Acide urique élevé: causes, symptômes, prévention, et traitement naturel
4.1 (81.71%) 35 votes

L’acide urique se forme lorsque le corps décompose les composés purines-cristallins présents dans certains aliments. Ce déchet naturel se dissout généralement dans le sang, passe par les reins et est éliminé du corps par la voie urinaire.

Si vous vous adonnez à un régime riche en purine ou si vos reins ne sont pas en mesure de vous débarrasser de l’excès d’acide urique, il en résulte un taux élevé d’acide urique. Il est également connu sous le nom d’hyperuricémie, qui conduit finalement à la goutte.

Dans la goutte (arthrite goutteuse), les cristaux d’acide urique se déposent dans les articulations, et le plus souvent dans le gros orteil. Des taux élevés d’acide urique peuvent également entraîner la formation de calculs rénaux et insuffisance rénale. Des études récentes ont également associé des taux élevés d’acide urique dans le sang au diabète et aux maladies cardiaques.

Causes du taux élevé d’acide urique

Les principales causes des taux élevés d’acide urique sont la production accrue d’acide urique et l’incapacité du rein à éliminer l’acide urique du corps.

Un certain nombre de facteurs secondaires peuvent également entraîner des niveaux élevés d’acide urique, tels que:

  1. Les diurétiques, parfois appelés pilules d’eau, débarrassent le corps du sel et de l’eau
  2. Alcool excessif
  3. Antécédent familial
  4. L’hypothyroïdie
  5. Médicaments immunosuppresseurs
  6. Vitamine B-3
  7. Obésité
  8. Psoriasis
  9. Régime riche en purines, comme les fruits de mer, les abats, les aliments transformés et les aliments riches en fructose / sucre.
  10. Incapacité des reins à filtrer les déchets
  11. Cancers ou chimiothérapie
  12. Boissons gazeuses sucrées
  13. Problèmes hormonaux
  14. Déséquilibres métaboliques

L’exercice, le jeûne et les régimes accidentels peuvent augmenter temporairement les niveaux d’acide urique.

Symptômes du taux élevé d’acide urique

Des niveaux élevés d’acide urique dans le corps sont indiqués par 3 types de symptômes:

  1. Symptômes articulaires Une concentration élevée d’acide urique dans les articulations entraîne des symptômes sous forme de goutte, notamment douleur, inflammation, gonflement, rougeur et sensibilité des articulations, comme les talons, les chevilles, les genoux, les doigts, les poignets et les coudes.
  2. Symptômes au niveau de la de peau Après de nombreuses années de niveaux élevés d’acide urique, les cristaux d’acide urique ont tendance à former des mottes sous la peau, appelées tophi. Bien qu’ils ne soient généralement pas douloureux, le tophi peut devenir enflé et sensible pendant les crises de goutte.
  3. Symptômes rénaux Des taux élevés d’acide urique peuvent également entraîner la formation de calculs rénaux, en particulier chez les hommes. Les symptômes incluent: maux de dos, douleurs abdominales, douleurs aiguës dans la région de l’aine, fièvre élevée, frissons, nausées et vomissements et sang dans les urines.

Prévention contre les niveaux élevés d’acide urique

  • Limitez votre consommation d’alcool car cela nuit à l’élimination de l’acide urique.
  • Évitez le sirop de maïs riche en fructose ou le sirop de glucose-fructose car ils ont tendance à augmenter les niveaux d’acide urique.
  • Faites de l’exercice régulièrement et maintenez un poids santé. On pense que les tissus adipeux ont tendance à augmenter la production d’acide urique.
  • Adoptez un régime alimentaire équilibré, riche en glucides complexes et pauvre en protéines. Évitez les glucides raffinés tels que le pain blanc, les gâteaux et les bonbons.
  • Réduisez votre consommation d’aliments riches en matières grasses, car cela réduit la capacité du corps à éliminer l’acide urique.

Test des niveaux élevés d’acide urique

Les taux d’acide urique peuvent être déterminés avec un prélèvement de sang. Des tests supplémentaires peuvent être utilisés pour exclure d’autres conditions.

Les niveaux normaux d’acide urique sont les suivants (les valeurs peuvent varier selon les laboratoires):

  • Hommes: 3.4-7.0mg / dL
  • Femmes: 2,4 à 6,0 mg / dL

Les symptômes douloureux associés à l’arthrite goutteuse peuvent être présents même lorsque les taux d’acide urique se situent dans la plage normale.

Quand voir un docteur

Vous devrez consulter le médecin dans les cas où il y a:

  • Douleur articulaire localisée, qui est rouge et enflammée
  • Essoufflement, douleur à la poitrine ou malaise
  • Palpitations
  • Des saignements qui ne s’arrêtent toujoursr pas après quelques minutes
  • Occurrence de nouvelles éruptions cutanées sur la peau – surtout si vous avez commencé un nouveau médicament

Il existe des astuces et des remèdes naturels qui peuvent aider à réduire et à contrôler les niveaux d’acide urique. Vous devez faire un suivi auprès de votre fournisseur de soins de santé pour le diagnostic et la gestion de l’hyperuricémie.

Ajustements alimentaires facilitant la réduction du niveau d’acide urique

Voici quelques moyens de contrôler les niveaux d’acide urique.

1. Changements de régime

La première étape pour contrôler les niveaux croissants d’acide urique consiste à éliminer l’agent primaire, ce qui entraîne une augmentation de l’acide urique, c’est-à-dire la purine. Évitez de consommer des aliments riches en purines et adoptez plutôt un régime alcalin.

Les purines sont des composés contenant de l’azote qui se décomposent en acide urique, augmentant ainsi les niveaux dans le corps. Ils se trouvent principalement dans les protéines animales.

Les légumes verts frais sont utiles pour alcaliniser le sang et peuvent réduire les niveaux d’acide urique. et la consommation de fruits de mer car ils contiennent généralement de la purine, un composé pouvant contribuer à la formation d’acide urique.

Un régime alcalin aide à réduire l’inflammation dans le corps et peut atténuer l’inconfort associé à l’arthrite goutteuse.

Selon une étude publiée en 2011, la consommation de protéines animales et de fruits de mer augmentait les risques d’hyperuricémie, tandis que la consommation de produits à base de soja réduisait le nombre de cas d’hyperuricémie chez les hommes chinois d’âge moyen.

Vous pouvez également boire du thé à la papaye verte pour éviter l’accumulation d’acide urique et traiter les problèmes liés à l’acide urique et à la goutte. La papaïne dans la papaye verte aide le corps à maintenir un état alcalin et agit comme un agent anti-inflammatoire.

2. Aliments riches en fibres et glucides riches en amidon

Les aliments riches en fibres alimentaires aident à réduire les niveaux d’acide urique en les absorbant puis en les éliminant du corps. Vous pouvez également manger des aliments contenant des glucides féculents car ils ne contiennent que de petites quantités de purine.

Selon les dernières recherches, une alimentation riche en fibres est utile pour inhiber l’inflammation provoquée par les cristaux d’urate de monosodium (MSU) résultant de la goutte.

Les grains entiers, les pommes, les poires, les oranges et les fraises sont quelques exemples d’aliments riches en fibres que vous pouvez incorporer à votre alimentation. Les glucides amylacés sont des aliments comme le riz, les pâtes de grains entiers, le tapioca (également appelé sabudana), le quinoa, la pomme de terre, l’avoine et les bananes. .

3. Jus de citron

Le jus de citron contribue à rendre le corps plus alcalin. Il aide à neutraliser l’acide urique en stimulant la production de carbonate de calcium. Il contient également de la vitamine C qui peut aider à réduire les niveaux d’acide urique.

  • Presser le jus d’un citron dans un verre d’eau tiède. Buvez-le le matin à jeun. Continuez pendant au moins quelques semaines.
  • Vous pouvez également prendre des suppléments de vitamine C. Pour le dosage approprié et convenable, consultez votre médecin.

4. Cerises

Les cerises et les baies noires contiennent des produits chimiques qui aident à réduire les niveaux d’acide urique.

Les baies pourpres et de couleur bleue contiennent des flavonoïdes, appelés anthocyanes, qui aident à réduire l’acide urique et à réduire l’inflammation et la raideur.

  • Mangez ½ tasse de cerises par jour pendant quelques semaines. Vous pouvez également boire 1 ou 2 tasses de jus de cerises acidulées pendant environ 4 semaines.

5. Gingembre

Le gingembre a des propriétés anti-inflammatoires qui sont. Le thé au gingembre peut être un remède utile contre la douleur et l’inconfort associés à l’hyperuricémie.

6. Eau

Boire beaucoup d’eau aide à optimiser la filtration de l’acide urique. Il aide à diluer l’acide urique et stimule les reins à éliminer les excès de l’organisme par l’urine.

Boire régulièrement de l’eau peut réduire le risque d’attaques de goutte. Il a été suggéré que les personnes qui buvaient de 5 à 8 verres d’eau au cours des 24 heures précédant une éventuelle crise de goutte avaient un risque d’attaque réduit de 40% par rapport à celles qui ne buvaient qu’un verre d’eau ou moins.

  • Buvez environ 8 à 10 verres d’eau par jour.

7. Produits laitiers

Le lait et les produits laitiers faibles en matières grasses ont été associés à des concentrations plasmatiques d’urate plus faibles et à un risque réduit de goutte. Le lait écrémé, par exemple, contient de l’acide orotique qui diminue la réabsorption de l’acide urique et favorise son élimination par les reins.

  • Boire 1 à 5 tasses de lait écrémé par jour.
  • Vous pouvez également inclure du yogourt faible en gras et d’autres produits laitiers dans votre alimentation.

Le tofu peut également contribuer à modifier la concentration en protéines plasmatiques et à augmenter la clairance de l’acide urique. On a cependant constaté que le lait de soja augmentait l’acide urique.

8. Jus d’herbe de blé

L’herbe de blé aide à rétablir l’alcalinité dans le sang. Il est riche en vitamine C, en chlorophylle et en composés phytochimiques. C’est une bonne source de protéines et d’acides aminés comme alternative à la consommation de protéines animales.

Il suffit de boire 1 once (2 c. À soupe) de jus d’herbe de blé mélangé à un filet de jus de citron chaque jour jusqu’à ce que votre niveau d’acide urique diminue.

Remèdes proposé par nos visiteurs

Bien qu’il n’y ait pas d’études scientifiques prouvant l’efficacité des remèdes suivants dans le contrôle du taux d’acide urique, de nombreux utilisateurs ont constaté que les deux étaient très bénéfiques.

1. Vinaigre de cidre

Bien qu’il n’y ait pas d’études scientifiques prouvant son efficacité dans le contrôle du niveau d’acide urique, de nombreux utilisateurs ont constaté que le vinaigre de cidre est très bénéfique.

Nettoyant et détoxifiant naturel, le vinaigre de cidre peut aider à éliminer les déchets tels que l’acide urique du corps. Il contient de l’acide malique qui aide à décomposer et à éliminer l’acide urique. Le vinaigre de cidre de pomme aide et procure des avantages anti-inflammatoires et antioxydants.

  1. Ajoutez 1 cuillère à thé de vinaigre de cidre de pomme cru, biologique et non pasteurisé à 1 verre d’eau.
  2. Buvez cette solution 2 ou 3 fois par jour.

Vous pouvez augmenter progressivement la quantité de vinaigre de cidre de pomme jusqu’à 2 cuillerées à soupe par verre d’eau et poursuivre ce traitement jusqu’à ce que vos niveaux d’acide urique baissent.

Remarque: Ne prenez pas de vinaigre de cidre de pomme en excès, car cela pourrait diminuer le taux de potassium dans le corps. Il peut interférer avec les médicaments diurétiques. Une forte consommation de vinaigre de cidre de pomme peut contribuer à des maux d’estomac et à l’érosion de l’émail dentaire.

2. Bicarbonate de soude

Le bicarbonate de soude, également appelé bicarbonate de soude, est très bénéfique pour réduire les niveaux d’acide urique et. Il aide à maintenir l’équilibre alcalin naturel dans le corps et rend l’acide urique plus soluble et facilite l’évacuation des reins.

  1. Mélangez ½ cuillère à café de bicarbonate de soude dans un verre d’eau.
  2. Buvez jusqu’à 4 verres de cette tous les jours pendant 2 semaines. Vous pouvez le boire toutes les 2 à 4 heures.

Remarque: Ne prenez pas ce remède régulièrement. Ne suivez pas ce remède si vous souffrez d’hypertension artérielle ou de problèmes rénaux. Contactez votre médecin avant de commencer ce remède.

Ressources:

  1. Feig DL, Kang D-H, Jhonson R. Acide urique et risque cardiovasculaire | NEJM. New England Journal of Medicine. https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMra0800885. Publié le 23 octobre 2008.
  2. Le régime de goutte. Société d’éducation sur la goutte et l’acide urique Symptômes Étapes Commentaires. http://gouteducation.org/patient/gout-treatment/diet/?gclid.
  3. Choi JWJ, Ford ES, Gao X, Choi HK. Boissons non alcoolisées sucrées, boissons gazeuses diète et taux d’acide urique sérique: troisième enquête nationale sur la santé et la nutrition. La Revue canadienne de génie chimique. https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1002/art.23245. Publié le 28 décembre 2007.
  4. Kanbara A, Hakoda M, Seyama I. L’alcalinisation de l’urine facilite l’excrétion de l’acide urique. Rapports actuels sur la neurologie et les neurosciences. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2976726/. Publié le 19 octobre 2010.
  5. Villegas R, Xiang Y-B, Elasy T, et al. Aliments riches en purines, apport en protéines et prévalence de l’hyperuricémie: Étude sur la santé des hommes à Shanghai. Bibliothèque nationale de médecine des États-Unis Instituts nationaux de la santé https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3150417/. Publié en mai 2012.
  6. Les régimes riches en fibres peuvent atténuer l’inflammation causée par la goutte. Fédération des sociétés américaines de biologie expérimentale. https://www.sciencedaily.com/releases/2017/01/170104114321.htm. Publié le 4 janvier 2017.
  7. Biernatkaluza EK, Schlesinger N. SAT0318 Jus de citron réduit le niveau d’acide urique sérique par alcalinisation de l’urine chez des patients atteints de goutte et d’hyperurémie – Une étude pilote. Annales des maladies rhumatismales. https://ard.bmj.com/content/74/Suppl_2/774.1. Publié le 1 juin 2015.
  8. Juraschek SP, Miller ER, Gelber AC. Effet de la supplémentation orale en vitamine C sur l’acide urique sérique: une méta-analyse d’essais contrôlés randomisés. Accès public HHS. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3169708/. Publié en septembre 2011.
  9. Zhang Y, T Neogi, Chen C, Chaisson C, Hunter DJ, Choi HK. Consommation de cerises et diminution du risque de crises de goutte récurrentes. Arthrite et Rhumatisme. https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1002/art.34677. Publié le 28 novembre 2012.
  10. Yuniarti EV, E Windartik, Akbar A. Revue internationale de recherche scientifique et technologique. http://www.ijstr.org/paper-references.php?ref=IJSTR-1017-17942. Publié en octobre 2017.
  11. Bode AM. Le gingembre incroyable et puissant. Progrès en pédiatrie. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK92775/. Publié le 1 janvier 1970.
  12. Ragab G, Elshahaly M, Bardin T. Gout: Une vieille maladie dans une nouvelle perspective – Une revue. Journal of Advanced Research. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5512152/. Publié en septembre 2017.
  13. Giles J. Arthritis News: Les effets du lait explorés sur l’urate ont été réduits. Bibliothèque Johns Hopkins Medicine Health. https://www.hopkinsarthritis.org/arthritis-news/arthritis-news-urate-lowering-effects-of-milk-explored/. Publié le 27 août 2010.
  14. Mujoriya R, Bodla DRB. Une étude sur l’herbe de blé et sa valeur nutritionnelle. Plateforme internationale de partage de connaissances. http://www.academia.edu/1291574/A_study_on_wheat_grass_and_its_Nutritional_value.