Déséquilibre électrolytique: signes, symptômes, remèdes
4.1 (82.86%) 14 votes

Que sont les électrolytes? Les électrolytes sont certains nutriments (ou produits chimiques) présents dans votre corps qui remplissent de nombreuses fonctions importantes, allant de la régulation du rythme cardiaque à la contraction de vos muscles pour vous permettre de bouger.

Les principaux électrolytes présents dans le corps sont le calcium, le magnésium, le potassium, le sodium, le phosphate et le chlorure. Étant donné que ces nutriments essentiels aident à stimuler les nerfs dans tout le corps et à équilibrer les niveaux de liquides, un déséquilibre électrolytique peut provoquer une série de symptômes négatifs graves, dont certains potentiellement mortels.

Vous obtenez des électrolytes en mangeant différents aliments et en buvant certains liquides, tandis que vous les perdez partiellement en faisant de l’exercice, en transpirant, en allant aux toilettes et en urinant. C’est la raison pour laquelle un déséquilibre électrolytique peut être causé par une mauvaise alimentation, une activité physique insuffisante ou excessive et la maladie.

Parmi les principaux électrolytes dans le corps on trouve:

  • Calcium: aide aux contractions musculaires, à la signalisation nerveuse, à la coagulation du sang, à la division cellulaire et à la formation / maintien des os et des dents
  • Potassium: aider, réguler les contractions cardiaques, aider avec les fonctions musculaires
  • Magnésium: nécessaire pour les contractions musculaires, le rythme cardiaque approprié, le fonctionnement nerveux, la construction et la force des os, la digestion et le maintien d’un équilibre protéines-liquides stable
  • Sodium: aide à maintenir l’équilibre hydrique, nécessaire aux contractions musculaires, et aide à la signalisation nerveuse
  • Chlorure: maintient l’équilibre des fluides

Comment fonctionnent les électrolytes et quelles sont les causes d’un déséquilibre

Les électrolytes se trouvent dans les fluides corporels, y compris l’urine, le sang et la sueur. Les électrolytes portent leur nom car ils ont littéralement une «charge électrique». Ils se séparent en ions chargés positivement et négativement quand ils se dissolvent dans l’eau.

La raison pour laquelle cela est important est due à la façon dont les réactions nerveuses se produisent. Vos nerfs se signalent les uns aux autres par un processus d’échanges chimiques dépendant d’ions chargés de manière opposée, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur de vos cellules.

Un déséquilibre électrolytique peut être causé par un certain nombre de facteurs différents, notamment les maladies à court terme, les médicaments, la déshydratation et les troubles chroniques sous-jacents. Certaines des causes courantes de déséquilibre électrolytique sont dues à une perte de liquide, qui peut provenir de situations telles que:

  • Être malade avec des symptômes tels que vomissements, diarrhée, transpiration ou forte fièvre pouvant entraîner une perte de liquide ou une déshydratation
  • Une alimentation pauvre en nutriments essentiels provenant d’aliments complets
  • Problème d’absorption des nutriments contenus dans les aliments (malabsorption) en raison de problèmes intestinaux ou digestifs
  • et troubles endocriniens
  • Prise de certains médicaments, y compris ceux destinés au traitement du cancer, des maladies cardiaques ou des troubles hormonaux
  • Prise d’antibiotiques, de diurétiques ou de médicaments en vente libre, ou d’hormones corticostéroïdes
  • Maladie ou dommage aux reins (puisque les reins jouent un rôle essentiel dans la régulation du chlore dans le sang et dans l’élimination du potassium, du magnésium et du sodium)
  • Traitements de chimiothérapie pouvant entraîner des effets secondaires dus à un faible taux de calcium dans le sang ou à une modification du taux de potassium dans le sang et à d’autres déficiences électrolytiques
  • , Où même si vous buvez beaucoup d’eau, vous perdrez beaucoup de poids en eau et évacuerez également les électrolytes essentiels de notre système, notamment le magnésium, le potassium ou le sodium. L’ajout est un excellent moyen de reconstituer ces réserves naturellement, en plus d’obtenir d’autres nutriments et acides aminés.

Signes et symptômes d’un déséquilibre électrolytique

Étant donné que les électrolytes jouent de nombreux rôles différents dans le corps, un déséquilibre entraîne généralement des changements notables dans la façon dont vous vous sentez assez rapidement. Selon le type de déséquilibre électrolytique que vous rencontrez, un certain nombre de symptômes peuvent survenir, notamment:

  • Douleurs musculaires, spasmes, contractions et faiblesse
  • Agitation
  • Anxiété
  • Fréquent maux de tête
  • Vraiment soif
  • Insomnie
  • Fièvre
  • Palpitations cardiaques ou battements de coeur irréguliers
  • Problèmes digestifs tels que crampes, constipation ou la diarrhée
  • Confusion et difficulté à se concentrer
  • Troubles osseux
  • Douleur articulaire
  • Changements de pression artérielle
  • Modifications de l’appétit ou du poids corporel
  • Fatigue (y compris syndrome de fatigue chronique)
  • Engourdissements et douleurs articulaires
  • Vertiges, surtout en se levant soudainement

Pour diagnostiquer un déséquilibre électrolytique, votre médecin peut effectuer différents tests afin de déterminer vos niveaux d’électrolyte. Il est fort probable que votre fournisseur de soins de santé discutera avec vous de vos antécédents médicaux, de tout symptôme récurrent que vous ressentez, et passera un test d’urine et de sang pour identifier toute anomalie.

Il est également parfois nécessaire de passer un test d’ECG, une échographie ou une radiographie des reins afin de détecter les déséquilibres électrolytiques graves pouvant entraîner un risque de complications cardiaques.

Votre médecin recherchera tout changement notable des taux d’électrolytes optimaux, notamment des taux de potassium, de magnésium ou de sodium très élevés ou très faibles. Celles-ci sont généralement assez faciles à détecter car le corps travaille très fort pour maintenir les concentrations d’électrolytes dans une plage étroite. Les niveaux sont mesurés par litre de sang et un déséquilibre électrolytique est diagnostiqué lorsque vous avez une valeur supérieure ou inférieure à la plage normale ci-dessous:

  • Calcium: 5–5,5 mEq / L
  • Chlorure: 97–107 mEq / L
  • Potassium: 5–5,3 mEq / L
  • : 1,5-2,5 mEq / L
  • Sodium: 136–145 mEq / L

Comment savoir à quel moment il est temps de consulter un médecin pour savoir s’il existe ou non un déséquilibre électrolytique? Si vous pouvez vous identifier avec les descriptions des symptômes de déséquilibre électrolytique ci-dessous, il est préférable de consulter un fournisseur de soins de santé pour savoir comment inverser le problème et éviter qu’il ne se reproduise. Voici quelques-uns des signes courants d’un équilibre électrolytique et un peu plus sur la cause de chacun d’entre eux:

  • Changements de rythme cardiaque: Lorsque le potassium atteint des taux très élevés, une hyperkaliémie se développe. Cela interfère avec les signaux normaux envoyés des nerfs aux muscles, ce qui peut affaiblir, picoter ou engourdir les muscles. En même temps, un taux élevé de potassium peut avoir un impact sur votre rythme cardiaque et provoquer des rythmes rapides qui vous rendent anxieux. En outre, l’un des principaux effets des taux élevés de calcium est sur le système cardiovasculaire et les voies de transmission électrique du cœur. Par conséquent, des taux de calcium très élevés sont une autre cause fréquente de modifications du rythme cardiaque.
  • Anxiété et troubles du sommeil: La plupart d’entre nous savons combien il est difficile de s’endormir et de rester endormi lorsque nous avons des spasmes musculaires, un rythme cardiaque rapide ou des sueurs nocturnes. En dépit de se sentir comme tu es toujours fatigué, une faible teneur en magnésium et une teneur élevée en potassium peuvent causer des difficultés pour bien se reposer en raison de douleurs persistantes et de troubles mentaux.
  • Spasmes musculaires: Lorsque la déshydratation survient ou que les niveaux de potassium et de magnésium chutent brusquement, une faiblesse musculaire et des spasmes font généralement partie des premiers signes. Très faible teneur en potassium niveaux (hypokaliémie) peuvent également causer des crampes et la constipation. Un faible taux de calcium (hypocalcémie) provoque également des spasmes musculaires, des crampes, des douleurs musculaires abdominales et des convulsions.
  • Problèmes digestifs: Les muscles de votre tube digestif doivent se contracter correctement pour vous aider à aller aux toilettes. Ainsi, des taux élevés ou faibles d’électrolytes peuvent provoquer diarrhée, constipation, crampes ou les hémorroïdes. Les nausées sont aussi parfois causées par des taux de sodium très bas (appelés hyponatrémie). Cette même affection peut être suivie de maux de tête, de désorientation et de problèmes respiratoires lorsqu’elle n’est pas résolue.
  • Douleurs osseuses: Des taux de calcium très élevés (appelés hypercalcémie) peuvent entraîner des fractures osseuses, calculs rénaux douloureux, vomissements et constipation. La même condition peut également vous rendre fatigué et faible, avec des difficultés à vous concentrer.
  • Confusion, étourdissements et irritabilité: Lorsque votre taux de sodium augmente trop fortement (appelé hypernatrémie), vous pouvez devenir étourdi et faible. Lorsque cela empire, il est possible de devenir encore plus délirant et même de subir une crise ou un coma.

Comment résoudre un déséquilibre électrolytique

1. Ajustez votre régime

La première étape pour corriger un déséquilibre électrolytique consiste à identifier son développement initial. Pour de nombreuses personnes, un régime pauvre, riche en aliments transformés, mais en autres électrolytes comme le magnésium ou le potassium, ouvre la voie à un déséquilibre dangereux. Dans de nombreux cas, un déséquilibre électrolytique mineur peut être corrigé en apportant simplement des modifications diététiques et en éliminant les aliments vides, les mets à emporter et les repas au restaurant, tout en préparant davantage d’aliments frais à la maison.

Concentrez votre alimentation sur les aliments entiers non emballés, en particulier les fruits et les légumes riches en potassium et en magnésium. Certains des meilleurs comprennent les légumes verts à feuilles, comme le brocoli ou le chou, les légumes féculents comme les patates douces ou les courges, et les avocats. Un régime pauvre en potassium peut suffire à résoudre des problèmes tels que les faibles niveaux de potassium pouvant entraîner des problèmes de tension artérielle ou contribuer à l’anxiété, à l’agitation et aux crampes musculaires.

Pour prévenir la déshydratation et restaurer les électrolytes, concentrez-vous sur ces aliments, qui comptent parmi les plus hydratants en raison de leur forte densité en eau:

  1. L’eau de noix de coco
  2. Céleri
  3. Pastèque
  4. Concombre
  5. kiwi
  6. poivrons
  7. Agrumes
  8. Carottes
  9. Produits laitiers de culture (amasai / kéfir / yaourt)
  10. Ananas

Une autre chose à considérer est de savoir si vous consommez suffisamment de calcium. Avec ou sans manger de produits laitiers, il est possible d’obtenir du calcium à partir de légumes verts à feuilles, d’autres légumes, de haricots et de légumineuses. Pour obtenir suffisamment de calcium naturellement sans avoir besoin de suppléments, pensez à ajouter à votre alimentation des produits laitiers crus de haute qualité, idéalement, si vous pouvez les tolérer. Les aliments comme les fromages crus biologiques et cultivés et le lait cru fournissent des niveaux élevés d’électrolytes en plus d’autres nutriments importants.

2. Surveillez votre consommation de sodium

Lorsque vous consommez des aliments emballés ou transformés, vérifiez les niveaux de sodium. Le sodium est un électrolyte qui joue un rôle important dans la capacité de l’organisme à retenir ou à libérer de l’eau. Ainsi, si votre alimentation est très riche en sodium, les reins expulsent plus d’eau, ce qui peut entraîner des complications lors de l’équilibrage des électrolytes.

Voici comment le sodium agit dans le corps: L’eau suit le sel, c’est-à-dire que si vous augmentez trop la quantité de sodium, la rétention d’eau se produit également. Dans le même temps, l’inverse est également vrai: une perte de sodium entraîne une perte d’eau, pouvant entraîner une déshydratation et une soif extrême. L’hypernatrémie (le nom de la maladie qui se développe lorsque l’on perd trop d’eau ou trop de sodium) est plus fréquente chez les adultes plus âgés, les diabétiques et ceux qui consomment des régimes fortement transformés. Les gens peuvent aussi perdre un taux élevé de sodium dû à la diarrhée, à la prise de certains diurétiques ou de laxatifs, à l’exercice physique à des niveaux extrêmes sans rester hydraté – autant de problèmes qui leur sont propres.

Surveiller la quantité de sodium que vous consommez aide à éviter les symptômes, notamment les ballonnements, la léthargie, la déshydratation, la faiblesse, l’irritabilité et les contractions musculaires. Boire de l’eau et manger surtout des aliments entiers (pas ceux qui sont emballés!) Vous assure également d’obtenir suffisamment d’autres électrolytes importants.

3. Buvez assez d’eau (mais pas trop)

Des déséquilibres électrolytiques peuvent se développer lorsque la quantité d’eau dans votre corps change, ce qui peut provoquer une déshydratation (insuffisance d’eau par rapport à certains électrolytes élevés) ou une surhydratation (trop d’eau). Boire assez d’eau, sans trop diluer vos cellules, aide à empêcher les niveaux de sodium et de potassium de monter trop haut ou trop bas.

Quelle quantité d’eau est la bonne quantité pour vous? Tout dépend de vos besoins spécifiques. Faites-vous de l’exercice souvent? Vivez-vous dans un climat chaud qui vous fait transpirer? Mangez-vous beaucoup de fruits ou de légumes riches en eau, ou d’aliments plus transformés?

Bien que «huit verres par jour» ait toujours été la recommandation standard, ce n’est pas forcément la meilleure pour chaque personne, car des facteurs tels que votre régime alimentaire, votre âge, votre niveau d’activité physique et votre taille déterminent tous la quantité d’eau dont vous avez besoin. En règle générale, buvez suffisamment pour uriner au moins toutes les trois ou quatre heures, ce qui correspond à environ huit à dix verres de huit onces par jour pour la plupart des gens.

Si vous pratiquez des exercices vigoureux (en particulier par temps chaud / chaud augmentant la production de sueur), veillez à vous reconstituer avec beaucoup d’eau et d’électrolytes (comme des préparations à base de viande contenant du sodium). Si vous avez été malade (y compris avec une fièvre causant des vomissements ou une diarrhée), gardez à l’esprit que vous perdez des liquides et que vous devez augmenter votre consommation. Sinon, vous risquez de développer des symptômes de déshydratation, des calculs rénaux, des infections de la vessie, des calculs urinaires et potentiellement même une insuffisance cardiaque. C’est pourquoi il est si important de. Les femmes enceintes ou qui allaitent ont également besoin de liquides supplémentaires (environ 10 à 13 tasses par jour) pour rester hydratées et prévenir les carences, tout comme les adolescentes qui grandissent et se développent plus vite que les personnes des autres âges.

Est-il possible de boire trop d’eau? La surhydratation est rare, mais oui, c’est possible. Vos reins sont incapables d’excréter de très fortes quantités d’eau en excès, ce qui peut entraîner une dilution des électrolytes dans le sang. Le résultat pourrait être une faible teneur en sodium, ce qui est plus fréquent chez les athlètes d’endurance (qui tentent souvent de compenser la transpiration en buvant beaucoup d’eau) mais peu susceptible de se développer chez une personne qui consomme le régime alimentaire américain standard, riche en sel.

4. Vérifiez vos médicaments

Les antibiotiques, les diurétiques, les pilules hormonales, les médicaments contre l’hypertension et les traitements du cancer peuvent tous avoir une incidence sur les niveaux d’électrolytes. Les formes les plus graves de déséquilibres électrolytiques apparaissent généralement chez les patients cancéreux recevant une chimiothérapie. Leurs symptômes peuvent être très graves s’ils ne sont pas correctement pris en charge et inclure des taux de calcium sanguin élevés ou d’autres déséquilibres qui se développent lorsque les cellules cancéreuses meurent.

Les laxatifs ou les diurétiques modifient également les niveaux de potassium et de sodium dans le sang et l’urine. Certains diurétiques sont considérés comme «économes en potassium», ce qui signifie qu’ils peuvent provoquer des taux de potassium très élevés, tandis que d’autres électrolytes, tels que le sodium, le calcium et le magnésium, peuvent chuter très bas. Il en résulte une anxiété, des battements de coeur rapides, des problèmes de digestion et. Il est également possible de développer des déséquilibres électrolytiques dus aux interactions hormonales des médicaments antidiurétiques, de l’aldostérone et des hormones thyroïdiennes. Même des niveaux élevés de stress physiologique peuvent avoir un impact sur les hormones au point de déséquilibrer les niveaux de liquide et d’électrolyte.

Si vous avez commencé un nouveau médicament ou supplément et avez remarqué des changements dans votre humeur, votre énergie, vos battements de coeur et votre sommeil, discutez avec votre médecin de la possibilité de modifier votre dose pour minimiser les risques de déséquilibre électrolytique.

5. Faites le plein après l’exercice

Les athlètes consomment généralement des liquides et des électrolytes (généralement sous forme de sodium supplémentaire) pendant ou après l’entraînement. Reconstituer les électrolytes est une recommandation bien connue depuis des années et est la raison pour laquelle les boissons pour sportifs et les eaux améliorées sont populaires parmi les personnes très actives. Il est important de boire suffisamment d’eau avant, pendant et après l’exercice pour rester hydraté. En cas d’entraînement prolongé, il est également nécessaire de reconstituer vos réserves d’électrolytes, car certains électrolytes (surtout le sodium) sont perdus lorsque vous transpirez. .

Tu as besoin de boire eau supplémentaire pour compenser la perte de liquide liée à l’activité physique, environ 1,5 à 2,5 tasses pour les entraînements plus courts et environ trois tasses supplémentaires pour les entraînements plus longs d’une durée supérieure à une heure. En l’absence de suffisamment d’eau dans votre corps, la déshydratation et les déficits peuvent entraîner des complications cardiovasculaires (modification du rythme cardiaque), des crampes musculaires, de la fatigue, des vertiges et de la confusion. Non seulement cela nuit-t-il à vos performances aérobiques globales, mais vous pouvez aussi vous évanouir ou, dans de rares circonstances, faire l’expérience de problèmes graves comme une crise cardiaque.

L’eau et le sodium doivent être remplacés après les séances d’entraînement pour rétablir des niveaux d’eau «normaux» dans le corps. Vous n’avez pas besoin de fouiller des tonnes d’eau après une séance d’entraînement, mais assurez-vous de manger un repas équilibré après et d’avoir de l’eau tout le reste de la journée. Si vous ressentez des vertiges ou des crampes, buvez beaucoup de liquides immédiatement et consommez des électrolytes jusqu’à ce que vous vous sentiez mieux.

6. Envisager de compléter

En raison de niveaux de stress élevés, de facteurs génétiques ou de conditions médicales existantes, certaines personnes peuvent présenter une carence chronique en électrolytes. Le magnésium et le potassium sont deux électrolytes dans lesquels beaucoup de gens sont faibles. Prendre des suppléments de magnésium quotidiennement peut aider à reconstituer les magasins et à prévenir carence en magnésium responsable de symptômes tels que l’anxiété, les troubles du sommeil ou les crampes musculaires. Le potassium et le magnésium sont généralement présents dans les mutlivitamines. Assurez-vous simplement de prendre une vitamine de haute qualité à base d’aliments afin d’absorber correctement ces électrolytes et suppléments toxiques et pleins de ferraille.

Lire ensuite: Solutions naturelles pour inverser l’insuffisance surrénale


D’après le son, vous pourriez penser que l’intestin qui fuit affecte uniquement le système digestif,
mais en réalité, cela peut affecter davantage. Parce que Leaky Gut est si commun, et une telle énigme,
Je propose un webinaire gratuit sur tout ce qui a des fuites urinaires.

 

Leave a comment