaires naturels

Le naturel est définitivement la meilleure façon de détendre vos muscles. Les problèmes lombaires sont l’une des raisons les plus courantes de l’utilisation des relaxants musculaires. Cependant, la plupart du temps, les douleurs lombaires aiguës sont le résultat d’une simple contrainte et sont une condition autolimitative qui se résoudra d’elle-même en quatre à six semaines, avec ou sans traitement.
Je veux vous aider à éviter que les relaxants musculaires conventionnels deviennent votre principale méthode de réduction de la douleur et de relaxation. Les remèdes naturels comme les massages, les ajustements chiropratiques, les huiles essentielles et plus encore offrent un soulagement sans les effets secondaires indésirables. Jetons un coup d’oeil.

1. Huile d’arnica

Appliquée sur la peau sous forme d’huile, de crème, d’onguent, de liniment ou de pommade, l’huile d’arnica est un remède puissant pour diverses blessures inflammatoires et liées à l’exercice. Les effets positifs de l’application topique d’arnica se sont avérés efficaces pour réduire la douleur, les indicateurs d’inflammation et les dommages musculaires. (1)
Le thymol trouvé dans l’arnica s’est avéré être un vasodilatateur efficace des capillaires sanguins sous-cutanés, qui aide à faciliter le transport du sang et d’autres accumulations liquides et agit comme un anti-inflammatoire pour faciliter le processus normal de guérison. L’huile d’arnica stimule également la circulation des globules blancs, qui traitent le sang congestionné pour aider à disperser le liquide emprisonné des muscles, des articulations et des tissus meurtris.

2. Ajustements chiropratiques

Les ajustements chiropratiques sont un moyen sans médicament et sans chirurgie de guérir naturellement la douleur. En fait, les techniques chiropratiques peuvent être encore plus efficaces pour réduire la douleur que les relaxants musculaires, selon les recherches du College of Chiropractic de l’Université Life en Géorgie. (2) Les chiropraticiens concentrent leur attention sur la santé de votre colonne vertébrale et, s’il y a des changements, aident la colonne vertébrale à retrouver son alignement. Lorsqu’il s’agit de douleurs au dos et au cou, les chiropraticiens peuvent soulager la douleur que vous ressentez en vous aidant à retrouver un alignement correct et sans douleur.

3. Huile de cannabis

Les preuves suggèrent que les cannabinoïdes peuvent s’avérer utiles dans la modulation de la douleur en inhibant la transmission neuronale dans les voies de la douleur, faisant de l’huile de cannabis un choix intelligent pour un relaxant musculaire naturel. (3) L’huile a la capacité de soulager la douleur chronique et l’inflammation, c’est pourquoi elle est parfois utilisée comme traitement naturel contre la fibromyalgie. Si vous utilisez de l’huile de cannabis, assurez-vous qu’elle est achetée par l’intermédiaire d’une entreprise réputée qui vend des huiles pures et testées en laboratoire.

4. Huiles Essentielles

L’huile essentielle de menthe poivrée est une excellente huile essentielle à avoir sous la main pour une grande variété de besoins de santé. L’huile essentielle de menthe poivrée est un excellent analgésique naturel et relaxant musculaire. Il est particulièrement utile pour soulager les muscles endoloris, les maux de dos et pour faire fondre un mal de tête tendu.
Des études montrent que l’huile de menthe poivrée appliquée par voie topique soulage la douleur associée à la fibromyalgie et au syndrome douloureux myofascial. (4) Il suffit de diluer l’huile essentielle de menthe poivrée dans une huile végétale (comme le jojoba ou la noix de coco) ou une lotion non parfumée et de l’appliquer sur la zone à traiter.
L’huile essentielle de citronnelle aide à améliorer la circulation sanguine et peut donc soulager les spasmes musculaires et les maux de dos. L’encens et les huiles essentielles de cyprès sont également excellents pour réduire l’inflammation et améliorer la circulation sanguine, ce qui aide à réduire la douleur et les spasmes.

5. Massage

Lorsque votre corps envoie un signal à votre cerveau que quelque chose vous fait mal, la douleur est la façon dont le corps vous dit d’arrêter d’utiliser cette partie du corps pour qu’il puisse commencer le processus de guérison. Un relaxant musculaire sur ordonnance dissimule la douleur et vous permet de vous déplacer au-delà du point de confort du corps, ce qui peut prolonger la douleur et même la faire se propager dans le corps.
Lorsque vous obtenez un bon massage d’un thérapeute agréé, il ou elle peut travailler sur la zone à traiter ainsi que sur l’ensemble de votre corps, relâchant la tension et soulageant la douleur. Si vous souffrez de spasmes ou de douleurs musculaires chroniques, il est idéal de vous faire masser au moins une fois par mois ou plus. Plus votre niveau de stress est élevé, plus vous êtes susceptible d’avoir des tensions musculaires et des douleurs qui nécessitent un massage régulier.
Une étude clinique randomisée menée en 2011 auprès de patients cancéreux de Taïwan a porté sur les effets de la massothérapie sur les douleurs musculaires et la relaxation. Les chercheurs ont découvert que la massothérapie améliorait définitivement la gestion de la douleur osseuse et musculaire chez ces patients, mettant en évidence les effets relaxants du massage sur les muscles. (5)

6. Évitez les « aliments anti-douleur »

Du sucre : Le sucre est pro-inflammatoire et augmente la douleur.
Alcool : Cela aggrave également l’inflammation.
De la caféine : La caféine est déshydratante et peut augmenter l’inflammation. Limitez-vous à une seule tasse de café par jour, ou réduisez complètement votre consommation si vous le pouvez.
Les gras trans : Ces graisses augmentent l’inflammation et la douleur.
Excès de calories : L’embonpoint exacerbe les maux de dos.

De plus, jetez un coup d’œil à mes remèdes pour le soulagement rapide des maux de dos pour voir plus de nourriture et des idées de suppléments qui vous aideront à vous débarrasser de la douleur corporelle le plus tôt possible !

7. Sel d’Epsom et magnésium

Les signes de carence en magnésium comprennent les douleurs musculaires, la fibromyalgie et les crampes aux jambes. En trempant tout votre corps ou même seulement vos pieds dans le sel d’Epsom, vous pouvez augmenter votre taux de magnésium interne, qui est essentiel au bon fonctionnement de vos muscles et éviter le besoin de relaxer vos muscles.
En général, des niveaux élevés de magnésium provenant de l’utilisation du sel d’Epsom peuvent aider à l’inflammation globale du corps, car une faible teneur en magnésium a été associée à une protéine C-réactive plus élevée, un marqueur de l’inflammation dans le corps. (6)

8. Ne vous reposez pas trop

Lorsqu’il s’agit de spasmes musculaires, tant que la douleur n’est pas intense, c’est une bonne idée de continuer à bouger pour garder les muscles libres et réduire l’inflammation causant la maladie. Faites vos activités quotidiennes normales à un rythme plus lent si nécessaire.
Évitez définitivement tout mouvement qui pourrait avoir déclenché votre douleur ou sembler l’aggraver. Prendre un peu plus de temps pour vous reposer et vous détendre n’est pas une mauvaise idée, mais une activité légère accélérera en fait votre temps de récupération. Alors, résistez à faire de longues pauses télévisées sur le canapé et faites circuler votre sang. Bien sûr, ne tenez pas compte de cette recommandation si votre douleur est vraiment insupportable ou accompagnée d’autres symptômes. Dans ce cas, consultez immédiatement votre médecin.

 

Les relaxants musculaires peuvent-ils rendre dépendant ?

Aux États-Unis et dans d’autres pays, les relaxants musculaires sont une substance dont l’abus est courant. Le problème est que ces relaxants musculaires peuvent agir si rapidement et être si efficaces pour soulager la douleur que les personnes souffrant de douleur chronique deviennent facilement dépendantes d’eux. La dépendance se développe souvent lorsque les relaxants musculaires sont habituellement utilisés comme la principale ou la seule méthode de soulagement de la douleur.
Le nombre de personnes qui se retrouvent à l’urgence en raison d’une mauvaise utilisation ou d’un abus du relaxant musculaire prescrit, le carisoprodol, a plus que doublé ces dernières années. La Food and Drug Administration des États-Unis recommande aux patients de ne prendre des relaxants musculaires que pour des périodes limitées (deux à trois semaines). Lorsque certains relaxants musculaires, comme le carisoprodol, sont ingérés, ils sont convertis par le foie en un produit chimique aux propriétés anti-anxiété. Cela signifie que, même s’il est pris seul, le patient court le risque de développer une dépendance physique et/ou psychologique à ce relaxant musculaire. (7)
Comme pour les autres médicaments pharmaceutiques, l’organisme s’habitue à la prise quotidienne d’un relaxant musculaire et est alors dépendant des médicaments pour fonctionner normalement. Si l’on saute une dose typique ou si l’on arrête complètement l’absorption, la personne est susceptible de présenter des symptômes de sevrage. Les relaxants musculaires peuvent également causer une toxicité hépatique aiguë. (8)
Les relaxants musculaires deviennent encore plus problématiques et risqués lorsqu’ils sont utilisés en combinaison avec l’alcool ou d’autres drogues. Lorsque cela se produit, les effets secondaires associés à la violence sont encore pires.

Recettes relaxantes pour les muscles

My Homemade Muscle Rub est le remède bricolage parfait pour toutes les douleurs musculaires. Ce massage est sûr d’apaiser votre corps et votre esprit avec son mélange aromathérapeutique d’ingrédients.
Vous pouvez également aider à détendre les muscles en mélangeant quelques gouttes d’encens et d’huiles essentielles de cyprès avec une huile végétale (comme le jojoba ou la noix de coco) ou une lotion naturelle non parfumée et en appliquant le mélange sur la zone concernée.

Les effets secondaires éventuels des relaxants musculaires

Les relaxants musculaires ne doivent pas être pris pendant plus de trois semaines. Les effets secondaires des relaxants musculaires sont fréquents et comprennent la somnolence, les étourdissements, la sécheresse de la bouche, la rétention urinaire (incapacité de vider complètement la vessie), la fatigue, la faiblesse et la dépendance. Certains relaxants musculaires peuvent aussi causer un reflux acide.
Dans des cas plus extrêmes et lorsque les relaxants musculaires sont abusés, ils peuvent causer l’insuffisance cardiaque et la paralysie. En raison des effets secondaires associés aux relaxants musculaires, il est conseillé de ne pas conduire ou utiliser de machines après usage, et il est généralement conseillé de les prendre avant de se coucher.
Ceux qui ont des antécédents de toxicomanie ou d’alcoolisme ne devraient pas utiliser de relaxants musculaires, et les relaxants musculaires ne devraient jamais être mélangés à de l’alcool. Le carisoprodol (Soma) doit surtout être évité parce qu’il est associé à un risque élevé d’abus et à un potentiel d’accoutumance non observé avec d’autres relaxants musculaires. (9)
Les relaxants musculaires conventionnels ne devraient pas être pris par les personnes âgées, les femmes enceintes ou toute personne souffrant de dépression ou ayant des antécédents de toxicomanie ou d’alcoolisme.
Ces effets secondaires possibles et le potentiel d’abus sont la raison pour laquelle il est beaucoup mieux de prendre les huit relaxants musculaires naturels ci-dessus. Les relaxants musculaires sur ordonnance ou en vente libre ont beaucoup plus d’effets secondaires nocifs, en plus d’entraîner une forte dépendance. Au lieu de cela, guérissez vos muscles et soulagez la douleur avec des substances naturelles et saines pour éviter ces pièges – et détendez ces muscles !