Le second stade de la syphilis : ce qu’il faut savoir
4.5 (90.4%) 25 votes

6La syphilis, causée par la bactérie Treponema pallidum, est une forme d’infection sexuellement transmissible. Il y a quatre stades de syphilis. L’infection peut être grave ou entraîner de graves complications sans traitement.

La syphilis primaire comprend le premier signe de la syphilis, qui est généralement une petite plaie indolore près des organes génitaux, de l’anus ou de la bouche, près du site de l’infection.

Si une personne ne demande pas de traitement après avoir remarqué l’apparition de ces premiers signes, la syphilis peut passer au deuxième stade.

Selon une étude publiée en 2016 dans la revue Head and Neck Pathology, environ 25 % des personnes infectées par la bactérie Treponema pallidum développeront une syphilis secondaire.

Au stade secondaire de la maladie, la syphilis peut encore être guérie par des médicaments. Cependant, si la personne ne travaille pas pour traiter l’affection, elle peut passer à d’autres étapes, où le traitement médical est plus difficile ou impossible.

Le signe le plus courant de syphilis secondaire est une éruption cutanée qui ne démange pas et ne cause pas de douleur. L’éruption peut apparaître sur une partie du corps ou être plus étendue.

Symptômes

La syphilis primaire se manifeste généralement par une seule plaie ouverte autour des organes génitaux, de la bouche ou de l’anus. La plaie, que les médecins appellent un chancre, est indolore.

Il s’agit d’une petite plaie en forme de bosse ferme qui apparaît entre 10 et 90 jours après l’infection. Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) notent que le délai moyen d’apparition du premier symptôme est de 21 jours.

La lésion initiale peut également apparaître à l’intérieur de la bouche, de l’anus ou du vagin, rendant la détection difficile jusqu’au stade secondaire.

La syphilis secondaire survient à mesure que l’infection progresse. D’autres lésions peuvent apparaître sur la bouche, l’anus ou le vagin à ce stade.

Certaines personnes peuvent également présenter une éruption cutanée. L’éruption caractéristique de la syphilis secondaire se manifeste par des taches rugueuses brun rougeâtre qui apparaissent habituellement sur la paume des mains ou le dessous des pieds.

L’éruption cutanée est généralement indolore et ne démange pas. Elle peut apparaître dans une région du corps ou s’étendre à plusieurs régions.

Cependant, les éruptions cutanées peuvent avoir des apparences différentes et se produire à de nombreux endroits sur le corps.

Par exemple, certaines personnes peuvent présenter un condylome lata, qui est une grosse lésion gris-blanc qui apparaît dans un environnement chaud et humide comme les aisselles, la bouche ou l’aine. Parfois, elle est très faible, et une personne peut à peine remarquer qu’elle a une éruption cutanée.

D’autres symptômes qui peuvent aider les médecins à diagnostiquer la syphilis secondaire comprennent :

  • fièvre
  • mal de gorge
  • épuisement
  • maux de tête
  • douleurs musculaires
  • enflure des glandes lymphatiques
  • perte de cheveux inégale
  • perte pondérale

Les symptômes disparaîtront avec ou sans traitement. Cependant, sans traitement, l’infection deviendra simplement latente ou cachée.

Après un certain temps, la syphilis latente peut mener à une syphilis tardive, ou tertiaire, qui peut endommager des systèmes organiques entiers et même entraîner la mort.

Il est important de traiter la syphilis le plus tôt possible pour éviter tout risque de complications ou de propagation de l’infection.

Causes

La syphilis est une infection transmissible sexuellement (ITS), de sorte que les contacts sexuels peuvent exposer les gens à cette infection.

Les CDC notent qu’au cours des dernières années, 58 % des nouveaux diagnostics de syphilis primaire et secondaire ont été posés chez des hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes. Cependant, la syphilis est encore répandue chez les couples hétérosexuels sexuellement actifs et chez les femmes.

La syphilis passe entre les personnes par contact direct avec des lésions de syphilis. Ces plaies se produisent typiquement dans les secteurs qui ont à faire avec le contact sexuel, tel que le :

  • vagin
  • verge
  • anus
  • lèvres
  • embouchure
  • rectum

Les plaies peuvent également apparaître à l’intérieur des organes génitaux, de l’anus ou de la bouche, ce qui les rend moins évidentes pour la personne infectée ou son partenaire. Cela peut entraîner la propagation de l’infection sans savoir qu’on en est atteint. Les stades primaire et secondaire de la syphilis sont extrêmement contagieux.

La syphilis congénitale peut également être un problème, mais elle ne représente qu’un faible pourcentage des nouvelles infections. La syphilis congénitale survient lorsqu’une personne enceinte atteinte de syphilis la transmet à son enfant à naître ou nouveau-né. Cela peut entraîner des complications potentiellement mortelles chez l’enfant.

Il n’est pas possible d’attraper la syphilis à partir d’articles secondaires, comme le fait de partager un siège de toilette, une baignoire ou des vêtements avec une personne atteinte de l’infection.

Diagnostic

Le diagnostic de la syphilis secondaire commence généralement par un examen physique.

Les médecins peuvent poser des questions sur les symptômes et les antécédents médicaux de la personne. Le médecin peut également poser des questions sur l’activité sexuelle et peut vouloir savoir si la famille ou le partenaire de la personne présente des symptômes similaires. Le médecin peut également vouloir inspecter les plaies actives.

S’ils soupçonnent que la syphilis en est la cause, le médecin peut demander des analyses sanguines pour vérifier la présence des antigènes que le corps crée en combattant la syphilis.

Les médecins peuvent également diagnostiquer la syphilis en examinant une partie du liquide d’une plaie ouverte sous un microscope. Cette pratique est rare aujourd’hui, car les analyses sanguines sont moins chères et plus disponibles.

Quand consulter un médecin ?

Toute personne ayant des plaies ouvertes sur les parties génitales, l’anus ou la bouche devrait consulter un médecin. Même dans les cas où la cause n’est pas la syphilis, d’autres ITS ou maladies infectieuses peuvent causer des symptômes semblables, et un diagnostic rapide peut aider à éviter les complications.

Toute personne dont un partenaire sexuel a récemment obtenu un résultat positif à un test de dépistage de la syphilis devrait également consulter un médecin.

Les hommes qui ont des rapports sexuels avec d’autres hommes devraient envisager un test de dépistage systématique de la syphilis.

Les personnes qui ont le VIH ou qui prennent de la PrEP, un médicament pour prévenir le VIH, et qui sont sexuellement actives devraient également envisager de subir régulièrement des tests de dépistage de la syphilis.

Par mesure de sécurité, les médecins recommandent généralement aux femmes enceintes de se soumettre à des tests sanguins de dépistage de la syphilis. En effet, sans traitement, la syphilis peut être nocive ou même mortelle pour un bébé à naître.

Traitements

Le traitement peut varier légèrement selon les résultats des analyses sanguines ou d’autres facteurs, comme une grossesse.

Si un médecin attrape l’infection suffisamment tôt, une simple dose de pénicilline éliminera probablement l’infection et les symptômes. Cependant, si l’infection progresse, il faudra peut-être plus d’une dose de pénicilline ou une période de traitement plus longue.

D’autres antibiotiques peuvent également être efficaces si la personne ne répond pas bien à la pénicilline ou si elle a une réaction allergique. Les médecins ont tendance à recommander la pénicilline pour les femmes enceintes, car certains autres médicaments peuvent nuire au développement du fœtus.

Le traitement peut éliminer l’infection, mais il ne réparera pas les dommages causés par l’infection elle-même, ce qui est une autre raison pour laquelle la détection et le traitement précoces sont essentiels.

Conclusion

Le traitement rapide de la syphilis secondaire est important. Sans traitement, la syphilis peut progresser et entraîner des complications graves ou potentiellement mortelles.

Il est important d’éviter tout contact sexuel pendant le traitement, car l’infection peut rester contagieuse jusqu’à sa disparition. Après le traitement de la syphilis, l’infection ne se propagera pas et ne réapparaîtra pas.

Cependant, il est possible qu’une personne attrape à nouveau l’infection. L’utilisation de condoms en latex peut aider à prévenir la propagation de la syphilis dans certains cas.

Avec un dépistage et un traitement précoces, l’infection disparaîtra relativement rapidement.

Leave a comment