Les boissons – Du 18ème au 20ème siècle

22 mars 2010

Santé, Santé publique

Imprimer cet article Imprimer cet article

Comme convenu, voici la suite de ce que j'ai appris à la conférence Les boissons sans alcool, Evolution historique et comportementale de leurs usages organisée par Coca-Cola dans le cadre du medec 2010 (congrès de la médecine générale).

Paradigme 2 : Le corps Chymique (le 18ème siècle, la naissance de la chimie moderne)

Jeu de mot entre Chyme et Chimie…

Dès la fin du 17ème siècle, les saveurs amers sont en plein essor (Thé, Café) participant au soulagement des maux de tête ou à la facilitation de la digestion. En effet, elles favoriseraient la transformation en Chyme du bol alimentaire.

Au 18ème siècle, la naissance de la chimie moderne et son père Lavoisier change la vision du fonctionnement de l'organisme : le corps comme équilibre acido-basique. Le mot Aigre devient Acide ! Les eaux minérales riches en sels minéraux excluent du Paradigme 1, les métaux s'apparentant dans ce paradigme à quelque chose de mauvais, deviennent très populaires. Ces eaux plutôt alcalines favorisent la digestion, processus acide. C'est la naissance des Stations thermales…

Toujours dans cette logique digestive, les eaux gazeuses contenant du gaz carbonique et traitant la dyspepsie se développent au 19ème siècle : l'Eau de Seltz est particulièrement utilisé pour ses vertus thérapeutiques. Cette naissance des boissons gazeuses associée à la mise au point des technique de carbonation de l'eau ouvre les portes de multiples possibilités par l'ajout de saveurs. C'est l'aventure des Soda…

Pepsi-Cola 1898

On comprend donc l'arrivée de la boisson Pepsi-Cola en 1898 : une potion à base de Noix de Kola (Brad's Drink) créée en 1893 par un confrère Caleb Bradham facilitant la digestion associée à de l'eau de Seltz : un réel traitement de la dyspepsie ! D'où son nom, Pepsi !

A lire : SuperGelule.fr – Pharmaciens célèbres et célébrités pharmaciens

, , , , , , ,

Inscription

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez les mises à jour:

Pas de commentaires

Laisser une réponse

* Champs obligatoires