Quand on a des troubles du sommeil, on impute le plus souvent cela à des habitudes de vie ou encore à un matelas et un sommier trop vieux. Pourtant, les douleurs que l’on ressent au niveau de la nuque relèvent le plus souvent d’un oreiller peu adapté.

L’oreiller : un tête-à-tête parfait pour des nuits de qualité

Les kinésithérapeutes peuvent en témoigner : il ne faut pas sous-estimer les douleurs cervicales. Elles constituent à elles seules des motifs de consultation. Car quand on souffre de la nuque, l’ensemble du corps a tendance à se raidir, entrainant bien entendu des douleurs musculaires et des migraines.

Ces douleurs peuvent donc avoir un impact non négligeable sur l’état de santé général, mais aussi des répercussions sur la vie professionnelle ou même sociale. Une personne qui souffre est moins concentrée sur sa tâche. S’ensuivent alors une fatigue nerveuse et de l’irritation.

Cette situation peut devenir chronique si la douleur se transforme en arthrose. Les artères vertébrales étant compressées, la circulation se fait moins bien. Vous pouvez souffrir de vertiges, allant jusqu’à la perte d’équilibre et la chute. D’où l’urgence d’acheter un oreiller cervical si vous êtes concernés.

Vous l’aurez compris, l’oreiller, tout comme le reste de la literie, joue un rôle tout à fait essentiel dans la qualité de votre sommeil et le fait que celui-ci soit réparateur ou pas.

C’est pourquoi, si vous souffrez périodiquement ou régulièrement de douleurs dans la nuque et les cervicales, il est important de ne pas prendre un oreiller basique en supermarché, mais bien un oreiller de bonne facture, pour soulager vos douleurs et favoriser le repos.

Comment faut-il choisir son oreiller ?

Le choix d’un oreiller se fait en fonction de plusieurs facteurs. Il est de prime abord important que la nuque soit bien alignée par rapport à votre colonne vertébrale.

Votre façon de dormir va avoir une incidence sur ce choix. Même si l’on bouge beaucoup et sans forcément en avoir conscience, on sait toujours quelle est la position dans laquelle nous nous sentons le mieux pour nous relaxer.

Certaines personnes s’endorment sur le dos, d’autres sur le côté et d’autres, encore sur le ventre. Pour cette dernière position, il sera par exemple utile de favoriser un oreiller plat, même s’il doit apporter son lot de confort.

Enfin, douleurs cervicales ou pas, on peut aimer un oreiller souple ou au contraire, préférer qu’il ait une certaine fermeté.

L’oreiller qui va partager vos nuits doit être adapté à votre morphologie et se décliner en plusieurs tailles pour que vous trouviez le modèle parfait pour vous.

Enfin, une personne, même en plein hiver, peut perdre un litre de transpiration, la nuit. La présence d’humidité favorise la présence d’acariens. Ces bêtes microscopiques sont néfastes pour la santé, occasionnant entre autres des allergies.

Il est donc préférable de prendre un oreiller qui soit revêtu d’une housse ou qui puisse, en entier, aller en machine, si possible à 60°. Ce n’est, en effet, qu’à cette température que les microbes sont éliminés des tissus.