Les bactéries du lave-vaisselle sont-elles dangereuses pour la santé ?
4.3 (86.86%) 35 votes

Une étude suédoise publiée en 2018 s’était penchée sur nos lave-vaisselles et avait recensé la présence d’un grand nombre de bactéries, microbes et champignons en tout genre. Ces bactéries risquent-elles de contaminer notre vaisselle et de nous rendre malade ? Devons-nous revenir au lavage à la main ?

Les bactéries et champignons présents dans nos lave-vaisselles

Les scientifiques ont analysé plusieurs lave-vaisselles et ont remarqué la présence de plusieurs bactéries, notamment l’Escherichia coli, pouvant causer des intoxications alimentaires possiblement alimentaires. N’importe quels lave-vaisselles, comme ceux de lajoliemaison, peuvent contenir des microbes. D’autres types de bactéries ont été repérées, comme celles de type Pseudomonas, pouvant être responsables d’infections pulmonaires, ou de type Acinetobacter, pouvant provoquer des infections de la peau ou des voies urinaires. Le lave-vaisselle contient aussi des champignons tels que le Candida, lié au muguet ou aux mycoses buccales.

Quels sont les éléments du lave-vaisselle favorisant l’apparition de bactéries ?

Les chercheurs ont particulièrement analysé les joints en caoutchouc et l’eau du lave-vaisselle. Les micro-organismes se retrouvent en effet souvent dans les joints étanches, partie que l’on ne lave pas souvent. D’une manière générale, les bactéries apprécient l’environnement humide et chaud d’une machine comme le lave-vaisselle. Les restes de nourriture contribuent également à leur prolifération, au même titre que les sels et détergents utilisés à chaque cycle de nettoyage.

 

Les dangers pour la santé

Les bactéries appartenant aux genres Pseudomonas, Acinetobacter et Escherichia sont appelées des « pathogènes opportunistes ». Cela désigne des micro-organismes a priori inoffensifs mais pouvant être responsables d’infections chez les individus immunodéprimés. C’est également le cas des champignons Cryptococcus, Candida et Rhodotorula. Nous pouvons donc être rassurés : les risques de contamination sont quasiment nuls pour les personnes en bonne santé. Le danger est donc minime, mais existe pour les sujets sensibles, sous traitement antibiotique ou suivant une chimiothérapie.

Un second angle d’analyse envisage le lave-vaisselle comme un appareil détruisant les microbes présents dans nos assiettes ou couverts, ce qui bloquerait la stimulation du système immunitaire. La confrontation aux bactéries permettrait en effet à notre corps de devenir plus tolérant et de renforcer ses défenses.

Comment y remédier ?

Vous avez envie de vous débarrasser de votre lave-vaisselle et de revenir au lavage à la main ? Sachez que l’éponge est également pleine de micro-organismes et de bactéries. Pour éviter au maximum la contamination en cas de faiblesse du système immunitaire, il est plutôt recommandé de nettoyer l’intérieur de la machine régulièrement avec un mélange d’eau et de vinaigre blanc. Par ailleurs, les bactéries semblent être particulièrement mises à mal par les programmes à haute température.

Leave a comment