Santé publique : les Français invités à bouger plus & mieux manger
4 (80.59%) 34 votes

De nouvelles recommandations de Santé publique France invitent les Français à bouger plus et à mieux manger

Le mercredi 23 janvier 2019, l’organisme officiel Santé publique France a publié ses nouvelles recommandations en matière de santé à destination des Français. Si beaucoup de ces recommandations avaient déjà été publiées par l’Organisation mondiale de la santé, cette publication de SPF présente quelques nouveautés, notamment une condamnation ferme de la sédentarité.

Mangez et bougez vraiment

À la désormais célèbre recommandation de consommer au moins 5 fruits et légumes par jour — qu’ils soient frais, en conserve ou surgelés — vient désormais s’ajouter celle de consommer des légumineuses et des légumes secs (comme les pois chiches, les haricots, les lentilles, etc.) au moins deux fois par semaine.

De plus, Santé publique France a également publié de nombreuses recommandations quant à l’activité physique nécessaire pour être en bonne santé. Il est toujours recommandé de faire du sport plusieurs fois par semaine, mais la sédentarisation est désormais proscrite. Si vous faites un travail qui vous force à être assis toute la journée, vous devez vous lever pour marcher quelques minutes au moins une fois toutes les deux heures. Ce serait même plus important que le sport !

Soyez en bonne santé et économisez

Être en mauvaise santé peut vous coûter cher. Par exemple, votre complémentaire santé MAAF s’adapte à vos besoins et aux problèmes que vous rencontrez tout au long de votre vie. Évidemment, plus vos besoins et vos problèmes sont importants, plus votre cotisation le sera également. Être en bonne santé vous permet donc de faire des économies sur votre mutuelle.

Voilà pourquoi SPF et l’ensemble des mutuelles et assurances de France approuvent ces nouvelles recommandations. L’objectif, c’est évidemment de faire prendre conscience au Français qu’une part importante de leur capital santé est entre leurs mains et celles de personnes d’autres. Évidemment, ils ne contrôlent pas la pollution de l’air, mais ils contrôlent presque tout le reste.

Des considérations écologiques pour la première fois

Enfin, il est intéressant de noter que, pour la première fois, les recommandations de Santé publique France prennent en compte des considérations qui relèvent parfois davantage de la question écologique que de la question de la santé publique. Par exemple, on trouve parmi les recommandations celle de consommer des aliments les plus locaux possible.

Évidemment, cette recommandation a une explication médicale puisque les aliments les plus frais sont les plus riches en nutriments et en vitamines et donc les meilleurs pour la santé. De même, SPF recommande également de manger le plus possible bio et de réduire au maximum sa consommation de viande et de produits carnés.