Le microlipofilling des paupières pour embellir votre regard
4.2 (83.08%) 13 votes

Votre regard est bien souvent le premier à montrer des signes de vieillissement au travers des
paupières et des cernes. En plus de la peau, le vieillissement porte souvent sur la graisse sous-
cutanée, qui diminue de volume dans cette zone.

La blépharoplastie d’addition, ou microlipofilling des paupières, permet de restaurer les volumes de
graisse perdus mais aussi d’atténuer les rides en remettant en tension la peau et en améliorant sa
trophicité. Tous les détails de cette technique innovante.

Le microlipofilling des paupières : de quoi s’agit-il ?

Le lipofilling consiste à prélever de la graisse du patient dans des zones où elle est en excès pour l’injecter dans des zones où elle est manquante à des fins de comblement. La méthode est également connue sous le terme de « lipostructure », « réinjection de graisse autologue » ou « technique de Coleman ». Avantage de taille : aucun rejet immunitaire n’est possible car il s’agit de la propre graisse
du patient.

Le principe du microlipofilling est dérivé de la technique du lipofilling dont il se distingue par le recours à du matériel miniaturisé, les faibles volumes injectés et un taux de résorption moindre que dans la technique classique. Dans le cas des paupières, la blépharoplastie d’addition consiste à dissimuler, grâce à l’injection de graisse, les marques du vieillissement péri-orbital, et à traiter durablement les creux et les sillons du contour de l’œil.

Blépharoplastie d’addition : les indications

La technique est particulièrement indiquée pour corriger la perte de volume au niveau des paupières, par exemple si les yeux se sont « squelettisés » suite à une blépharoplastie agressive (lorsque trop de
tissu a été retiré).

Elle est également indiquée pour adoucir les traits chez les personnes qui ont naturellement des yeux un peu enfoncés. Le comblement s’applique aux paupières supérieures et/ou inférieures, selon les cas, et le microlipofilling des paupières peut être réalisé de façon isolée ou combinée à d’autres interventions (lifting, médecine esthétique…). Le protocole de prélèvement est bien codifié.

Blépharoplastie d’addition : tous les détails de la séance

Aucun cas n’est similaire et les techniques diffèrent selon les indications. Toutefois, on peut décrire
des principes de base communs.

La graisse est prélevée à l’aide d’une petite canule à la seringue, habituellement au niveau des genoux ou de l’abdomen, où les cellules adipeuses sont de petite taille. Elle est ensuite centrifugée pour la nettoyer de ses impuretés. Une fois suffisamment fluide, elle est réinjectée dans le contour orbitaire à l’aide d’une microcanule. Le praticien doit prendre soin de bien la répartir et de procéder à l’injection en profondeur, au contact osseux et sous le muscle orbiculaire afin de minimiser le risque d’irrégularité de surface par la suite. D’autres gestes peuvent réalisés conjointement, en fonction des indications de chaque patient.

La blépharoplastie se pratique en « ambulatoire », c’est-à-dire avec une sortie le jour même après quelques heures de surveillance. Différents types d’anesthésie sont envisageables (neuroleptanalgésie ou anesthésie générale) et l’opération en elle-même dure environ 1h30.

Les résultats d’un microfilling des paupières

L’intervention n’implique pas de douleurs particulières. Néanmoins, il est fréquent de constater des œdèmes au niveau des paupières dans les 8 à 10 jours qui suivent. Ce gonflement, normal et
transitoire, disparaît rapidement.

Le résultat définitif se voit environ 2 mois après l’intervention. Vous retrouverez alors des paupières
pleines, ce qui vous donnera un « effet bonne mine » et rajeunira sensiblement votre regard.

Prix d’un microlipofilling des paupières : combien ça coûte ?

Le tarif d’une blépharoplastie d’addition varie en fonction des patients et des gestes associés au traitement. Un devis vous est remis par votre chirurgien plasticien suite à un examen attentif de vos paupières. A noter que l’assurance maladie ne couvre pas les frais de cette intervention chirurgicale réalisée pour des raisons purement esthétiques.