L’onagre une plante méconnue et pourtant bénéfique pour l’organisme
4.8 (96%) 15 votes

Plante entièrement comestible, l’onagre possède des graines pouvant être utilisées à des fins cosmétiques et thérapeutiques. Les principes actifs de la plante sont extraits par pression à froid afin d’obtenir une huile végétale. L’huile d’onagre est reconnue principalement pour ses vertus anti-oxydantes et anti-inflammatoires.

Les propriétés thérapeutiques de l’onagre

Appelée «Belle-de-nuit» ou « Herbe aux ânes », l’onagre est une plante originaire d’Amérique du Nord. Elle détient la particularité d’ouvrir ses fleurs seulement à la tombée de la nuit et de faner au lever du jour. 
L’onagre contient naturellement de la vitamine E et une forte contenance en oméga-3 et en oméga-6. Elle est répandue pour ses vertus anti-âge et son action anti-inflammatoire surtout sur la sphère gynécologique.

En outre, cette plante bisannuelle possède la qualité de rétablir l’équilibre et la production des ostéogènes et de la progestérone. Elle aide à réguler les cycles menstruels et à réduire les effets indésirables de la ménopause comme les bouffées de chaleur, les sueurs nocturnes ou encore les céphalées.

La Belle-de-nuit a un effet sur la fertilité féminine et optimise les chances de tomber enceinte. En effet, cette plante permet de fluidifier la glaire cervicale afin de permettre aux spermatozoïdes de rejoindre l’ovule pour la fécondation.
L’action anti-inflammatoire est principalement due à l’acide gamma-linoléique contenu dans les graines. Cet agent inhibe les hormones responsables d’inflammations, notamment les prostaglandines, l’histamine et les cytokines.

L’onagre aide à soulager les douleurs musculaires et articulaires comme les raideurs, les courbatures et les crampes et à résorber plus rapidement les blessures comme les tendinites ou les entorses.

Les bienfaits de l’onagre sur le système cardio-vasculaire

L’oméga-3 et l’oméga-6 contenu dans l’onagre ont des effets bénéfiques sur le système cardio-vasculaire. Cette plante améliore la circulation sanguine et réduit la formation de caillots dans les artères. Ce qui vous prémunit d’une insuffisance veineuse, d’un infarctus du myocarde ou d’un accident vasculaire cérébral.

La belle-de-nuit à une activité hormone-like sur l’organisme. Elle intervient notamment dans la réduction du taux de cholestérol et de sucre dans le sang en rééquilibrant la production de lipides et d’insuline.

Son action anti-radiculaire neutralise les toxines et les radicaux libres pouvant être responsables de cancers ou de maladies chroniques. Ces propriétés anti-oxydantes assurent le bon vieillissement des tissus organiques et lutte contre l’oxydation des cellules et le stress oxydatif.

L’onagre une alliée pour la peau 
Riche en vitamine E, l’onagre favorise la multiplication et la régénération cellulaire et renforce le système immunitaire. Cette plante vous protège contre les infections cutanées et accélère la cicatrisation des plaies.

L’onagre peut également être utilisée pour des problèmes dermatologiques comme le psoriasis, l’eczéma, les dartres ou l’acné car elle apaise les inflammations liées aux plaques ou aux boutons et redonne de la souplesse à la peau.

Son utilisation en crème ou en cataplasme aide à diminuer les rides et à maintenir une peau toujours hydratée

L’onagre et ses formes pharmaceutiques

L’onagre peut se présenter sous forme liquide en huile et en teinture mère ou bien en capsule, en poudre ou en crème. En usage interne, la capsule est le mode d’administration le plus recommandé, car elle contient une forte concentration d’acides gras et se dissout très rapidement dans l’organisme.

Cette forme est la plus facile à consommer. Vous pouvez trouver une gélule d’huile d’onagre dans les parapharmacies spécialisées en phytothérapie physiques et en ligne ou dans une herboristerie.

Cependant, il est tout à fait possible de fabriquer ses gélules soi-même. Cela permet de connaître précisément la contenance du produit et d’être acteur de sa santé.

Les capsules sont composées à partir de gélatine animale comme le bœuf, le porc ou le poisson ou bien à partir de gélatine végétale comme le pullulan issu du champignon « Aureobasidium pullulans » ou la cellulose issue de la membrane de nombreux végétaux.

Pour créer vos gélules d’onagre, il suffit d’acheter un gélulier manuel, des capsules vides, une pipette à tige longue et de l’huile d’onagre.

Voici comment les préparer : 
1. Répartir le corps de la gélule dans la partie basse puis le capot dans la partie haute ;
2. Insérer l’huile d’onagre à l’aide de la pipette ;
3. Emboiter les parties du gélulier pour assembler les gélules ;
4. Vos capsules sont prêtes à l’emploi

Vous pouvez également remplir vos gélules avec de la poudre d’onagre, mais cette forme contient moins de principes actifs que l’huile végétale.

Les capsules peuvent être constituées d’un mélange d’huiles végétales. Par exemple, l’huile d’onagre et de bourrache peuvent être associées en synergie pour renforcer l’action anti-inflammatoire sur les règles douloureuses ou sur les rhumatismes chroniques pendant la ménopause.

Les conditions de conservation des gélules

Les gélules doivent être tenues hors de la portée des enfants dans un endroit frais et sec à l’abri de la chaleur et des rayons de soleil. L’huile d’onagre s’oxyde très rapidement. Elle doit être protégée de la lumière et consommée dans les 12 mois après ouverture.

Posologie

Généralement, l’huile d’onagre biologique contient entre 8 % et 10 % d’acides gamma-linolénique. La consommation se situe autour de 2 à 3 gélules par jour, soit entre 3 g et 5 g par jour. Les gélules doivent être prises pendant les repas afin de permettre aux principes actifs d’être rapidement assimilés par l’estomac et d’atteindre la circulation sanguine.

Une cure d’onagre doit durer environ 3 mois pour améliorer le fonctionnement global de l’organisme. Mais vous pouvez également la consommer sur une période courte. Par exemple, pendant les menstruations pour soulager les douleurs mammaires, abdominales et les maux de tête.

Les gélules d’onagre ne se substituent pas à un repas. Il est important de maintenir une alimentation saine et équilibrée pendant la cure.

Les effets secondaires de l’onagre

Consommée à forte dose ou en grande quantité, l’onagre utilisée par voie orale peut provoquer des maux de ventre, des nausées et des diarrhées. Il est donc très important de suivre le dosage et la posologie indiquée.

Contre-indications

L’onagre n’est pas indiquée pour les enfants, les femmes enceintes et les femmes allaitantes. Elle est également déconseillée aux personnes souffrant d’épilepsie, car elle peut provoquer des convulsions. Ainsi que pour les personnes sous traitement anticoagulant.
Les composants actifs des plantes peuvent interagir avec un traitement médicamenteux. Avant toute consommation pour un usage thérapeutique, il est préférable de demander l’avis à votre médecin traitant.