[ad_1]

Selon une étude menée par le Vision Council, 3 adultes sur 4 aux États-Unis portent un type quelconque de correction de la vue. Qu’il s’agisse d’hypermétropie, de myopie, d’astigmatisme ou d’autres troubles de la vue, on estime que les Américains dépensent plus de 40 milliards de dollars chaque année en verres correcteurs. Les taux de presbytie sont à la hausse aux États-Unis et dans le monde. On prévoit que 2,1 milliards de personnes dans le monde souffriront de cette affection oculaire d’ici 2020. (1)
Alors que d’autres problèmes de vision peuvent être le résultat de la génétique, d’une blessure oculaire ou d’une maladie sous-jacente, la presbytie est simplement le résultat du vieillissement et le problème de vision le plus courant chez les personnes âgées de plus de 65 ans. En grec, presbytie signifie « vieil œil » et bien que vous ne puissiez pas inverser la situation, vous pouvez améliorer votre santé oculaire. (2)
Ce problème de vision vous surprend, les premiers signes étant de tenir un livre, un journal ou un menu de plus en plus loin pour que vos yeux puissent se concentrer. Les symptômes de fatigue oculaire peuvent devenir plus apparents et vous pourriez remarquer une sensibilité accrue à la lumière, des maux de tête et une sensation de brûlure.
Un examen de la vue de base est tout ce qui est nécessaire pour le diagnostic, et ce changement de vision parfaitement naturel et lié à l’âge peut généralement être traité efficacement avec des lentilles de contact ou des lunettes de prescription.
Même les personnes ayant une vision parfaite de 20/20 commenceront à remarquer des changements dans leur vision avec l’âge. Bien qu’elle puisse commencer dès la quarantaine, il se peut que vous n’ayez pas besoin de verres correcteurs jusqu’à ce que les symptômes deviennent plus perturbateurs (ou que vos bras ne soient tout simplement pas assez longs pour tenir les objets assez loin pour que vos yeux puissent se concentrer).

Qu’est-ce que la presbytie?

La presbytie est la perte graduelle de la vision de près causée par le vieillissement. Cela n’affecte pas votre capacité à vous concentrer sur les objets au loin. Les symptômes commencent à se manifester dans la quarantaine et la vision continue de s’aggraver jusqu’à 65 ans environ. (3)
Bien que semblables, la presbytie et l’hypermétropie – ou hypermétropie – ne sont pas la même condition. Mais ils partagent en grande partie les mêmes conditions. Si vous êtes hypermétrope, les objets au loin sont mis au point, mais les objets de près sont flous. Cette condition est causée par un œil de forme irrégulière qui empêche la lumière de s’aligner avec la rétine. Ce n’est pas une conséquence du vieillissement. (4)
À l’autre extrémité du spectre, la myopie – ou myopie – signifie que vous avez une bonne vision de près, mais que les objets à distance sont flous. Elle est causée par une cornée irrégulière ou un œil déformé et, comme l’hypermétropie, elle n’est pas liée à l’âge. (5)

Les signes et symptômes de la presbytie

* Tenir les menus, les magazines, les livres ou d’autres objets de plus en plus loin pour rendre les lettres plus claires et lisibles.
* Avoir une vision floue à une distance de lecture normale
* Contrainte oculaire
* Maux de tête
* Sensibilité à la lumière

 

Les causes et les facteurs de risque de la presbytie

 

La presbytie est causée lorsque le cristallin qui se trouve à l’intérieur de l’œil, juste derrière l’iris, durcit. Dans notre jeunesse, cette lentille souple et malléable change de forme pour focaliser la lumière sur la rétine, ce qui nous permet de voir clairement de plus près. Au fur et à mesure qu’il durcit, il ne s’ajuste pas aussi facilement, ce qui entraîne un mauvais passage de la lumière vers la rétine et une incapacité à se concentrer de plus près.
Bien qu’elle soit considérée comme une affection oculaire liée à l’âge, il existe d’autres facteurs de risque reconnus qui peuvent entraîner un développement précoce ou un développement plus rapide chez certaines personnes, notamment : (6)
  • Avoir plus de 40 ans
  • Être une femme
  • Diabète
  • Sclérose en plaques
  • Maladies cardiovasculaires
  • Anémie
  • Hypermétropie
  • Traumatisme ou blessure oculaire
  • Myasthénie grave, une maladie neuromusculaire
  • Insuffisance vasculaire
  • Manger sainement
  • Diagnostic du mal des caissons de décompression de la plongée sous-marine
  • Consommation excessive d’alcool
  • Prendre certains médicaments sur ordonnance :
  • Médicaments contre l’anxiété
  • Antipsychotiques
  • Antispasmodiques
  • Antidépresseurs
  • Antihistaminiques
  • Diurétiques

Le traitement conventionnel

Un ophtalmologiste diagnostique la presbytie par un examen de la vue qui comprend une évaluation de la réfraction et un examen général de la santé oculaire. Le test de réfraction détermine si les changements de vision sont causés par la presbytie, l’astigmatisme ou l’hypermétropie. Une dilatation des pupilles peut être nécessaire pour permettre au médecin de voir plus clairement dans les yeux.
Les options de traitement conventionnelles comprennent les lunettes correctrices et la chirurgie. Pour certains, au début, des lunettes de lecture en vente libre, sans ordonnance, peuvent faire l’affaire pour permettre de lire des objets de près. Mais il y a de fortes chances qu’à mesure que l’état s’aggrave, des verres correcteurs sur ordonnance seront nécessaires. Aujourd’hui, il existe un large éventail de choix de lunettes correctives pour traiter les problèmes de vision. (7)
Lentilles correctrices pour la presbytie
Lunettes de lecture : Forfait champ fixe, disponible sans ordonnance.
Bifocales : Contient deux puissances ou prescriptions de lentilles différentes, avec la prescription nécessaire pour la distance sur le dessus et pour la lecture et le travail de gros plan sur le dessous.
Trifocaux : Contient trois intensités de lentille différentes, avec une plage de champ proche ou immédiate en haut, une intensité de distance au milieu, et une intensité de près à nouveau en bas.
Multifocales progressives : Aussi connus sous le nom de bifocaux (ou trifocaux), ils ont l’avantage supplémentaire de fournir une progression continue d’une variété d’intensités de lentilles pour toutes les profondeurs de champ.
Lentille cornéenne monovision : Un œil est corrigé pour la distance et l’autre pour la vision de près. Cela peut entraîner une distorsion de la perception de la profondeur et affecter négativement la vision intermédiaire.
Si vous avez des problèmes de canal lacrymal, des yeux secs, des problèmes avec les paupières ou le syndrome de Sjögren, les lentilles de contact ne sont peut-être pas le meilleur choix.

Les options chirurgicales pour la presbytie

Chirurgie réfractive.  Cette chirurgie modifie la forme réelle de la cornée pour améliorer la vision de près dans l’œil non dominant. Ceci est similaire en théorie aux lentilles monovision, où un seul œil est corrigé pour la vision de près. Cependant, après l’intervention chirurgicale, des lunettes de prescription peuvent encore être nécessaires pour la lecture de près et le travail de gros plan.
Cette procédure n’est pas réversible ; avant la chirurgie, portez des lentilles cornéennes monovision pour déterminer si vous pouvez ajuster le changement. Les chirurgies courantes dans cette catégorie comprennent le LASIK, le LASEK, la PRK et la kératoplastie conductive.
Les implants de lentilles. Dans cette chirurgie, le cristallin naturel de chaque œil est enlevé et remplacé par un cristallin synthétique. Les nouvelles lentilles sont prometteuses car la chirurgie est courte et les complications sont rares. Cependant, rappelez-vous qu’il s’agit d’une procédure permanente et irréversible. Assurez-vous de parler avec votre ophtalmologiste de toute condition médicale sous-jacente qui peut affecter l’œil avant de procéder.
Incrustations cornéennes. Semblable au concept d’un implant de lentille, un petit anneau en plastique est inséré chirurgicalement au centre de la cornée d’un œil. Il agit comme une caméra à sténopé permettant une mise au point de la lumière pour améliorer la vision de près.

Les 7 façons naturelles d’améliorer la santé des yeux

Selon l’American Optometric Association, les nutriments provenant des aliments ou des suppléments peuvent aider à préserver votre vision. Les antioxydants, la lutéine, la zéaxanthine, les vitamines C et E, le zinc, ainsi que les acides gras essentiels, ont été identifiés comme des nutriments qui peuvent réduire le risque de certaines maladies oculaires. (9)
Cependant, gardez à l’esprit que même si une alimentation saine et de bonnes stratégies de santé oculaire aident à préserver et à prolonger la santé oculaire, ces techniques ne peuvent pas corriger la forme du globe oculaire ou arrêter les changements physiologiques tels que le durcissement des lentilles dû au vieillissement.

1. Vitamine A et bêta-carotène

Longtemps considérés comme essentiels au maintien d’une vision saine, les aliments riches en bêta-carotène se transforment en vitamine A dans l’organisme. Pour la santé des yeux, mangez une variété de fruits et légumes à chair jaune et rouge comme les carottes, les patates douces, les citrouilles et autres courges d’hiver, ainsi que les tomates, le cantaloup, les abricots et les poivrons rouges.
Des recherches récentes montrent non seulement que la vitamine A est vitale pour la santé oculaire, mais aussi qu’elle peut être un traitement potentiel des maladies dégénératives de la rétine. Les auteurs de l’étude indiquent que l’administration de doses pharmacologiques de vitamine A peut être utile et peut ralentir la progression de la neuropathie diabétique des yeux. Les chercheurs recommandent vivement la réalisation de nouvelles études pour déterminer la posologie sécuritaire. Entre-temps, mangez beaucoup d’aliments riches en bêta-carotène et ajoutez 700 microgrammes pour les femmes et 900 microgrammes pour les hommes chaque jour. (10, 11)

2. Vitamines C et E

Ces deux vitamines travaillent ensemble pour garder les tissus forts. Bien que la vitamine E protège spécifiquement les cellules des yeux contre les radicaux libres qui dégradent les tissus oculaires sains, on sait que la vitamine C réduit le risque de cataractes et ralentit la progression de la dégénérescence maculaire liée au vieillissement. Ce sont deux des vitamines oculaires les plus importantes et essentielles.
Dans une étude menée auprès de 35 551 femmes, celles dont l’apport alimentaire en vitamine E, en lutéine et en zéaxanthine était plus élevé ont été associées à une diminution significative du risque de cataracte. Pour une bonne santé oculaire, suivez les AJR de ces deux vitamines. (12, 13)
L’apport nutritionnel quotidien recommandé (AJR) en vitamine E pour les adultes est de 15 milligrammes par jour. Assurez-vous d’inclure beaucoup d’aliments riches en vitamine E dans votre alimentation comme les graines de tournesol, les amandes et les avocats. L’AJR de vitamine C pour les adultes est de 90 milligrammes pour les hommes et de 75 milligrammes pour les femmes. Augmentez votre consommation avec des aliments biologiques riches en vitamine C comme la goyave, le kiwi, les oranges et le chou frisé.

3. Zinc

Des études montrent qu’une carence en zinc, fréquente avec l’âge, est liée à une mauvaise santé oculaire. Le zinc joue un rôle vital dans l’apport de vitamine A du foie à la rétine. (14)

L’AJR du zinc est de 11 milligrammes par jour pour les hommes et de 8 milligrammes par jour pour les femmes. En plus d’un supplément de haute qualité, essayez de consommer entre deux et trois portions par jour d’aliments riches en zinc comme l’agneau, les graines de citrouille et les pois chiches.

4. Lutéine

Dans une étude de 12 mois à double insu, contrôlée par placebo, les chercheurs ont constaté que 20 milligrammes de lutéine par jour amélioraient considérablement la vision, surtout dans des conditions de faible luminosité et amélioraient considérablement la qualité de vie visuelle. (15)

La lutéine, présente dans les légumes verts feuillus, ainsi que dans les oranges et les fruits jaunes, peut jouer un rôle à la fois préventif et curatif dans la santé oculaire. En plus de prendre un supplément de haute qualité, consommez deux à trois portions par jour de légumes-feuilles, brocoli, maïs, œufs ou papaye.

5. Acides gras oméga-3

Reconnus pour combattre l’inflammation, trois portions par semaine de poissons d’eau froide comme le saumon, les sardines et le hareng, riches en acides gras oméga-3 et pêchés à l’état sauvage, favorisent une bonne santé de la rétine et peuvent aider à prévenir la dégénérescence maculaire liée au vieillissement. Les chercheurs sont en faveur d’un supplément d’acides gras oméga-3 de haute qualité dans le cas où vous ne pourriez pas en obtenir suffisamment par les aliments. (16)

6. Porter des lunettes de soleil et des lunettes de protection

En plus de manger sainement et de consommer beaucoup de nutriments, protégez vos yeux en portant des lunettes de soleil qui bloquent les rayons UV et portez des lunettes de protection adéquates lorsque vous manipulez des produits chimiques, pratiquez des sports, faites du jardinage ou des copeaux de bois ou du bois.

7. Traiter les conditions de santé sous-jacentes

De nombreux problèmes de santé chroniques nuisent à la santé des yeux, notamment le diabète, le syndrome de Sjögren, le diabète, le lupus, , sclérose en plaques, polyarthrite rhumatoïde et . Suivez ces recommandations de votre médecin et utilisez des traitements naturels efficaces pour atténuer leurs symptômes.

Précautions

En règle générale, la presbytie n’est pas liée à des complications et peut être traitée efficacement avec des lunettes correctrices, des lentilles cornéennes ou une intervention chirurgicale. Cependant, à mesure que la maladie progresse, la vision peut continuer à se détériorer. En outre, il peut être associé à d’autres problèmes liés à la vision, notamment: , l’hypermétropie et la myopie.

Points clés de la presbytie

  • La presbytie est une affection liée à l’âge qui affecte la capacité de l’œil à se concentrer de près.
  • La presbytie est provoquée par la rigidité de la lentille, ce qui la rend difficile à bouger et à faire la mise au point.
  • Les traitements conventionnels vont des lunettes et des contacts à la chirurgie pour corriger la vision.
  • Certains médicaments, une mauvaise alimentation et des conditions médicales sous-jacentes peuvent provoquer la presbytie.
  • Une alimentation saine est liée à une meilleure santé oculaire.

7 conseils pour une santé oculaire naturelle

  1. Prenez l’ANR de vitamine A chaque jour (700 µg pour les femmes et 900 µg pour les hommes) et consommez deux à trois portions d’aliments riches en bêta-carotène chaque jour.
  2. Prenez 75 à 90 milligrammes de vitamine C par jour et 15 milligrammes de vitamine E par jour pour la santé de vos yeux. Complétez les suppléments avec des fruits et légumes biologiques riches en vitamines C et E.
  3. Prenez la RDA pour le zinc quotidiennement et ajoutez des aliments riches en zinc à votre alimentation.
  4. Mangez des aliments riches en lutéine et prenez 20 milligrammes par jour pour améliorer la vision, en particulier dans des conditions de faible luminosité.
  5. Consommez deux à trois portions par semaine de poisson d’eau froide pêché à l’état sauvage et complétez-le avec un supplément d’acides gras oméga-3 de grande qualité.
  6. Portez des lunettes de soleil et des lunettes de protection pour bloquer les rayons UV et protéger vos yeux des traumatismes.
  7. Traitez tout problème de santé sous-jacent ayant un impact sur la vision.

[ad_2]