Doit-on dire « mon pharmacien » ou « ma pharmacienne » d’officine ?

Imprimer cet article Imprimer cet article

Comme vous vous en doutez, cette question n’est pas spécifique à la pharmacie.

Elle est générale, les femmes s’étant introduites dans toutes les professions autrefois réservées aux hommes. Il fallait donc s’attendre qu’à mesure qu’elles occupaient des emplois d’hommes, l’usage s’instituerait de désigner leur titre en fonction d’un terme féminin.

Et le plus simple et le plus facile fut de prendre le mot masculin que l’on transforma en féminin par accolement d’un suffixe approprié, ou par simple adjonction de la voyelle terminale « e ».

Bref, devrait-on appeler une diplômée « pharmacien » ou « pharmacienne » ?

Ma pharmacienne !

A. Pour la clientèle et le vulgum pecus, si le praticien qui tient l’officine est une femme, le pharmacien devient ipso facto, la pharmacienne. Le mot « pharmacienne » fait partie de notre vocabulaire, on aurait bien de la peine à l’en chasser. Le vox populi décide l’usage…

B. La langue vit, elle n’est pas figée. Les néologismes bien forgés doivent s’imposer. Et la pharmacienne est de ceux-là. Il est probable que l’académie l’adoptera.

C. Vox Google Populi : 1 140 000 résultats pour la recherche du mot « pharmacienne » et 1 960 000 résultats pour le mot « pharmacienne d’officine ».

D. Larousse : pharmacien, pharmacienne = nom, titulaire d’un diplôme d’État de pharmacie, habilité à exercer la profession de pharmacien.

Mon pharmacien ?

A. Le mot « pharmacienne » n’aurait jamais dû être admis dans notre vocabulaire.

B. Nos candidates postulent pour un grade de pharmacien parfaitement neutre et asexué, si les impétrantes sont en droit d’attendre qu’on les qualifie de pharmaciens.

C. Une pharmacienne n’est pas docteur en pharmacie, c’est la femme du pharmacien. Vous pouvez noter que j’ai parlé de docteur et non doctoresse, ce mot n’étant n’étant même pas d’usage en France…

Alors, mon pharmacien et/ou ma pharmacienne ?

Pour vous, voici la réponse web de l’Académie Nationale de la Pharmacie ! En allant sur son site internet, on trouve un moteur de recherche interne au site.

= Une seule mention du mot « pharmacienne ».

= Sandrine R _ _ (Paris XI) Pharmacienne, Dr de l’Université

Aucune mention !

En 2012, les experts continuent de lutter contre l’usage. Une visite du site web de l’ordre des pharmaciens confirme cette volonté, en effet, le moteur de recherche interne trouve des résultats pour le terme « pharmacienne », et pourtant aucune mention au sein des publications en 2012.

Bref.

Tout le monde (ou presque) parle de « sa pharmacienne », la voix du peuple l’emporte et pourtant elle a tort ! On devrait toujours dire « mon pharmacien » d’officine…

De mon côté, j’ai toujours dit et je continuerai de dire « Pharmacien ». Sinon, je ne sais ce que vous en pensez, moi personnellement, j’adore les pharmaciennes et là au moins on sait de qui je parle !!! En effet, il y a de quoi, sans faire de généralité, je les trouve souvent ravissantes, gentilles… et intelligentes of course :)

Et, vous ?

Sources

A propos de Remedeo

Sur son blog entrepreneurial Jaibobola.fr, l'équipe de Remedeo partage l'ensemble de ses produits innovants, ainsi que ses réflexions sur l'avenir avec tout le système de santé : les acteurs traditionnels de la santé et ceux évoluant dans la sphère digitale...

Voir tous les posts de Remedeo

Inscription

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez les mises à jour:

Pas de commentaires

Laisser une réponse

* Champs obligatoires