Fibromyalgie : guide santé sur ses symptômes, cause et traitement

fibromyalgie
Fibromyalgie : guide santé sur ses symptômes, cause et traitement
5 (100%) 1 vote

Qu’est ce que la fibromyalgie ?

La fibromyalgie est un trouble caractérisé par des douleurs musculo-squelettiques généralisées accompagnées de fatigue, de sommeil, de problèmes de mémoire et d’humeur. Les chercheurs croient que la fibromyalgie amplifie les sensations douloureuses en affectant la façon dont votre cerveau traite les signaux de douleur.

Les symptômes commencent parfois après un traumatisme physique, une intervention chirurgicale, une infection ou un stress psychologique important. Dans d’autres cas, les symptômes s’accumulent graduellement au fil du temps sans qu’il n’y ait un seul événement déclencheur.

Les femmes sont plus susceptibles de développer une fibromyalgie que les hommes. De nombreuses personnes atteintes de fibromyalgie ont également des maux de tête sous tension, des troubles de l’articulation temporomandibulaire (ATM), le syndrome du côlon irritable, l’anxiété et la dépression.

Bien qu’il n’existe aucun remède contre la fibromyalgie, divers médicaments peuvent aider à contrôler les symptômes. L’exercice, la relaxation et les mesures de réduction du stress peuvent également aider.

La fibromyalgie est un trouble chronique ou à long terme. Elle est associée à une douleur généralisée dans les muscles et les os, aux zones de sensibilité et à la fatigue générale. De tels symptômes sont considérés comme subjectifs, ce qui signifie qu’ils ne peuvent être déterminés ou mesurés par des tests. Parce que ses symptômes sont subjectifs et qu’il n’y a pas de cause claire et connue, la fibromyalgie est souvent diagnostiquée à tort comme une autre maladie.

L’absence de tests objectifs et reproductibles pour ce trouble joue un rôle dans la remise en question du trouble par certains médecins. Bien qu’elle soit plus largement acceptée dans les milieux médicaux aujourd’hui qu’auparavant, certains médecins et chercheurs ne considèrent pas la fibromyalgie comme un état réel. Selon la Clinique Mayo, cela peut augmenter votre risque de dépression, qui découle d’une lutte pour faire accepter les symptômes douloureux.

Les chercheurs sont plus près de comprendre la fibromyalgie, de sorte que le stigmate qui entoure la maladie disparaît. Dans le passé, de nombreux médecins craignaient que les gens puissent utiliser cette douleur indétectable comme excuse pour chercher des analgésiques sur ordonnance. Les médecins constatent maintenant que les changements de mode de vie peuvent être meilleurs que les médicaments dans le traitement et la gestion de cette condition.

Plus les médecins commencent à accepter ce diagnostic, plus la communauté médicale est susceptible d’explorer des moyens efficaces de traiter la fibromyalgie.

Symptômes de la fibromyalgie

La fibromyalgie est souvent associée à des zones de sensibilité, appelées points de déclenchement ou points sensibles. Ce sont des endroits sur votre corps où même une légère pression peut causer de la douleur.

Les symptômes de la fibromyalgie
Les symptômes de la fibromyalgie

Aujourd’hui, ces points sont rarement utilisés pour diagnostiquer la fibromyalgie. Au lieu de cela, ils peuvent être utilisés comme un moyen pour les médecins de réduire leur liste de diagnostics possibles. Les médecins utilisent une combinaison d’autres symptômes cohérents – et éventuellement des tests médicaux – pour les aider à déterminer une cause.

La douleur causée par ces points trigger peut également être décrite comme une douleur sourde et constante affectant de nombreuses zones de votre corps. Si vous avez ressenti cette douleur pendant au moins trois mois, les médecins peuvent considérer qu’il s’agit d’un symptôme de fibromyalgie.

Les symptômes courants de la fibromyalgie comprennent :

  • Douleur généralisée. La douleur associée à la fibromyalgie est souvent décrite comme une douleur sourde et constante qui dure depuis au moins trois mois. Pour être considérée comme répandue, la douleur doit se produire des deux côtés de votre corps et au-dessus et en dessous de votre taille.
  • Fatigue. Les personnes atteintes de fibromyalgie se réveillent souvent fatiguées, même si elles déclarent dormir pendant de longues périodes. Le sommeil est souvent perturbé par la douleur et de nombreux patients atteints de fibromyalgie présentent d’autres troubles du sommeil, comme le syndrome des jambes sans repos et l’apnée du sommeil.
  • Difficultés cognitives. Un symptôme communément appelé  » fibro-brouillard  » nuit à la capacité de se concentrer, de prêter attention et de se concentrer sur des tâches mentales.

La fibromyalgie coexiste souvent avec d’autres affections douloureuses, telles que :

  • Syndrome du côlon irritable
  • Migraine et autres types de maux de tête
  • Cystite interstitielle ou syndrome vésical douloureux.
  • Troubles de l’articulation temporomandibulaire

Causes de la fibromyalgie

Les chercheurs médicaux et les médecins ne savent pas ce qui cause la fibromyalgie. Cependant, grâce à des décennies de recherche, ils sont près de comprendre les facteurs qui peuvent travailler ensemble pour en être la cause.

Ces facteurs comprennent :

  • Infections : Les maladies antérieures peuvent déclencher la fibromyalgie ou aggraver les symptômes de la maladie.
  • Génétique : La fibromyalgie est souvent présente dans les familles. Si un membre de votre famille est atteint de cette maladie, le risque de développer cette maladie est plus élevé. Les chercheurs pensent que certaines mutations génétiques peuvent jouer un rôle dans cette condition. Ces gènes n’ont pas encore été identifiés.
  • Traumatisme : Les personnes qui subissent un traumatisme physique ou émotionnel peuvent développer une fibromyalgie. L’affection a été liée au syndrome de stress post-traumatique.
  • Le stress : Tout comme le traumatisme, le stress peut créer des effets à long terme auxquels votre corps doit faire face pendant des mois et des années. Le stress a été associé à des troubles hormonaux qui pourraient contribuer à la fibromyalgie.

Les médecins ne comprennent pas non plus parfaitement les facteurs qui poussent les gens à ressentir la douleur chronique généralisée associée à la maladie. Certaines théories suggèrent que le cerveau abaisse le seuil de douleur. Ce qui n’était pas douloureux autrefois devient très douloureux avec le temps.

Une autre théorie suggère que les nerfs et les récepteurs du corps deviennent plus sensibles à la stimulation. Cela signifie qu’ils peuvent réagir de façon excessive aux signaux de douleur et causer des douleurs inutiles ou exagérées.

Pourquoi ça fait mal ?

Les chercheurs croient que la stimulation nerveuse répétée fait changer le cerveau des personnes atteintes de fibromyalgie.

Ce changement implique une augmentation anormale des niveaux de certaines substances chimiques dans le cerveau qui signalent la douleur (neurotransmetteurs). De plus, les récepteurs de douleur du cerveau semblent développer une sorte de mémoire de la douleur et deviennent plus sensibles, ce qui signifie qu’ils peuvent réagir de façon excessive aux signaux de douleur.

Facteurs de risque

Les facteurs de risque de fibromyalgie comprennent :

  • Le sexe. La fibromyalgie est diagnostiquée plus souvent chez les femmes que chez les hommes.
  • Antécédents familiaux. Vous pourriez être plus susceptible de développer une fibromyalgie si un membre de votre famille est également atteint de cette maladie.
  • Autres troubles. Si vous souffrez d’arthrose, de polyarthrite rhumatoïde ou de lupus, vous risquez davantage de développer une fibromyalgie.

Complications possibles de la fibromyalgie

La douleur et le manque de sommeil associés à la fibromyalgie peuvent nuire à votre capacité de fonctionner à la maison ou au travail. La frustration de faire face à un état souvent mal compris peut aussi entraîner la dépression et l’anxiété liée à la santé.

Diagnostic de la fibromyalgie

Dans le passé, les médecins vérifiaient 18 points spécifiques sur le corps d’une personne pour voir combien d’entre eux étaient douloureux lorsqu’ils étaient pressés fermement. Les nouvelles lignes directrices n’exigent pas d’examen d’appel d’offres.

La fibromyalgie est aujourd'hui mieux diagnostiquée par les médecins
La fibromyalgie est aujourd’hui mieux diagnostiquée par les médecins

Au lieu de cela, un diagnostic de fibromyalgie peut être posé si une personne souffre de douleurs généralisées depuis plus de trois mois – sans condition médicale sous-jacente qui pourrait causer la douleur.

Analyses de sang

Bien qu’il n’existe pas de test de laboratoire pour confirmer un diagnostic de fibromyalgie, votre médecin peut vouloir exclure d’autres affections qui peuvent présenter des symptômes similaires. Les tests sanguins peuvent inclure :

  • Numération globulaire complète
  • Vitesse de sédimentation des érythrocytes
  • Essai cyclique de peptide citrulliné cyclique
  • Facteur rhumatoïde
  • Tests de la fonction thyroïdienne

Traitement de la fibromyalgie

En général, les traitements de la fibromyalgie comprennent à la fois les médicaments et l’autosoins. L’accent est mis sur la réduction des symptômes et l’amélioration de l’état de santé général. Aucun traitement n’est efficace pour tous les symptômes.

Médicaments contre la fibromyalgie

Les médicaments peuvent aider à réduire la douleur de la fibromyalgie et à améliorer le sommeil. Les choix les plus courants sont les suivants :

  • Soulagement de la douleur. Les analgésiques en vente libre comme l’acétaminophène (Tylenol, autres), l’ibuprofène (Advil, Motrin IB, autres) ou le naproxène sodique (Aleve, autres) peuvent être utiles. Votre médecin pourrait vous suggérer un analgésique sur ordonnance comme le tramadol (Ultram). Les narcotiques ne sont pas conseillés, car ils peuvent entraîner une dépendance et même aggraver la douleur au fil du temps.
  • Antidépresseurs. La duloxétine (Cymbalta) et le milnacipran (Savella) peuvent aider à soulager la douleur et la fatigue associées à la fibromyalgie. Votre médecin peut prescrire l’amitriptyline ou le relaxant musculaire cyclobenzaprine pour favoriser le sommeil.
  • Médicaments anti-convulsions. Les médicaments conçus pour traiter l’épilepsie sont souvent utiles pour réduire certains types de douleur. La gabapentine (Neurontin) est parfois utile pour réduire les symptômes de fibromyalgie, tandis que la prégabaline (Lyrica) a été le premier médicament approuvé par la Food and Drug Administration pour traiter la fibromyalgie.

Thérapie

Diverses thérapies peuvent aider à réduire l’effet de la fibromyalgie sur votre corps et sur votre vie. En voici quelques exemples :

  • Thérapie physique. Un physiothérapeute peut vous enseigner des exercices qui amélioreront votre force, votre souplesse et votre endurance. Des exercices à base d’eau pourraient être particulièrement utiles.
  • Ergothérapie. Un ergothérapeute peut vous aider à faire des ajustements à votre espace de travail ou à la façon dont vous effectuez certaines tâches qui causeront moins de stress à votre corps.
  • Conseil. Parler avec un conseiller peut vous aider à renforcer votre confiance en vos capacités et vous enseigner des stratégies pour faire face à des situations stressantes.

 

Mode de vie et remèdes maison

L’autosoin est essentiel dans la prise en charge de la fibromyalgie.

  • Réduire le stress. Élaborer un plan pour éviter ou limiter le surmenage et le stress émotionnel. Accordez-vous du temps chaque jour pour vous détendre. Cela peut signifier apprendre à dire non sans culpabilité. Mais essayez de ne pas changer complètement votre routine. Les personnes qui abandonnent le travail ou qui abandonnent toute activité ont tendance à faire pire que celles qui restent actives. Essayez des techniques de gestion du stress, comme les exercices de respiration profonde ou la méditation.
  • Dormir suffisamment. La fatigue étant l’une des principales caractéristiques de la fibromyalgie, il est essentiel de dormir suffisamment. En plus de consacrer suffisamment de temps au sommeil, adoptez de bonnes habitudes de sommeil, comme aller au lit et se lever à la même heure chaque jour et limiter les siestes diurnes.
  • Faites de l’exercice régulièrement. Au début, l’exercice peut augmenter votre douleur. Mais le fait de le faire graduellement et régulièrement diminue souvent les symptômes. Les exercices appropriés peuvent comprendre la marche, la natation, le vélo et l’aérobie aquatique. Un physiothérapeute peut vous aider à élaborer un programme d’exercices à domicile. Les étirements, une bonne posture et des exercices de relaxation sont également utiles.
  • Ralentissez un peu. Maintenez votre activité à un niveau égal. Si vous en faites trop dans vos bons jours, il se peut que vous ayez plus de mauvais jours. La modération signifie ne pas en faire trop dans les bons jours, mais aussi ne pas s’auto-limiter ou en faire trop peu les jours où les symptômes s’exacerbent.
  • Maintenir un mode de vie sain. Mangez des aliments sains. Limitez votre consommation de caféine. Faites quelque chose que vous trouvez agréable et épanouissant tous les jours.

Médecine alternative

Les thérapies complémentaires et alternatives pour la gestion de la douleur et du stress ne sont pas nouvelles. Certaines, comme la méditation et le yoga, sont pratiquées depuis des milliers d’années. Mais leur utilisation est devenue plus populaire ces dernières années, en particulier chez les personnes atteintes de maladies chroniques, comme la fibromyalgie.

Plusieurs de ces traitements semblent soulager le stress et réduire la douleur en toute sécurité, et certains sont de mieux en mieux acceptés en médecine conventionnelle. Mais de nombreuses pratiques n’ont pas encore fait leurs preuves parce qu’elles n’ont pas fait l’objet d’études adéquates.

  • Acupuncture. L’acupuncture est un système médical chinois basé sur le rétablissement de l’équilibre normal des forces vitales en insérant de très fines aiguilles à travers la peau à différentes profondeurs. Selon les théories occidentales de l’acupuncture, les aiguilles provoquent des changements dans le flux sanguin et les niveaux de neurotransmetteurs dans le cerveau et la moelle épinière. Certaines études indiquent que l’acupuncture aide à soulager les symptômes de la fibromyalgie, alors que d’autres ne montrent aucun bénéfice.
  • Massage thérapeutique. C’est l’une des plus anciennes méthodes de soins de santé encore en pratique. Il implique l’utilisation de différentes techniques de manipulation pour déplacer les muscles et les tissus mous de votre corps. Le massage peut réduire votre rythme cardiaque, détendre vos muscles, améliorer l’amplitude des mouvements de vos articulations et augmenter la production des analgésiques naturels de votre corps. Il aide souvent à soulager le stress et l’anxiété.
  • Yoga et tai chi. Ces pratiques combinent la méditation, les mouvements lents, la respiration profonde et la relaxation. Les deux sont utiles pour contrôler les symptômes de la fibromyalgie.
    Préparation de votre rendez-vous

Étant donné que bon nombre des signes et symptômes de la fibromyalgie sont semblables à divers autres troubles, vous pouvez consulter plusieurs médecins avant de recevoir un diagnostic. Votre médecin de famille peut vous diriger vers un médecin spécialisé dans le traitement de l’arthrite et d’autres affections semblables (rhumatologue).

Existe-t-il des traitements naturels et alternatifs pour la fibromyalgie ?

En plus des médicaments, un plan d’autosoins peut vous aider à composer avec les symptômes de la fibromyalgie. Les changements de style de vie et les remèdes alternatifs pour la fibromyalgie peuvent réduire la douleur tout en vous permettant de vous sentir mieux dans l’ensemble. Plusieurs de ces traitements alternatifs se concentrent sur la réduction du stress et de la douleur. Vous pouvez l’utiliser seul ou en combinaison avec les traitements médicaux courants.

Il est important de noter que la plupart des traitements alternatifs de la fibromyalgie n’ont pas fait l’objet d’études approfondies. Les recherches effectuées jusqu’à présent ne permettent pas d’appuyer leur efficacité. De nombreux rapports de réussite de traitements alternatifs sont anecdotiques.

Ces traitements comprennent :

  • thérapie physique
  • acupuncture
  • méditation
  • yoga
  • exercice régulier
  • dormir suffisamment la nuit
  • massothérapie
  • une alimentation équilibrée et saine

La thérapie peut potentiellement réduire le stress qui déclenche les symptômes et la dépression souvent associés à ce trouble. La thérapie de groupe est souvent l’option la plus abordable et vous donne l’occasion de rencontrer d’autres personnes qui vivent les mêmes problèmes. Une thérapie individuelle est également disponible si vous préférez une aide individuelle. Demandez à votre médecin des recommandations spécifiques.

Quelles sont les recommandations alimentaires pour les personnes atteintes de fibromyalgie ?

Aucun régime alimentaire spécifique n’a été identifié pour les personnes atteintes de fibromyalgie. Certaines personnes déclarent qu’elles se sentent mieux en suivant un régime alimentaire ou en évitant certains aliments, mais la recherche n’appuie rien de précis.

Alimentation et fibromyalgie : ce qu'il faut savoir
Alimentation et fibromyalgie : ce qu’il faut savoir

Si vous avez reçu un diagnostic de fibromyalgie, essayez d’avoir une alimentation saine et équilibrée. Une alimentation adéquate peut aider votre corps à rester en bonne santé et à fournir un apport constant de bonne énergie. Si votre alimentation n’est pas équilibrée et que vous ne mangez pas correctement, vos symptômes peuvent s’aggraver.

Stratégies diététiques à garder à l’esprit :

  • Mangez des fruits et des légumes.
  • Buvez beaucoup d’eau.
  • Mangez plus de plantes que de viande.
  • Réduisez votre consommation de sucre.
  • Faites de l’exercice régulièrement, du mieux que vous le pouvez.
  • Perdre du poids ou maintenir un poids santé.

Il se peut que certains aliments aggravent vos symptômes ou que vous vous sentiez moins bien après avoir mangé fréquemment certains aliments. Si c’est le cas, c’est une bonne idée de créer un journal alimentaire où vous pouvez suivre ce que vous mangez et comment vous vous sentez après le repas.

Présentez ce journal alimentaire à votre médecin. Vous pouvez travailler ensemble pour identifier les aliments qui aggravent vos symptômes. Éviter ces aliments peut être une bonne idée. Mais n’oubliez pas que la recherche n’a pas identifié les aliments qui sont plus susceptibles d’aggraver les symptômes de la fibromyalgie.

Existe-t-il un remède contre la fibromyalgie ?

Il n’existe pas de remède contre la fibromyalgie. Au lieu de cela, le traitement se concentre sur la réduction de vos symptômes et l’amélioration de votre qualité de vie. Pour ce faire, on utilise souvent des médicaments, des stratégies d’autosoins et des changements de mode de vie.

De plus, vous voudrez peut-être chercher d’autres personnes ayant cette condition pour obtenir du soutien et des conseils. De nombreux hôpitaux et centres de santé communautaire offrent des cours de thérapie de groupe. Ces groupes sont un excellent moyen pour les gens et leurs familles de se connecter. Ils offrent aux membres l’occasion de partager des ressources et de s’aider à se guider mutuellement tout au long de leur parcours.

Pour trouver un remède, les chercheurs doivent comprendre ce qui pousse les gens à développer cette maladie. Cela n’est pas clair. La recherche a identifié trois domaines qui peuvent contribuer au développement de la fibromyalgie : la génétique, la maladie et le traumatisme. Un mélange de facteurs génétiques et de facteurs de risque liés au mode de vie peut également amener une personne à développer la maladie.

Fibromyalgie et handicap : Connaître les faits

La fibromyalgie est l’une des affections les plus courantes chez les personnes qui présentent une demande de liste d’invalidité. Il est possible d’obtenir des prestations d’invalidité si vous souffrez de fibromyalgie, mais ce processus peut prendre un certain temps.

Pour être admissible aux prestations d’invalidité en raison de la fibromyalgie, vous devez :

  • Etre diagnostiqué : Vos médecins ont testé et éliminé toutes les autres conditions possibles qui pourraient expliquer vos symptômes.
  • Expérimentez une douleur intense : Les symptômes sont débilitants. Ils vous empêchent d’accomplir les tâches quotidiennes.
  • Avoir éprouvé des symptômes pendant une longue période de temps : L’affection a eu des répercussions sur votre vie pendant au moins un an.
  • Ne pas être capable de mener une vie normale : Vous devrez fournir des preuves que vos symptômes vous empêchent de travailler et de faire des activités normales.

Au cours du processus de demande de prestations d’invalidité, vous devez démontrer que la condition vous empêche de retourner au travail. Vous devez également démontrer que vous n’êtes pas en mesure de reprendre un de vos emplois antérieurs ou d’exécuter un type quelconque de travail en raison de votre état. Pour cette raison, vous devrez probablement fournir un historique complet de travail et d’emploi.

Faits et statistiques sur la fibromyalgie

La fibromyalgie est une affection chronique qui cause des douleurs généralisées, de la fatigue, de la difficulté à dormir et de la dépression. La fibromyalgie n’a pas de remède et les chercheurs ne comprennent pas ce qui la cause. Le traitement se concentre sur les médicaments qui peuvent soulager les symptômes et le mode de vie et les traitements alternatifs qui aident à soulager les symptômes.

Plus de 5 millions d’Américains de plus de 18 ans ont reçu un diagnostic de cette maladie. Entre 80 et 90 pour cent des personnes chez qui l’affection a été diagnostiquée sont des femmes. Les hommes et les enfants peuvent également recevoir un diagnostic de cette maladie. La plupart des gens sont diagnostiqués pendant l’âge moyen.

La fibromyalgie est chronique. La plupart des personnes chez qui l’on a diagnostiqué la maladie éprouveront leurs symptômes pour le reste de leur vie. Cependant, certaines personnes peuvent connaître des périodes où leur douleur et leur fatigue ne sont pas aussi graves.

Ce que vous pouvez faire avant de consulter un médecin

Avant votre rendez-vous, vous voudrez peut-être rédiger une liste qui comprend :

  • Description détaillée de vos symptômes
  • Renseignements sur les problèmes médicaux que vous avez eus dans le passé.
  • Renseignements sur les problèmes médicaux de vos parents ou de vos frères et sœurs.
  • Tous les médicaments et compléments alimentaires que vous prenez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *