Carence / manque de vitamine D : traitement naturel & médicament
4.8 (96.67%) 12 votes

Presque toute la population française souffrirait d’une carence en vitamine D. La faute à l’absence de soleil, surtout pendant la période de novembre à mars. La peau n’arriverait pas à synthétiser les UVB, provenant de la lumière naturelle, qui sont, à cette période de l’année, moins présents, voire carrément absents. Pourtant, il faut faire la différence entre un déficit passager qui incombe à la saison hivernale et une véritable carence. La carence est diagnostiquée quand les chiffres descendent en dessous du seuil minimum des 10 ou 12 nano grammes par ml. Pour le savoir, il suffit d’une prise de sang. Pour info, dans les Hauts de France, par exemple, on prend pour acquis que cette carence sera forcément diagnostiquée ; la demande n’est plus prescrite par les médecins traitants, car non remboursée…

Celle-ci génère une grande fatigue et peut avoir des répercussions plus graves sur la santé. On peut ainsi parler de faiblesse musculaire, d’une hausse des maladies respiratoires, le risque de développer plus vite Alzheimer pour les patients âgés et l’apparition de cancers. Cette vitamine joue également un rôle important dans la solidité des os. Ce qui explique pourquoi les personnes âgées, souvent carencées, soient plus sujettes aux membres fracturés…

Pourquoi avons nous besoin de vitamine D, et où la trouver ?

La vitamine D aide votre corps à absorber le calcium. Le calcium est l’un des principaux éléments constitutifs des os. La vitamine D joue également un rôle dans votre système nerveux, musculaire et immunitaire.

Vous pouvez obtenir de la vitamine D de trois façons : par la peau, par votre alimentation et par des suppléments. Votre corps forme naturellement de la vitamine D après une exposition au soleil. Mais une trop grande exposition au soleil peut entraîner le vieillissement de la peau et le cancer de la peau, alors beaucoup de gens essaient d’obtenir leur vitamine D d’autres sources.

De quelle quantité de vitamine D ai-je besoin ?

La quantité de vitamine D dont vous avez besoin chaque jour dépend de votre âge. Les quantités recommandées, en unités internationales (UI), sont les suivantes

  • De la naissance à 12 mois : 400 UI
  • Enfants de 1 à 13 ans : 600 UI
  • Adolescents de 14 à 18 ans : 600 UI
  • Adultes 19-70 ans : 600 UI
  • Adultes de 71 ans et plus : 800 UI
  • Femmes enceintes et allaitantes : 600 UI

Les personnes à haut risque de carence en vitamine D peuvent avoir besoin de plus. Vérifiez auprès de votre médecin traitant pour savoir de combien vous avez besoin.

Traitement pour la carence en vitamine D : quels médicaments pour se soigner ?

Afin de lutter contre la carence en vitamine D, il est possible de se faire prescrire différents médicaments, en fonction de son âge et du niveau de carence. Dans ce cadre, on peut trouver, par exemple :

Les traitements sous prescription médicale :

  • Uvestérol D: Ce traitement s’adresse aux bébés et aux enfants jusqu’à cinq ans, à la femme enceinte et pour les personnes âgées. On la trouve en gouttes, avec une pipette doseuse graduée. Ce traitement est à prendre une fois par jour. Il n’est pas remboursé.
  • Dédrogyl : Pour les enfants et les adultes. Sous forme de flacon brun, à renverser, permettant le compte-goutte. Le nombre de gouttes est à déterminer avec le médecin traitant, en fonction de l’âge et du type de carence. De 1 à 6 gouttes par jour pour un adulte très carencé. Ce traitement est remboursé à hauteur de 30% seulement.
  • Zyma D: Sous forme d’une ampoule unique, ce traitement est à donner deux fois par an, aux enfants, notamment en septembre et fin mars pour les prémunir des infections.
  • Calcium vitamine D3: En pastilles à croquer ou à sucer, ce traitement est réservé à l’adulte très carencé et plus spécifiquement pour les personnes âgées. Il est remboursé à 65%.

Les traitements sans ordonnance :

Il est possible de trouver sans ordonnance de nombreux traitements permettant de réduire sa carence en vitamine D. A titre d’exemple, on peut citer :

  • Vitamine D, des laboratoires Yves Ponroy: Ce traitement pour une durée de 90 jours n’est pas remboursée par la sécurité sociale. Il s’adresse à toute la famille. Il est vendu sous forme de comprimés.
  • Vitamine D de l’enseigne Nutrisanté: traitement pour 90 jours, non remboursé.
  • Calcium Vitamine D par Dieto Natura: Pas de remboursement, traitement de 60 gélules ou 200 gélules, au choix.

 Traitement naturel de la carence en vitamine D: quels remèdes & médecines alternatives efficaces aux médicaments ?

A moins d’être très fortement carencé, il est tout à fait possible de retrouver des chiffres normaux, notamment, en changeant quelques habitudes alimentaires.

Où se trouve naturellement la vitamine D ?

On la trouve dans les laitages, surtout ceux qui sont enrichis à vitamine D. Cette mention apparait sur l’emballage. Alors, n’hésitez pas à faire le plein de fromage blanc, de yaourts.  Il suffit, en théorie de 2 yaourts de ce type par jour pour avoir son quota journalier. Mais elle se trouve également dans les poissons. Nos grands-parents parlent souvent de l’épreuve de la cuillère d’huile de foie de morue qui nous fait frémir. Pourtant, cette pratique était bonne (au moins pour la santé, pas nécessairement au niveau gustatif !). Heureusement, il est possible aujourd’hui de la trouver en gélules à avaler.

Sachez que certains poissons gras, comme le hareng marinés, le saumon, les sardines à l’huile en contiennent. Vous n’aimez pas le poisson ? Alors, vous en trouverez en bonne quantité dans le foie de veau mais aussi dans le jaune d’œuf et dans les champignons (en moindre quantité, pour ce dernier).

S’exposer le plus possible au soleil :

Attention, cependant, si la vitamine D est également appelée vitamine du soleil, nous connaissons tous les effets néfastes de certains UV, notamment sur la peau. Il ne s’agit donc pas de se mettre l’été en plein soleil, sans protection solaire adaptée. Nous parlons ici de profiter de chaque rayon de soleil, même hivernal pour sortir et en profiter pour marcher, s’aérer, respirer. L’important est d’être à l’extérieur. On peut ainsi conseiller de sortir l’été avant 11 heures et après 16 heures pour paresser au soleil, quand les rayons sont moins brûlants.

Les compléments alimentaires naturels pour trouver de la vitamine D :

Il existe dans la nature deux types de sources de vitamine D

  • D’origine animale: On la trouve dans le suint ou si vous préférez la graisse des animaux. Dans ce sens, dans les magasins bio et autres parapharmacies, vous pourrez trouver des compléments alimentaires, riches en vitamine D à base de Lanoline. On retrouve souvent cette dernière dans des crèmes réparatrices.
  • D’origine végétale: Il existe une plante (en réalité une algue) qui contient de la vitamine D. Il s’agit du Lichen Boréal. De nombreuses marques de phytothérapie en mettent dans leurs gélules pour aider à lutter contre la carence en vitamine D.
  • Comprimés de levure de bière : Il est possible de faire une cure de ces gélules que l’on peut quelquefois trouver en grande surface, au rayon bio. Ces petits comprimés contiennent de la Vitamine D et B. Ces comprimés sont souvent pris pour l’effet qu’ils ont sur la santé des ongles et des cheveux.

Vous l’avez compris, la carence en vitamine D doit être prise très au sérieux. Les problèmes de santé qu’elle engendre peuvent être graves, notamment pour les personnes de plus de 60 ans. En fonction des personnes et de leur métabolisme, la carence, peut être forte ou pas. Mieux vaut, lors d’une prise de sang faire le point sur votre chiffre avec votre médecin traitant. Si la carence est présente, réviser un peu votre alimentation vous permettra de faire remonter le nombre jusqu’à un chiffre correct. Sinon, la prise d’un complément peut s’avérer judicieux.

Quelles sont les causes d’une carence en vitamine D ?

Vous pouvez souffrir d’une carence en vitamine D pour différentes raisons :

  • Vous n’avez pas assez de vitamine D dans votre alimentation
  • Vous n’absorbez pas assez de vitamine D des aliments (un problème de malabsorption).
  • Vous n’êtes pas assez exposé à la lumière du soleil.
  • Votre foie ou vos reins ne peuvent pas convertir la vitamine D en sa forme active dans le corps.
  • Vous prenez des médicaments qui nuisent à la capacité de votre corps de convertir ou d’absorber la vitamine D

Certaines personnes sont plus à risque de carence en vitamine D :

  • Les nourrissons allaités au sein, car le lait humain est une mauvaise source de vitamine D. Si vous allaitez, donnez à votre nourrisson un supplément de 400 UI de vitamine D chaque jour.
  • Les personnes âgées, parce que votre peau ne produit pas de vitamine D lorsqu’elle est exposée au soleil aussi efficacement que lorsque vous étiez jeune, et vos reins sont moins capables de convertir la vitamine D en sa forme active.
  • Les personnes à la peau foncée, qui a moins de capacité à produire de la vitamine D à partir du soleil.
  • Les personnes atteintes de troubles tels que la maladie de Crohn ou la maladie coeliaque qui ne manipulent pas correctement les graisses, car la vitamine D a besoin de graisses pour être absorbée.
  • Les personnes qui souffrent d’obésité, parce que leur graisse corporelle se lie à une certaine quantité de vitamine D et l’empêche de se retrouver dans le sang.
  • Les personnes qui ont subi un pontage gastrique
  • Les personnes atteintes d’ostéoporose
  • Les personnes atteintes d’une maladie chronique des reins ou du foie.
  • Les personnes atteintes d’hyperparathyroïdie (trop d’une hormone qui contrôle le taux de calcium dans l’organisme)
  • Les personnes atteintes de sarcoïdose, de tuberculose, d’histoplasmose ou d’une autre maladie granulomateuse (maladie des granulomes, collections de cellules dues à une inflammation chronique).
  • Les personnes touchés par un lymphome, un type de cancer.
  • Les personnes qui prennent des médicaments qui affectent le métabolisme de la vitamine D, comme la cholestyramine (un médicament contre le cholestérol), les médicaments contre les crises, les glucocorticoïdes, les antifongiques et le VIH/SIDA.

Parlez à votre médecin traitant si vous êtes à risque de carence en vitamine D. Il existe un test sanguin qui permet de mesurer la quantité de vitamine D présente dans votre corps.

Quels sont les problèmes de santé causés par une carence en vitamine D ?

Une carence en vitamine D peut entraîner une perte de densité osseuse, ce qui peut contribuer à l’ostéoporose et aux fractures.

Une carence sévère en vitamine D peut également entraîner d’autres maladies. Chez les enfants, elle peut provoquer le rachitisme. Le rachitisme est une maladie rare qui rend les os mous et courbés. Les nourrissons et les enfants afro-américains courent un risque plus élevé de rachitisme. Chez l’adulte, une carence sévère en vitamine D entraîne une ostéomalacie. L’ostéomalacie cause la faiblesse des os, des douleurs osseuses et une faiblesse musculaire.

Les chercheurs étudient la vitamine D en raison de ses liens possibles avec plusieurs maladies, dont le diabète, l’hypertension artérielle, le cancer et les maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques. Ils doivent faire plus de recherche avant de pouvoir comprendre les effets de la vitamine D sur ces conditions.

Une trop grande quantité de vitamine D peut-elle être nocive pour la santé ?

Une trop grande quantité de vitamine D (connue sous le nom de toxicité de la vitamine D) peut être nocive. Les signes de toxicité comprennent nausées, vomissements, manque d’appétit, constipation, faiblesse et perte de poids. Un excès de vitamine D peut également endommager les reins. Trop de vitamine D augmente également le taux de calcium dans le sang. Des taux élevés de calcium sanguin (hypercalcémie) peuvent causer de la confusion, de la désorientation et des problèmes de rythme cardiaque.

La plupart des cas de toxicité de la vitamine D surviennent lorsqu’une personne consomme trop de suppléments de vitamine D. Une exposition excessive au soleil ne cause pas d’empoisonnement à la vitamine D parce que le corps limite la quantité de cette vitamine qu’il produit.

Ce que l’on appelle « vitamien D » est-il vraiment une vitamine ?

Techniquement, non. Les vitamines sont des micronutriments que l’organisme utilise dans divers processus. La vitamine D est une prohormone, une substance que l’organisme transforme en hormone. Mais c’est un détail technique. La chose que vous devez vous rappeler au sujet de la vitamine D, c’est que votre corps peut la fabriquer à partir de la lumière du soleil.

La fabrication de vitamine D

Ce qui se passe, c’est que la lumière du soleil (en particulier les rayons UV-B) frappe votre peau et qu’elle réagit avec certains produits chimiques (7-déshydrocholestérol) pour commencer à produire de la vitamine D. Le processus est complexe et pas très intéressant. Ce qu’il faut se rappeler, c’est qu’environ 15 minutes d’exposition au soleil sur les mains et le visage tous les jours suffisent pour que votre corps produise suffisamment de vitamine D dans des circonstances normales. Si vous habitez au nord (ou au sud), l’atmosphère filtre une grande partie des UV-B pendant l’hiver et vous pourriez avoir besoin de plus d’exposition.