Apnée du sommeil: symptômes et causes
4.9 (98.82%) 17 votes

Qu’est-ce que l’apnée du sommeil ?

L’apnée du sommeil est un trouble du sommeil qui peut être grave et qui se caractérise par un arrêt et un début répétés de la respiration. Si vous ronflez fort et que vous vous sentez fatigué même après une nuit complète de sommeil, vous pourriez souffrir d’apnée du sommeil.

Les principaux types d’apnées du sommeil sont:

  • Apnée obstructive du sommeil, la forme la plus courante qui se produit lorsque les muscles de la gorge se détendent
  • Apnée centrale du sommeil, qui survient lorsque votre cerveau n’envoie pas de signaux appropriés aux muscles qui contrôlent la respiration
  • Syndrome d’apnée complexe du sommeil, également connu sous le nom d’apnée centrale du sommeil liée au traitement, qui survient quand une personne présente à la fois une apnée obstructive du sommeil et une apnée centrale du sommeil

Si vous pensez avoir l’apnée du sommeil, consultez votre médecin. Le traitement peut soulager vos symptômes et aider à prévenir les problèmes cardiaques et autres complications.

Les symptômes

Les signes et symptômes de l’apnée obstructive et de l’apnée centrale du sommeil se chevauchent, ce qui rend parfois difficile la détermination du type d’apnée que vous avez. Les signes et symptômes les plus courants des apnées obstructives et centrales du sommeil comprennent :

  • Fort ronflement
  • Épisodes au cours desquels vous cessez de respirer pendant le sommeil – ce qui devrait être signalé par une autre personne
  • Souffle court
  • Bouche sèche au réveil
  • Maux de tête matinaux
  • Insomnie
  • Somnolence diurne excessive (hypersomnie)
  • Difficulté à se concentrer
  • Irritabilité

Quand consulter un médecin ?

Un ronflement fort peut indiquer un problème éventuellement grave, mais ce ne sont pas toutes les personnes atteintes d’apnée du sommeil qui ronflent. Parlez à votre médecin si vous présentez des signes ou des symptômes d’apnée du sommeil. Informez-vous auprès de votre médecin de tout problème de sommeil qui vous rend fatigué, somnolent et irritable.

Les causes

Apnée obstructive du sommeil

Elle se produit lorsque les muscles à l’arrière de votre gorge se détendent. Ces muscles soutiennent le voile du palais, le morceau de tissu triangulaire suspendu au voile du palais (luette), les amygdales, les parois latérales de la gorge et la langue.

Lorsque les muscles se relâchent, vos voies respiratoires se rétrécissent ou se ferment à chaque inspiration. Vous manquez d’air, ce qui peut réduire le niveau d’oxygène dans votre sang. Votre cerveau ressent votre incapacité à respirer et vous réveille brièvement du sommeil afin que vous puissiez rouvrir vos voies respiratoires. Ce réveil est généralement si bref que vous ne vous en souvenez pas.

Vous pouvez avoir des reniflements, des étouffements ou des halètements. Ce schéma peut se répéter de cinq à 30 fois ou plus chaque heure, toute la nuit, ce qui nuit à votre capacité d’atteindre les phases profondes et reposantes du sommeil.

Apnée centrale du sommeil

Cette forme moins courante d’apnée du sommeil survient lorsque le cerveau ne transmet pas les signaux aux muscles respiratoires. Cela signifie que vous ne faites aucun effort pour respirer pendant une courte période. Vous risquez de vous réveiller essoufflé ou vous avez du mal à vous endormir ou à rester endormi.

Les risques

L’apnée du sommeil peut toucher n’importe qui, même les enfants. Mais certains facteurs augmentent vos risques.

Apnée obstructive du sommeil

Les facteurs qui augmentent le risque de cette forme d’apnée du sommeil comprennent:

  • Surpoids. L’obésité augmente considérablement le risque d’apnée du sommeil. Les dépôts de graisse autour des voies respiratoires supérieures peuvent gêner votre respiration.
  • Tour de cou. Les personnes ayant un cou plus épais pourraient avoir des voies respiratoires plus étroites.
  • Des voies aériennes rétrécies. Vous avez peut-être hérité d’une gorge étroite. Les amygdales ou les adénoïdes peuvent également élargir et obstruer les voies respiratoires, en particulier chez les enfants.
  • Être un homme. Les hommes sont deux à trois fois plus susceptibles de souffrir d’apnée du sommeil que les femmes. Cependant, les femmes augmentent leur risque en cas d’embonpoint et leur risque semble également augmenter après la ménopause.
  • Être plus vieux. L’apnée du sommeil est significativement plus fréquente chez les personnes âgées.
  • Histoire de famille. Avoir des membres de la famille avec l’apnée du sommeil peut augmenter votre risque.
  • Consommation d’alcool, de sédatifs ou de tranquillisants. Ces substances détendent les muscles de la gorge, ce qui peut aggraver l’apnée obstructive du sommeil.
  • Fumeur. Les fumeurs sont trois fois plus susceptibles de souffrir d’apnée obstructive du sommeil que les personnes qui n’ont jamais fumé. Fumer peut augmenter l’inflammation et la rétention d’eau dans les voies respiratoires supérieures.
  • Congestion nasale. Si vous avez du mal à respirer par le nez – qu’il s’agisse d’un problème anatomique ou d’allergies – vous êtes plus susceptible de développer une apnée obstructive du sommeil.

Apnée centrale du sommeil

Les facteurs de risque de cette forme d’apnée du sommeil comprennent:

  • Être plus vieux. Les personnes d’âge moyen et âgées ont un risque plus élevé d’apnée centrale du sommeil.
  • Être un homme. L’apnée centrale du sommeil est plus fréquente chez les hommes que chez les femmes.
  • Troubles cardiaques. Avoir une insuffisance cardiaque congestive augmente le risque.
  • Utilisation de médicaments antidouleur narcotiques. Les médicaments opioïdes, en particulier les médicaments à action prolongée tels que la méthadone, augmentent le risque d’apnée centrale du sommeil.
  • Accident vasculaire cérébral. Avoir subi un AVC augmente votre risque d’apnée centrale du sommeil ou d’apnée centrale du sommeil apparue sous traitement.

Les complications

L’apnée du sommeil est une maladie grave. Les complications peuvent inclure:

  • Fatigue diurne. Les réveils répétés associés à l’apnée du sommeil rendent le sommeil normal et réparateur impossible, ce qui rend probable une somnolence diurne, une fatigue et une irritabilité graves.Vous pourriez avoir des difficultés à vous concentrer et à vous endormir au travail, en regardant la télévision ou même en conduisant. Les personnes atteintes d’apnée du sommeil courent un risque accru d’accidents de la route et du travail.Vous pourriez aussi vous sentir irritable, lunatique ou déprimé. Les enfants et les adolescents souffrant d’apnée du sommeil peuvent avoir de mauvais résultats à l’école ou avoir des problèmes de comportement.
  • Hypertension artérielle ou problèmes cardiaques.Les baisses soudaines du taux d’oxygène dans le sang qui surviennent pendant l’apnée du sommeil augmentent la tension artérielle et mettent à rude épreuve le système cardiovasculaire. L’apnée obstructive du sommeil augmente le risque d’hypertension artérielle (hypertension).L’apnée obstructive du sommeil peut également augmenter le risque de crise cardiaque récurrente, d’accident vasculaire cérébral et de battements cardiaques anormaux, comme la fibrillation auriculaire. Si vous souffrez d’une maladie cardiaque, plusieurs épisodes d’insuffisance d’oxygène sanguin (hypoxie ou hypoxémie) peuvent entraîner la mort subite par suite d’un rythme cardiaque irrégulier.
  • Diabète de type 2. L’apnée du sommeil augmente le risque de développer une résistance à l’insuline et le diabète de type 2.
  • Syndrome métabolique. Ce trouble, qui comprend une hypertension artérielle, des taux de cholestérol anormaux, une glycémie élevée et un tour de taille élargi, est associé à un risque plus élevé de maladie cardiaque.
  • Complications avec médicaments et chirurgie. L’apnée obstructive du sommeil est également problématique avec certains médicaments et l’anesthésie générale. Les personnes souffrant d’apnée du sommeil sont plus susceptibles d’avoir des complications après une intervention chirurgicale majeure parce qu’elles sont sujettes à des problèmes respiratoires, surtout lorsqu’elles sont sous sédatifs et couchées sur le dos.Avant de subir une intervention chirurgicale, parlez à votre médecin de votre apnée du sommeil et de la façon dont elle est traitée.
  • Problèmes de foie. Les personnes atteintes d’apnée du sommeil sont plus susceptibles d’avoir des résultats anormaux aux tests de la fonction hépatique, et leurs foies sont plus susceptibles de montrer des signes de cicatrices (stéatose hépatique non alcoolique).
  • Partenaires privés de sommeil. Un ronflement intense peut empêcher quiconque dort à côté de vous de bien se reposer. Il n’est pas rare qu’un partenaire doive dormir dans une autre pièce ou même à un autre étage de la maison, pour pouvoir dormir.

Leave a comment