Le pervers narcissique: 13 signes pour le détecter
4.4 (88%) 10 votes

Une personne avec un profil de pervers narcissique est une personne qui ne pense qu’à son propre bien et se sent puissante en traitant de manière indirecte ses victimes. Apparemment, il n’a pas de sentiments ou d’empathie, de sorte que vous ne pouvez pas aimer d’autres personnes ou de maintenir des relations saines.

Ces personnes sont incapables de résister aux échecs, alors elles manipulent les gens autour d’elles pour atteindre égoïstement tous leurs objectifs. Quand leurs désirs ne sont pas comblés, ils se sentent coupables et tristes envers ses victimes, bien que cela n’ait rien à voir.

Un narcissique pervers choisit les victimes avec lesquelles il entretient des liens familiaux, professionnels ou de couple. Puisqu’il a besoin de cette proximité pour être influent. Il ne peut exercer aucun effet en public, il agit donc toujours en privé. Cela empêche ces personnes de s’en éloigner par diverses stratégies dans lesquelles elles mentent, prétendent, séduisent et blâment les autres pour leurs propres erreurs.

Un pervers narcissique choisit des victimes avec lesquelles il entretient des liens familiaux, professionnels ou de couple, car il a besoin de cette proximité pour être influent. Il n’est pas capable d’exercer un quelconque effet en public, donc il agit toujours en privé. Elle empêche ces personnes de s’en éloigner par diverses stratégies dans lesquelles elles mentent, font semblant, séduisent et blâment les autres pour leurs propres erreurs.

Ces personnes peuvent faire beaucoup de mal, car elles sont souvent jalouses, infidèles, critiquent continuellement et se sentent fortes en méprisant leurs victimes. Lorsqu’ils sont tristes ou frustrés, ils essaient de  » répandre  » leur malaise auprès des victimes.

Ce qui cache vraiment un narcissique pervers, c’est une vision négative de soi et une faible estime de soi qui essaie d’augmenter au détriment des autres. Ainsi, pour se sentir mieux, il soumet, exprime et dégrade ses victimes.

Mais, vous vous demandez pourquoi les victimes sont autorisées à manipuler de cette façon ? Tout simplement, un narcissique pervers ne fait pas toujours mal aux autres. Plutôt, au début de la relation sont d’excellents acteurs : ils sont charmants, séduisants et flatteurs.

Une fois qu’ils ont conquis leur victime, ils la manipulent peu à peu comme une marionnette. Ensuite, ils alterneront l’humiliation et la flatterie pour que la victime ne s’en aille jamais.

Le pervers narcissique

Le terme  » pervers narcissique  » a été inventé par le psychiatre et psychanalyste français Paul-Claude Racamier en 1986. Cet auteur a dit que c’était une façon organisée de se défendre de la douleur et de la contradiction interne en les expulsant les uns des autres et en se surestimant aux dépens des autres. Cela ne s’accompagne pas seulement de l’absence de remords, mais aussi de plaisir. C’est une façon de se réfugier des conflits internes (Racamier, 1992).

D’autres auteurs ont utilisé ce concept, bien qu’il ne soit pas très répandu, et l’encadrent dans la manipulation mentale pathologique dans laquelle l’agresseur essaie de se faire passer pour la victime.

Selon Houdoy, le narcissique pervers serait comme un psychotique mais sans symptômes, qui cherche son équilibre en déchargeant sur les autres la douleur qu’on ne lui permet pas de ressentir et les contradictions internes qu’il refuse d’assumer. Ils se sentent précieux en transférant la douleur aux autres.

En fait, ils ne nuisent pas consciencieusement, mais parce qu’ils ne savent pas comment s’y prendre autrement. Ces personnes ont subi un événement traumatisant dans leur enfance et c’est leur façon de protéger leur faible estime de soi…

Ce trouble tire son nom de ses deux composantes, le narcissisme et la perversion.

Le trouble narcissique englobe le manque d’empathie, le besoin excessif d’être reconnu et admiré, l’envie des autres et l’exagération de leurs attributs.

Alors que la perversion a une connotation de cruauté et de manque de jugement moral. Ces personnes satisfont leurs besoins et leurs désirs aux dépens des autres. Il utilise les gens comme des outils pour atteindre ses objectifs, ignorant leurs besoins ou leurs sentiments.

Alberto Eiguer ajoute au concept qu' »ils essaient d’une certaine manière de faire croire à l’autre que le lien de dépendance est irremplaçable, et c’est celui qui le demande ».

Les causes de la perversion narcissique

Les pervers narcissiques ne se sont pas développés en tant qu’individus. Enfants, ils ont subi une sorte de dysfonctionnement dans leurs relations avec les autres, se sentant insuffisamment valorisés. Ceux-ci ont un grand vide et un mécontentement qui, au lieu de leur faire face (ce qui serait leur remède), s’approprie les vertus des autres.

Ainsi, ils désirent intensément d’autres personnes qui semblent posséder ce qu’elles n’ont pas ou sont simplement satisfaites de leur vie. Une fois qu’ils ont conquis ces personnes et atteint les objectifs qu’ils souhaitent (tels que l’accès à un groupe social ou intellectuel auquel ils veulent appartenir), ils commencent à saper peu à peu leur estime de soi pour les couler.

Ensuite, c’est comme si les qualités de leurs victimes avaient été enlevées, les remplissant de doutes et de tristesse, pour tenter de combler leur vide.

Comment agit un pervers narcissique ?

Peut-être avez-vous déjà eu un pervers narcissique dans votre vie et vous ne l’avez même pas remarqué. Vous pensez sûrement que ce lien est compliqué, toxique et difficile à rompre. À ces côtés, vous vous sentez vulnérable, inutile et sans âme, mais vous avez également du mal à leur dire au revoir.

Les signes qui distinguent un pervers narcissique sont multiples et variés. Tout commence lorsque le narcissique qui connaît la future victime et se compare à celle-ci. Il se dévalue et envie la victime, et tente de le compenser avec le narcissisme. En même temps, il essaiera de faire couler la victime pour qu’elle perde les vertus qui la caractérisent.

Si la victime se soumet, cela créera un lien d’abus de la part du pervers dans lequel elle subira toutes sortes de harcèlement. Au lieu de cela, s’il réagit aux attaques, le narcissique pervers se fera passer pour la victime et fera en sorte que l’autre se sente coupable de l’agression.

Comment identifier un narcissique pervers? 13 signaux pour le détecter

Dans cette section, vous pourrez connaître les comportements typiques de ces personnes et ainsi les détecter avant de devenir l’une de ses victimes.

1- Semble être gentil et charmant

Au début, ou quand on sait peu, c’est généralement charmant. Petit à petit, il montre des signes de supériorité en parlant de ses qualités. En même temps, il disqualifiera les autres, les ignorera et les rejettera comme s’ils ne méritaient pas son respect. Ils annoncent aussi souvent qu’ils sont attrayants et intéressants pour tout le monde (bien que ce ne soit pas vrai).

2- Utilise la séduction de façon perverse

La séduction est une stratégie fondamentale chez les narcissiques pervers. Cependant, ils ne flirtent pas avec l’objectif d’établir une intimité ou parce qu’ils sont attirés par l’autre personne. Au contraire, il essaie de fasciner et d’éblouir l’autre, mais pas pour être conquis.

Ces personnes passent généralement beaucoup de temps à parler d’elles-mêmes et de leurs réalisations quand elles flirtent, mais sans montrer un réel intérêt pour l’autre personne.

3- Ce sont d’excellents acteurs

Et ils manquent de principes moraux. Faire ce qui est juste pour eux, c’est satisfaire égoïstement leurs besoins.

4- Ils mentent continuellement

Ils sont Mes mains, c’est-à-dire qu’ils n’ont aucun problème à recourir à des mensonges élaborés afin d’avoir toujours raison. Ils omettent des données importantes, en magnifient d’autres et façonnent la réalité en l’adaptant à leurs désirs. Mentir est un moyen de pouvoir ignorer ce qui va à l’encontre de vos intérêts narcissiques.

Ainsi, même s’il y a des preuves contraires, ils vont renverser la situation et en sortir d’une façon ou d’une autre. Cela crée une grande confusion chez la victime et peut commencer à croire que son agresseur a raison et que c’est lui ou elle qui a tort. En fin de compte, il sera incapable de différencier la vérité du mensonge.

5- Ce sont des caméléons

C’est-à-dire qu’ils adaptent leur façon d’être et leurs goûts en fonction de qui ils veulent étonner. Au fond, ils n’ont pas non plus d’identité propre, mais ils sont vides.

6- Est dépendante

Un pervers narcissique n’a aucun pouvoir s’il n’a pas de victime à exprimer. En fait, il est absolument dépendant des autres. Cependant, il essaie de faire croire à la victime que la personne souffrant de dépendance est ce dernier, alors qu’il n’en a pas besoin.

7- Communication paradoxale et ambiguë

n’a aucun pouvoir s’il n’a pas de victimes pour s’exprimer. En fait, il est absolument dépendant des autres . Cependant, il essaie de faire croire à la victime que la personne qui souffre de la dépendance est cette dernière, alors qu’elle n’en a pas besoin.

8- Demande l’impossible

Quand il est vulnérable ou cherche quelqu’un pour s’occuper de lui, il réussit à être impossible à satisfaire. Il demande tellement d’attention que la victime n’est pas capable de lui plaire (ou lui demande parfois quand il ne peut pas les donner). Alors le méchant en profite pour faire comprendre à sa victime l’inutile et l’incapable.

9- Le rôle de victime

Essayez de donner l’image de victime, en ayant un grand talent pour couvrir ses défauts et blâmer les autres. Ils peuvent inverser les situations et réussir à avoir toujours raison. Il est inutile d’essayer de les raisonner, car ils trouveront toujours le moyen de vous faire du mal ou d’avoir raison.

10- Aime les disputes

Ils aiment la controverse, les « chocs ». Ils s’amusent à créer des discussions et à se battre principalement entre la victime et d’autres personnes.

Parfois, il tente d’inciter sa victime à agir contre elle afin de justifier ses humiliations et les attaques qui en découlent.

11- Ils cherchent la destruction de leur victime

Ils éprouvent un grand plaisir à voir souffrir et à douter des autres, surtout s’il a causé de telles souffrances. Ils aiment voir que les autres se soumettent à lui, lui obéissent et lui donnent une raison.

12- Avoir des problèmes émotionnels

Ces personnes manquent de profondeur émotionnelle et, par conséquent, d’empathie. Ils ne peuvent pas distinguer leurs propres émotions, pour ne pas dire qu’ils sont incapables de ressentir la vraie tristesse, le deuil, le désir ou la joie. S’ils se sentent abandonnés ou victimes de fraude, ils semblent déprimés. Cependant, au fond, ce ne sont que colère, ressentiment et désir de vengeance.

13- Ils ont un fort pouvoir de conviction

Comme ils sont très intelligents et savent jouer avec les émotions les plus profondes des autres pour obtenir ce qu’ils veulent. La victime peut se surprendre en faisant des choses qu’elle n’aurait jamais pensé faire ou qui iraient à l’encontre de ses intérêts pour faire plaisir à son agresseur.

Les victimes préférées des narcissiques pervers

 » Après tout ce qu’elle m’avait dit, j’ai fini par croire qu’elle avait peut-être raison : je pouvais être folle et hystérique. Un jour, avec un ton glacial et un regard de haine, il m’a dit, comme il l’avait souvent fait, que j’étais une nullité, une incapable, inutile à la société, et qu’il valait mieux que je me suicide. Par hasard, il y avait une voisine à proximité ; il ne l’avait pas vue. Elle était terrifiée et m’a conseillé de le signaler. Pour moi, c’était un soulagement. Quelqu’un avait compris ce qui se passait. »

C’est ce qu’une victime d’un narcissique pervers a affirmé dans le livre « Le harcèlement moral » de Marie-France Hirigoyen.

Les victimes préférées de ce type de personnes sont celles qui ont des qualités positives que le harceleur jaloux : énergie, créativité, joie, extroversion…. Son but est de renverser ces vertus et de le transformer en un individu soumis et triste.

De plus, ils sont généralement affables, généreux, donnent le meilleur d’eux-mêmes, aiment plaire aux autres, et expriment leurs succès. Pas étonnant qu’ils cherchent des excuses et justifient leur agresseur, admettant trop facilement les critiques.

Cependant, n’importe qui peut être victime en période de faiblesse ou lorsqu’il a des liens affectifs forts avec les méchants. Ainsi, ces personnes peuvent être  » aveugles  » et ne pas voir la réalité, se sentant de plus en plus enfoncés et inutiles.

 

Comment faire face aux pervers narcissiques ?

Une fois le narcissique pervers identifié, l’objectif principal est que ses attaques ne prennent pas effet. Surtout, vous vous sentirez désarmé si vous êtes incapable de provoquer un conflit entre votre victime et les autres.

Comme nous l’avons mentionné, un narcissique pervers n’est pas dangereux si les autres l’ignorent parce qu’il n’a pas de pouvoir sans victimes. Il y a des trucs pour faire face au fait d’être des gens :

– Maîtriser les émotions et être toujours alerte. Ne tombez pas dans vos flatteries ou vos pièges pour attirer votre attention, soyez conscient que votre attention vous donne du pouvoir. Vous ne croyez pas non plus que vous méritez votre critique, supposez que ce n’est qu’une stratégie pour vous créer et vous détruire.

– Coupez toutes sortes de liens. Restez loin d’eux autant que possible, aussi compliqué que cela puisse paraître au premier abord, pour être le plus bénéfique. Essayez de ne vous rabattre sur aucune de vos tentatives pour vous reconnecter avec vous, car si vous ne vous voyez pas stable, vous nourrirez vos désirs narcissiques.

– Une forme de protection est d’éviter d’annoncer vos propres succès devant le narcissique pervers, car il essaiera de les dévaloriser.

– Lancer quelques commentaires Pour ces derniers, seulement le précis et indispensable. En fait, il vaut mieux éviter à tout prix de discuter avec eux, car ils enlèveront toutes leurs stratégies et mensonges pour toujours porter la raison et vous blesser.

– Ne réagissez pas à vos provocations, ignorez-les. Il est important de noter qu’ils n’ont aucun effet sur vous. Pour le narcissique pervers, c’est un plaisir de le voir hésiter, car cela renforcerait ses stratégies et continuerait à se comporter de la même façon.

– Reconstruisez les liens Avec ces gens qui vous ont vraiment montré qu’ils vous apprécient. Cherchez à vous entourer de personnes positives, qui se réjouissent de vos réalisations et en qui vous pouvez avoir confiance.

– Faites connaître les faits à ces êtres chers. Vous connaissez peut-être une relation entre l’agresseur et la victime que vous n’avez pas encore vue clairement ou qui vous aide à clarifier vos sentiments.

– Dans les cas extrêmes, le recours au domaine juridique . Si vous sentez que vous souffrez de graves dommages, n’attendez pas pour demander la protection de la justice.

Références

  1. Bouchoux, J.C. (2016). Les narcissiques pervers. Editeurs de harpe.
  2. Hirigoyen, M.F. (1999). Le harcèlement moral: l’abus psychologique dans la vie quotidienne. Payé: Barcelone.
  3. Houdoy, ​​H. (s.f.). Le pervers narcissique. Le discours paradoxal. Récupéré le 12 décembre 2016 du harcèlement.
  4. Perverso narcissique – Définition et processus. (Décembre 2016). Obtenu auprès de CCM Santé.
  5. Racamier, P.C. (2014). Sur la perversion narcissique. Le Journal international de psychanalyse, 95 (1), 119-132.
  6. Le pervers narcissique: reconnaître et rejeter. (S.f.). Récupéré le 12 décembre 2016 de Pikifashion.
Leave a comment